La Belgique a terminé à la 3e place du tableau des médailles de la 18e édition des championnats du monde d'athlétisme en salle qui s'est achevée dimanche à Belgrade. Un bilan aussi inattendu qu'exceptionnel. Alors qu'elle ne comptait que 7 médailles jusque-là dans cette compétition, elle revient de Serbie avec deux médailles d'or : celle de Noor Vidts et celle des Tornados, le relais masculin du 4x400 m. Si la Vilvordoise a enlevé sa première médaille au niveau mondial, les Tornados sont montés sur leur 14e podium à l'arrivée de leur 28e finale dans une compétition internationale majeure. Mais pour la première fois sur la plus haute marche d'un championnat du monde.

Noor Vidts a accompagné son sacre mondial d'un nouveau record de Belgique qu'elle a ravi à Nafi Thiam. Ses 4.929 points améliorent les 4.904 points réalisés par la double championne olympique de l'heptathlon. Ils dataient à peine d'un an et de la victoire de la Namuroise à l'Euro de Torun. La délégation belge la plus nombreuse jamais présente dans des Mondiaux indoor (22 athlètes sélectionnés, 19 participants dont 13 dans des épreuves individuelles) a été présente dans cinq autres finales.

Cinq autres finales

Au saut à la perche, Ben Broeders a justifié la bienveillance de World Athletics qui l'a invité. Le recordman de Belgique a réalisé son meilleur concours de l'année en franchissant 5m75, de quoi partager la 5e place finale. Eliott Crestan a pris la 6e place du 800 m. Le Namurois était arrivé en Serbie avec le 9e chrono de l'année parmi les engagés. Thomas Carmoy a lui aussi parfaitement justifié l'invitation de la fédération internationale. Il a pris la 6e place finale du concours de saut en hauteur et égalé son record personnel (2m28). Les Cheetahs ont également répondu à l'attente malgré les absences sur blessure de Cynthia Bolingo et Paulien Couckuyt. Le record national de Hanne Claes, Naomi Van Den Broeck, Imke Vervaet et Camille Laus (3:30.58) leur a permis d'entrer en finale où elles ont dû se contenter de la 6e et dernière place.

C'est le 14e podium international du relais 4X400m., iStock
C'est le 14e podium international du relais 4X400m. © iStock

Michael Somers, dernier repêché au temps, a lui fini 13e de celle du 3000 m (7:51.65). Isaac Kimeli avait lui aussi obtenu sa place parmi les quinze finalistes. Blessé aux ischios dans sa série, il a été contraint de déclarer forfait et "se classe" 15e.

Julien Watrin n'est pas entré en finale du 400 m. Il retiendra son nouveau record de Belgique (45.88) qui a constitué le meilleur chrono des séries. Il n'a pu rééditer cette course en demi-finales. Terminant 4e de sa course (46.54), où seuls les trois premiers se qualifiaient, il a fini 7e au classement final. Michael Obasuyi a aisément rejoint les demies du 60 m haies. Il lui a manqué 1/100e de seconde pour espérer être repêché au temps pour la finale. Il se classe 10e tout en signant un nouveau record personnel (7.58). Anne Zagré a franchi un tour dans le 60 m haies, avec un meilleur chrono personnel de l'année (8.04) avant de s'arrêter en demi-finales (8.08). Elle se classe 14e. Si elle n'a pas franchi le cap des séries, à une place près, Camille Laus a réussi son meilleur chrono en carrière sur 400 m (52.51) et termine 13e. Treizième place aussi pour Ismael Debjani dans le 1500 m où il a été piégé par le rythme trop lent de sa série (3:39.47). Aurele Vandeputte n'est pas parvenue à s'extraire du premier tour du 800m (18e en 1:49.59) et Rani Rosius s'est arrêtée en séries du 60 m (28e en 7.33). Devant la Belgique au classement des médailles se trouvent l'Éthiopie, 9 médailles dont 4 or, et les États-Unis, montés sur le podium à 19 reprises, dont trois fois sur la plus haute marche.

Près de 100.000 euros de prime

Tous les lauréats des championnats du monde d'athlétisme en salle qui ont terminé à l'une des six premières places à Belgrade ont été récompensés par des primes en argent. La Belgique avec ses deux médailles et ses quatre autres Top 6 rentre au pays avec un total de 98.000 dollars. Convertis en euros, cela représente 88.500 euros.

