L'entraîneur Jonas De Roeck sera satisfait après ce week-end d'ouverture. Son buteur a immédiatement marqué et a offert la victoire à son équipe contre le Cercle Bruges, qui a dû jouer une heure de la rencontre avec seulement dix joueurs suite à l'exclusion de Boris Popovic.

Erdon Daci a finalement été préféré à l'autre attaquant du noyau, Lyle Foster. Le Macédonien du Nord a immédiatement montré pourquoi il avait eu la préférence de son entraîneur. Avec un but inscrit en deux temps, il a libéré Westerlo qui venait de vivre une première mi-temps difficile. Les Campinois possèdent-ils un nouveau joyau dans leurs rangs ?

Sur hln.be, Daci était évidemment aux anges après sa réalisation : "Je suis très heureux d'avoir aidé mon équipe à remporter une victoire importante et d'avoir marqué mon premier but en Jupiler Pro League. Cela ne fait que me donner plus de motivation pour continuer sur cette voie."

Elément important dans la quête du titre en D1B

Lorsqu'il est arrivé la saison dernière en provenance du club turc de Konyaspor, il est vite apparu que Daci était un bon achat. Lors de la première moitié de la saison, il a marqué à huit reprises et est rapidement devenu un titulaire. Et puis la machine s'est gripée et le Macédonien du Nord n'a plus marqué que deux fois. Malgré cette période de disette, cela était suffisant pour terminer meilleur buteur de Westerlo. Il a donc joué un rôle important dans la quête du titre en D1B.

Un coup d'oeil sur ses buts dans l'antichambre de l'élite permet de voir immédiatement ses points forts : dans les seize mètres, c'est un tueur capable de marquer de n'importe quelle position. Son placement lui permet souvent de se libérer du marquage et de conclure ses actions efficacement, tant du pied que de la tête. Un profil qui rappelle un peu celui de Michy Batshuayi. Si l'attaquant peut encore montrer ces qualités lors des prochaines rencontres, le promu ne rendra pas la tâche facile à de nombreuses équipes.

Un nouveau Jaime Ruiz ?

Il faut remonter à presque quinze ans pour trouver trace d'un meilleur buteur de la compétition au Kuipje. En 2009, Jaime Alfonso Ruiz avait fait trembler les filets 17 fois sous la direction de Jan Ceulemans, ce qui lui a valu le Taureau d'or. Les Campinois aimeraient que cela se produise à nouveau avec Daci. Maintenant que le promu a reçu un nouvel élan grâce aux investisseurs étrangers, elle veut terminer le plus haut possible dans le classement et la présence d'un buteur dans ses rangs pourrait certainement lui être utile.

L'entraîneur Jonas De Roeck sera satisfait après ce week-end d'ouverture. Son buteur a immédiatement marqué et a offert la victoire à son équipe contre le Cercle Bruges, qui a dû jouer une heure de la rencontre avec seulement dix joueurs suite à l'exclusion de Boris Popovic.Erdon Daci a finalement été préféré à l'autre attaquant du noyau, Lyle Foster. Le Macédonien du Nord a immédiatement montré pourquoi il avait eu la préférence de son entraîneur. Avec un but inscrit en deux temps, il a libéré Westerlo qui venait de vivre une première mi-temps difficile. Les Campinois possèdent-ils un nouveau joyau dans leurs rangs ?Sur hln.be, Daci était évidemment aux anges après sa réalisation : "Je suis très heureux d'avoir aidé mon équipe à remporter une victoire importante et d'avoir marqué mon premier but en Jupiler Pro League. Cela ne fait que me donner plus de motivation pour continuer sur cette voie."Lorsqu'il est arrivé la saison dernière en provenance du club turc de Konyaspor, il est vite apparu que Daci était un bon achat. Lors de la première moitié de la saison, il a marqué à huit reprises et est rapidement devenu un titulaire. Et puis la machine s'est gripée et le Macédonien du Nord n'a plus marqué que deux fois. Malgré cette période de disette, cela était suffisant pour terminer meilleur buteur de Westerlo. Il a donc joué un rôle important dans la quête du titre en D1B.Un coup d'oeil sur ses buts dans l'antichambre de l'élite permet de voir immédiatement ses points forts : dans les seize mètres, c'est un tueur capable de marquer de n'importe quelle position. Son placement lui permet souvent de se libérer du marquage et de conclure ses actions efficacement, tant du pied que de la tête. Un profil qui rappelle un peu celui de Michy Batshuayi. Si l'attaquant peut encore montrer ces qualités lors des prochaines rencontres, le promu ne rendra pas la tâche facile à de nombreuses équipes.Il faut remonter à presque quinze ans pour trouver trace d'un meilleur buteur de la compétition au Kuipje. En 2009, Jaime Alfonso Ruiz avait fait trembler les filets 17 fois sous la direction de Jan Ceulemans, ce qui lui a valu le Taureau d'or. Les Campinois aimeraient que cela se produise à nouveau avec Daci. Maintenant que le promu a reçu un nouvel élan grâce aux investisseurs étrangers, elle veut terminer le plus haut possible dans le classement et la présence d'un buteur dans ses rangs pourrait certainement lui être utile.