Chaque jour, les médias italiens semblent plus sûrs de leur coup : le Milan AC va attirer Charles De Ketelaere en Serie A pour un montant d'environ 40 millions d'euros. Alors que les regards étaient d'abord tournés vers son coéquipier Noa Lang, les champions d'Italie veulent désormais tout faire pour s'offrir le Diable Rouge. Mais pourquoi Milan est-il si intéressé par CDK ?
...

Chaque jour, les médias italiens semblent plus sûrs de leur coup : le Milan AC va attirer Charles De Ketelaere en Serie A pour un montant d'environ 40 millions d'euros. Alors que les regards étaient d'abord tournés vers son coéquipier Noa Lang, les champions d'Italie veulent désormais tout faire pour s'offrir le Diable Rouge. Mais pourquoi Milan est-il si intéressé par CDK ? "Le profil de De Ketelaere correspond parfaitement à la philosophie du club", affirme Marco Pasotto, l'homme qui suit l'AC Milan AC au quotidien pour la Gazzetta dello Sport. Les Rossoneri viennent de changer de propriétaire avec RedBird au lieu d'Elliott, mais la stratégie sur le marché des transferts va rester la même : transférer de jeunes talents avec une certaine expérience, mais qui ne disposent pas du statut de joueur de haut niveau. Ces profils coûtent donc moins cher et Milan ne doit pas payer des sommes absurdes.Cependant, 40 millions n'est pas non plus un prix au rabais pour un joueur de 21 ans issu de la modeste Jupiler Pro League. "C'est déjà un montant élevé, mais le directeur technique des Rossoneri, l'icône Paolo Maldini et le directeur du football Frederic Massara sont tellement charmés par lui qu'ils pensent que l'investissement en vaut la peine et qu'il ne faut pas hésiter à délier les cordons de la bourse."Selon Pasotto, le Milan apprécie énormément la polyvalence du joueur formé au Club et qui a déjà remporté trois championnats dans sa jeune carrière. Il peut jouer à presque toutes les positions dans le système 4-2-3-1 de Stefano Pioli. L'accent est mis sur le poste de "trequartista", ces trois places située juste derrière l'avant-centre. Mais que ce soit dans l'axe, derrière l'attaquant de pointe ou sur les flancs, CDK peut apporter quelque chose à chacune de ces places.Déballage"Non seulement sur le terrain, mais aussi en dehors, il aura un grand rôle à jouer. Il aura également un rôle d'exemple à jouer à l'AC Milan", précise Pasotto, "car avec ce transfert, les Rossoneri veulent montrer clairement à leurs fans et au monde entier qu'ils misent sur les jeunes et qu'ils peuvent transférer les plus grands talents du monde. Des joueurs avec de réelles qualités de vainqueur. Une équipe très jeune capable de remporter le Scudetto comme lors de la saison écoulée."Quand vous achetez quelqu'un pour 40 millions, vous n'avez normalement pas comme plan de le laisser sur le banc. Il ne sera pourtant pas facile pour De Ketelaere de se faire une place dans une équipe où les joueurs se trouvent les yeux bandés et qui a remporté le Scudetto l'année dernière. "Pour le moment, il n'y a pas une concurrence excessive pour De Ketelaere à Milan, ou du moins, elle ne semble pas inabordable. Au centre, juste derrière l'attaquant de pointe, son plus grand challenger sera Brahim Diaz, mais il est très irrégulier. Et à droite, il y a Junior Messias et Alexis Saelemaekers, deux joueurs dont la cote a baissé. Un des deux devrait d'ailleurs s'en aller cet été. Tous ces joueurs ont moins de qualités que Charles De Ketelaere."L'arrivée d'un Diable Rouge à San Siro signifie-t-elle une mauvaise nouvelle pour l'autre ? Ces dernières semaines, le nom de Saelemaekers est régulièrement annoncé dans le sens des départs. Et qu'en sera-t-il pour Lang, qui figure aussi depuis longtemps dans la liste des recrues envisagées par Milan ? "L'arrivée de De Ketelaere est plus une mauvaise nouvelle pour Alexis. Pour Lang, c'est un peu différent, car il peut jouer sur le flanc gauche. Mais n'oubliez pas qu'il y a une Coupe du monde au Qatar de novembre à décembre, et le calendrier, qui comprendra aussi la Ligue des champions, sera chargé. Il y aura donc de la place pour tout le monde, même si la préférence devrait à De Ketelaere", conclut Pasotto.