STELIOS ANDREOU (CHARLEROI)

Arrivé de l'Olympiacos Nicosie pour enfiler le costume de premier transfert de la nouvelle défense carolo d'Edward Still, le Chypriote n'affiche que 19 piges sur la carte d'identité, mais son mètre 88 athlétique et puissant lui a offert une place bien plus rapide que prévu au sein du trio défensif zébré. Si Dorian Dessoleil a pu filer sans faire trembler ses dirigeants, c'est aussi grâce à lui. Tout ça pour à peu près 300.000 euros. Incontestablement le coup de l'été.

HUGO CUYPERS (FC MALINES)

À l'échelle malinoise, un transfert à 750.000 euros aurait presque des airs de coup de folie. Autant dire que les Sang et Or devaient être sûrs d'eux au moment de les déposer sur les pieds de ce jeune Belge, parti de l'Académie du Standard pour développer son talent en Grèce et dans les divisions inférieures françaises. La folie semble finalement tourner au génie, puisque Hugo Cuypers s'est déjà montré décisif à douze reprises depuis le début de saison.

Encore un bon coup à la nationalité suisse pour notre Pro League. A l'Antwerp, Michael Frey souffle le chaud et marque beaucoup plus qu'à Waasland-Beveren., iStock
Encore un bon coup à la nationalité suisse pour notre Pro League. A l'Antwerp, Michael Frey souffle le chaud et marque beaucoup plus qu'à Waasland-Beveren. © iStock

MICHAEL FREY (ANTWERP)

Marquer des buts avec Waasland-Beveren, c'est une chose. Confirmer à l'Antwerp, c'en est une autre. Rares sont ceux qui croyaient le rugueux attaquant suisse capable de franchir le cap. Même le Great Old s'est offert les services de Johannes Eggestein et Ally Samatta, au cas où l'incroyable série du colosse du Bosuil finirait par s'épuiser. En attendant, Frey marque toujours. Et les deux millions posés sur le compte de Fenerbahçe semblent vraiment dérisoires.

SERGIO GOMEZ (ANDERLECHT)

Quand il a signé à Anderlecht, on se demandait où l'Espagnol allait bien pouvoir se faire une place dans un secteur offensif déjà pléthorique. Signer un nom plutôt qu'un profil ? Les Mauves ont prouvé le contraire, en songeant tout de suite à en faire un arrière gauche capital dans leur animation offensive. Au bout du compte, l'ancien de la Masia est l'un des défenseurs les plus décisifs d'Europe, facturé sous les deux millions d'euros. Une aubaine.

JACK HENDRY (FC BRUGES)

Au bout d'un mercato qui prenait parfois des allures de panique dans la Venise du Nord, Bruges a tout de même visé juste en déposant sur la table de son voisin ostendais la clause inclue dans le contrat tout neuf de Jack Hendry. L'international écossais s'est immédiatement installé dans l'arrière-garde bleue et noire, enfilant même le costume de patron grâce à sa lecture de jeu au-dessus de la moyenne et son calme en toutes circonstances. Des millions bien dépensés, enfin.

Knezevic, le verrou suisse de Charleroi, iStock
Knezevic, le verrou suisse de Charleroi © iStock

STEFAN KNEZEVIC (CHARLEROI)

Si les Zèbres sont l'équipe la mieux classée dans notre ranking du mercato, c'est aussi grâce à l'arrivée de leur verrou suisse. Un transfert au prix conséquent, aux modestes normes carolos, mais qui s'est immédiatement avéré être un coup dans le mille. Stefan Knezevic a déjà 25 ans, mais conserve un potentiel qui pourrait encore l'amener quelques échelons plus haut dans les années à venir. De quoi relativiser l'argent offert à Lucerne en échange de ses services, parce que l'avenir du Suisse en amènera certainement bien plus sur les comptes zébrés.

HERVE KOFFI (CHARLEROI)

En quête d'un gardien titulaire, le Burkinabé ne faisait pas spécialement l'unanimité chez les Carolos. Pourrait-il franchir le cap entre un Mouscron vulnérable qui rendait ses miracles plus nombreux que ses approximations, et un Charleroi où les points perdus valent plus cher ? La réponse est affirmative, et le prix très avantageux négocié avec Lille par Mehdi Bayat n'est pas de nature à diminuer l'attrait d'un deal aux airs de bonne affaire.

YOUSSEF MAZIZ (SERAING)

Dans le registre du Messin qui s'éclate de l'autre côté de la frontière, on connaissait déjà Georges Mikautadze. On doutait par contre que l'expérience soit reproductible à l'infini, parce que les Grenats n'occupent que rarement les hautes sphères du foot hexagonal. Étonnant, dès lors, de constater que Youssef Maziz est encore jugé trop tendre pour la Ligue 1, à le voir affoler les compteurs statistiques depuis son arrivée au Pairay.

Bart Nieuwkoop, un nouvel achat pour l'Union mais surtout un très bon achat., iStock
Bart Nieuwkoop, un nouvel achat pour l'Union mais surtout un très bon achat. © iStock

BART NIEUWKOOP (UNION SAINT-GILLOISE)

Si l'essentiel du onze saint-gillois, sensation du début de saison, est composé de joueurs qui étaient déjà présents lors du titre acquis en D1B, les équipes de Chris O'Loughlin ont quand même eu le nez creux pour renforcer leur flanc droit avec la venue de Bart Nieuwkoop. Parti gratuitement de Feyenoord, le Néerlandais a fini par reléguer Guillaume François sur le banc et s'est acclimaté progressivement pour devenir l'une des valeurs sûres anonymes du promu.