Noor Vidts a obtenu 40.000 euros pour l'or au pentathlon. Les Tornados se partageront également 40.000 euros.

La Belgique a terminé à la 3e place du tableau des médailles de la 18e édition des championnats du monde d'athlétisme en salle qui s'est achevée dimanche à Belgrade. Un bilan aussi inattendu qu'exceptionnel. Alors qu'elle ne comptait que 7 médailles jusque-là dans cette compétition, elle revient de Serbie avec deux médailles d'or : celle de Noor Vidts et celle des Tornados, le relais masculin du 4x400 m. Si la Vilvordoise a enlevé sa première médaille au niveau mondial, les Tornados sont montés sur leur 14e podium à l'arrivée de leur 28e finale dans une compétition internationale majeure. Mais pour la première fois sur la plus haute marche d'un championnat du monde. Noor Vidts a accompagné son sacre mondial d'un nouveau record de Belgique qu'elle a ravi à Nafi Thiam. Ses 4.929 points améliorent les 4.904 points réalisés par la double championne olympique de l'heptathlon. Ils dataient à peine d'un an et de la victoire de la Namuroise à l'Euro de Torun. La délégation belge la plus nombreuse jamais présente dans des Mondiaux indoor (22 athlètes sélectionnés, 19 participants dont 13 dans des épreuves individuelles) a été présente dans cinq autres finales. Cinq autres finalesAu saut à la perche, Ben Broeders a justifié la bienveillance de World Athletics qui l'a invité. Le recordman de Belgique a réalisé son meilleur concours de l'année en franchissant 5m75, de quoi partager la 5e place finale. Eliott Crestan a pris la 6e place du 800 m. Le Namurois était arrivé en Serbie avec le 9e chrono de l'année parmi les engagés. Thomas Carmoy a lui aussi parfaitement justifié l'invitation de la fédération internationale. Il a pris la 6e place finale du concours de saut en hauteur et égalé son record personnel (2m28). Les Cheetahs ont également répondu à l'attente malgré les absences sur blessure de Cynthia Bolingo et Paulien Couckuyt. Le record national de Hanne Claes, Naomi Van Den Broeck, Imke Vervaet et Camille Laus (3:30.58) leur a permis d'entrer en finale où elles ont dû se contenter de la 6e et dernière place.Michael Somers, dernier repêché au temps, a lui fini 13e de celle du 3000 m (7:51.65). Isaac Kimeli avait lui aussi obtenu sa place parmi les quinze finalistes. Blessé aux ischios dans sa série, il a été contraint de déclarer forfait et "se classe" 15e. Julien Watrin n'est pas entré en finale du 400 m. Il retiendra son nouveau record de Belgique (45.88) qui a constitué le meilleur chrono des séries. Il n'a pu rééditer cette course en demi-finales. Terminant 4e de sa course (46.54), où seuls les trois premiers se qualifiaient, il a fini 7e au classement final. Michael Obasuyi a aisément rejoint les demies du 60 m haies. Il lui a manqué 1/100e de seconde pour espérer être repêché au temps pour la finale. Il se classe 10e tout en signant un nouveau record personnel (7.58). Anne Zagré a franchi un tour dans le 60 m haies, avec un meilleur chrono personnel de l'année (8.04) avant de s'arrêter en demi-finales (8.08). Elle se classe 14e. Si elle n'a pas franchi le cap des séries, à une place près, Camille Laus a réussi son meilleur chrono en carrière sur 400 m (52.51) et termine 13e. Treizième place aussi pour Ismael Debjani dans le 1500 m où il a été piégé par le rythme trop lent de sa série (3:39.47). Aurele Vandeputte n'est pas parvenue à s'extraire du premier tour du 800m (18e en 1:49.59) et Rani Rosius s'est arrêtée en séries du 60 m (28e en 7.33). Devant la Belgique au classement des médailles se trouvent l'Éthiopie, 9 médailles dont 4 or, et les États-Unis, montés sur le podium à 19 reprises, dont trois fois sur la plus haute marche. Tous les lauréats des championnats du monde d'athlétisme en salle qui ont terminé à l'une des six premières places à Belgrade ont été récompensés par des primes en argent. La Belgique avec ses deux médailles et ses quatre autres Top 6 rentre au pays avec un total de 98.000 dollars. Convertis en euros, cela représente 88.500 euros. Noor Vidts a obtenu 40.000 euros pour l'or au pentathlon. Les Tornados se partageront également 40.000 euros.