Genk

(+) Un noyau inchangé et renforcé

Lors de la saison écoulée déjà, le vice-champion était monté en puissance pour devenir plus fort semaine après semaine. Le noyau n'a pas changé et s'est renforcé avec quatre excellents footballeurs: trois jeunes talents et de l'expérience sur le flanc gauche. Genk a placé la barre haute pour l'exercice à venir: faire au moins aussi bien que l'an dernier et si possible remporter le titre.

(-) Savoir élever le niveau en cas de départ d'Onuachu

La saison dernière, certaines éléments ont éprouvé des difficultés quand le niveau était trop élevé. Pourront-ils gérer cette pression inhabituelle pour un club comme Genk ? Et comment le club gèrera-t-il un éventuel départ de son buteur attitré Paul Onuachu. Ce dernier a souvent sorti Genk de bien mauvais pas en inscrivant de précieux goals dans les moments difficiles.

Kerim Mrabti (en blanc) est l'un des membres de la division offensive renforcée du Malinwa, iStock
Kerim Mrabti (en blanc) est l'un des membres de la division offensive renforcée du Malinwa © iStock

FC Malines

(+) La continuité et une division offensive renforcée

La continuité est le mot d'ordre et en même temps la formule du succès pour le Malinwa. Son entraîneur Wouter Vrancken entame sa quatrième saison et n'a pour l'instant jamais encore déçu. La même remarque vaut pour la colonne vertébrale de l'équipe qui peut toujours compter sur les efficaces Peyre, Schoofs, Van Damme (qui aura besoin de temps après une longue blessure aux adducteurs) etDe Camargo. Malines a étoffé intelligemment son noyau et dispose désormais de plus d'options dans le secteur offensif, notamment avec l'ambitieux et dangereux Hugo Cuypers qui pourrait s'avérer l'attaquant tant recherché. Saupoudrez la division offensive avec des Storm, Mrabti et Engvall (lorsqu'il sera rétabli) et vous aurez des Malinois qui seront bientôt capables de jouer de différentes manières.

(-) Un manque de profondeur

Malines pourra-t-il conserver le haut niveau atteint ces dernières années. Quelque part, on a le sentiment que l'on assistera à une saison moindre de la part des Sang et Or. Cela semblait déjà le cas la saison passée, mais Vrancken avait su rectifier les choses lors du second tour après des matches aller ratés. Le club possède donc cette expérience. Mais Malines n'a pas les mêmes moyens financiers (pas de mécène) que d'autres concurrents du subtop afin d'attirer des renforts là où c'est nécessaire. Vrancken aurait bien aimé disposer d'un autre profil à la Storm, quelqu'un capable d'apporter de la profondeur quand la plupart des joueurs de son effectif réclament le ballon dans les pieds. Pour l'instant, il faut donc prier pour que Storm ne se blesse pas. Dans cette optique, le club malinois espérait faire revenir Shved en prêt, mais son prix de location semble encore trop élevé.

Teddy Teuma, un capitaine volontaire mais inexpérimenté au plus haut-niveau., iStock
Teddy Teuma, un capitaine volontaire mais inexpérimenté au plus haut-niveau. © iStock

Union Saint-Gilloise

(+) Pouvoir surfer sur la vague positive du titre

Comme tous les promus, l'Union espère surfer sur la vague positive qui était la sienne la saison dernière en D1B, et prendre exemple sur le Beerschot ou OHL en assurant rapidement le maintien. Les Bruxellois sont parvenus à conserver tous les cadres de leur noyau, y compris le prolifique Dante Vanzeir, meilleur buteur de D1B.

(-) Un manque d'expérience et un calendrier défavorable

Le manque d'expérience de la D1A risque toutefois d'être le principal point faible des Unionistes qui, Damien Marcq et Guillaume François mis à part, disposent de peu d'habitués de l'élite. Le calendrier n'est pas non plus franchement favorable aux Saint-Gillois qui affrontent Anderlecht et le Club Bruges lors des deux premières journées.

Genk(+) Un noyau inchangé et renforcéLors de la saison écoulée déjà, le vice-champion était monté en puissance pour devenir plus fort semaine après semaine. Le noyau n'a pas changé et s'est renforcé avec quatre excellents footballeurs: trois jeunes talents et de l'expérience sur le flanc gauche. Genk a placé la barre haute pour l'exercice à venir: faire au moins aussi bien que l'an dernier et si possible remporter le titre.(-) Savoir élever le niveau en cas de départ d'Onuachu La saison dernière, certaines éléments ont éprouvé des difficultés quand le niveau était trop élevé. Pourront-ils gérer cette pression inhabituelle pour un club comme Genk ? Et comment le club gèrera-t-il un éventuel départ de son buteur attitré Paul Onuachu. Ce dernier a souvent sorti Genk de bien mauvais pas en inscrivant de précieux goals dans les moments difficiles.FC Malines(+) La continuité et une division offensive renforcéeLa continuité est le mot d'ordre et en même temps la formule du succès pour le Malinwa. Son entraîneur Wouter Vrancken entame sa quatrième saison et n'a pour l'instant jamais encore déçu. La même remarque vaut pour la colonne vertébrale de l'équipe qui peut toujours compter sur les efficaces Peyre, Schoofs, Van Damme (qui aura besoin de temps après une longue blessure aux adducteurs) etDe Camargo. Malines a étoffé intelligemment son noyau et dispose désormais de plus d'options dans le secteur offensif, notamment avec l'ambitieux et dangereux Hugo Cuypers qui pourrait s'avérer l'attaquant tant recherché. Saupoudrez la division offensive avec des Storm, Mrabti et Engvall (lorsqu'il sera rétabli) et vous aurez des Malinois qui seront bientôt capables de jouer de différentes manières. (-) Un manque de profondeurMalines pourra-t-il conserver le haut niveau atteint ces dernières années. Quelque part, on a le sentiment que l'on assistera à une saison moindre de la part des Sang et Or. Cela semblait déjà le cas la saison passée, mais Vrancken avait su rectifier les choses lors du second tour après des matches aller ratés. Le club possède donc cette expérience. Mais Malines n'a pas les mêmes moyens financiers (pas de mécène) que d'autres concurrents du subtop afin d'attirer des renforts là où c'est nécessaire. Vrancken aurait bien aimé disposer d'un autre profil à la Storm, quelqu'un capable d'apporter de la profondeur quand la plupart des joueurs de son effectif réclament le ballon dans les pieds. Pour l'instant, il faut donc prier pour que Storm ne se blesse pas. Dans cette optique, le club malinois espérait faire revenir Shved en prêt, mais son prix de location semble encore trop élevé.Union Saint-Gilloise(+) Pouvoir surfer sur la vague positive du titreComme tous les promus, l'Union espère surfer sur la vague positive qui était la sienne la saison dernière en D1B, et prendre exemple sur le Beerschot ou OHL en assurant rapidement le maintien. Les Bruxellois sont parvenus à conserver tous les cadres de leur noyau, y compris le prolifique Dante Vanzeir, meilleur buteur de D1B.(-) Un manque d'expérience et un calendrier défavorableLe manque d'expérience de la D1A risque toutefois d'être le principal point faible des Unionistes qui, Damien Marcq et Guillaume François mis à part, disposent de peu d'habitués de l'élite. Le calendrier n'est pas non plus franchement favorable aux Saint-Gillois qui affrontent Anderlecht et le Club Bruges lors des deux premières journées.