CENK ÖZKACAR (OH LOUVAIN)

Prêté par l'Olympique Lyonnais pour s'aguerrir, le défenseur central gaucher est l'une des révélations défensives d'un Louvain qui avait bien besoin de muscler sa défense. Son intelligence de jeu et la qualité de son placement en perte de balle en font l'atout majeur de la défense louvaniste, et l'un des coups les mieux sentis de l'été belge. La meilleure preuve du mercato que les prêts sont parfois de bonnes affaires.

Arrivé de l'Olympiacos Nicosie pour enfiler le costume de premier transfert de la nouvelle défense carolo d'Edward Still, le Chypriote n'affiche que 19 piges sur la carte d'identité, mais son mètre 88 athlétique et puissant lui a offert une place bien plus rapide que prévu au sein du trio défensif zébré. Si Dorian Dessoleil a pu filer sans faire trembler ses dirigeants, c'est aussi grâce à lui. Tout ça pour à peu près 300.000 euros. Incontestablement le coup de l'été.À l'échelle malinoise, un transfert à 750.000 euros aurait presque des airs de coup de folie. Autant dire que les Sang et Or devaient être sûrs d'eux au moment de les déposer sur les pieds de ce jeune Belge, parti de l'Académie du Standard pour développer son talent en Grèce et dans les divisions inférieures françaises. La folie semble finalement tourner au génie, puisque Hugo Cuypers s'est déjà montré décisif à douze reprises depuis le début de saison.Marquer des buts avec Waasland-Beveren, c'est une chose. Confirmer à l'Antwerp, c'en est une autre. Rares sont ceux qui croyaient le rugueux attaquant suisse capable de franchir le cap. Même le Great Old s'est offert les services de Johannes Eggestein et Ally Samatta, au cas où l'incroyable série du colosse du Bosuil finirait par s'épuiser. En attendant, Frey marque toujours. Et les deux millions posés sur le compte de Fenerbahçe semblent vraiment dérisoires.Quand il a signé à Anderlecht, on se demandait où l'Espagnol allait bien pouvoir se faire une place dans un secteur offensif déjà pléthorique. Signer un nom plutôt qu'un profil ? Les Mauves ont prouvé le contraire, en songeant tout de suite à en faire un arrière gauche capital dans leur animation offensive. Au bout du compte, l'ancien de la Masia est l'un des défenseurs les plus décisifs d'Europe, facturé sous les deux millions d'euros. Une aubaine. Au bout d'un mercato qui prenait parfois des allures de panique dans la Venise du Nord, Bruges a tout de même visé juste en déposant sur la table de son voisin ostendais la clause inclue dans le contrat tout neuf de Jack Hendry. L'international écossais s'est immédiatement installé dans l'arrière-garde bleue et noire, enfilant même le costume de patron grâce à sa lecture de jeu au-dessus de la moyenne et son calme en toutes circonstances. Des millions bien dépensés, enfin.Si les Zèbres sont l'équipe la mieux classée dans notre ranking du mercato, c'est aussi grâce à l'arrivée de leur verrou suisse. Un transfert au prix conséquent, aux modestes normes carolos, mais qui s'est immédiatement avéré être un coup dans le mille. Stefan Knezevic a déjà 25 ans, mais conserve un potentiel qui pourrait encore l'amener quelques échelons plus haut dans les années à venir. De quoi relativiser l'argent offert à Lucerne en échange de ses services, parce que l'avenir du Suisse en amènera certainement bien plus sur les comptes zébrés.En quête d'un gardien titulaire, le Burkinabé ne faisait pas spécialement l'unanimité chez les Carolos. Pourrait-il franchir le cap entre un Mouscron vulnérable qui rendait ses miracles plus nombreux que ses approximations, et un Charleroi où les points perdus valent plus cher ? La réponse est affirmative, et le prix très avantageux négocié avec Lille par Mehdi Bayat n'est pas de nature à diminuer l'attrait d'un deal aux airs de bonne affaire.Dans le registre du Messin qui s'éclate de l'autre côté de la frontière, on connaissait déjà Georges Mikautadze. On doutait par contre que l'expérience soit reproductible à l'infini, parce que les Grenats n'occupent que rarement les hautes sphères du foot hexagonal. Étonnant, dès lors, de constater que Youssef Maziz est encore jugé trop tendre pour la Ligue 1, à le voir affoler les compteurs statistiques depuis son arrivée au Pairay.BART NIEUWKOOP (UNION SAINT-GILLOISE)Si l'essentiel du onze saint-gillois, sensation du début de saison, est composé de joueurs qui étaient déjà présents lors du titre acquis en D1B, les équipes de Chris O'Loughlin ont quand même eu le nez creux pour renforcer leur flanc droit avec la venue de Bart Nieuwkoop. Parti gratuitement de Feyenoord, le Néerlandais a fini par reléguer Guillaume François sur le banc et s'est acclimaté progressivement pour devenir l'une des valeurs sûres anonymes du promu.CENK ÖZKACAR (OH LOUVAIN)Prêté par l'Olympique Lyonnais pour s'aguerrir, le défenseur central gaucher est l'une des révélations défensives d'un Louvain qui avait bien besoin de muscler sa défense. Son intelligence de jeu et la qualité de son placement en perte de balle en font l'atout majeur de la défense louvaniste, et l'un des coups les mieux sentis de l'été belge. La meilleure preuve du mercato que les prêts sont parfois de bonnes affaires.