DANS LE TABLEAU MESSIEURS

Le début de la 2e journée de l'Open d'Australie de tennis n'a pas réservé de surprises dans le tableau masculin. Daniil Medvedev, 2e mondial et vainqueur du dernier US Open, s'est d'ailleurs imposé en trois sets face au Suisse Henri Laaksonen (ATP 91). Le Russe n'a pas traîné en route, victorieux en 1h54 sur le score de 6-1, 6-4, 7-6 (3).

Le droitier, très à l'aise sur les surfaces rapides, a d'ores et déjà annoncé ses ambitions. Finaliste en 2021 et battu par Novak Djokovic, Medvedev veut tout simplement faire mieux. Un résultat probable en l'absence du Serbe, dont le visa australien a été révoqué. Un deuxième tour piégeux pourrait toutefois attendre le natif de Moscou, 25 ans. En effet, il rencontrera Nick Kyrgios (ATP 115), la coqueluche du public local.

Nadal n'a pas traîné en route

Rafael Nadal, 5e mondial, n'a pas traîné en route lundi au premier tour de l'Open d'Australie. L'Espagnol, en quête d'un 21e sacre record en Grand Chelem, s'est imposé en trois petits sets (6-1, 6-4, 6-2) et 1h49 contre l'Américain Marcos Giron (ATP 66).

Malgré un 2e set plus compliqué, parsemé de 17 fautes directes, le vainqueur de 2009 à Melbourne Park n'a jamais été réellement inquiété. Ce premier tour maîtrisé est assurément la preuve que le Majorquin est remis de sa blessure au pied qui l'avait obligé à mettre prématurément un terme à son exercice 2021.

Son titre acquis à Melbourne dans un tournoi de préparation en était déjà une. "Je joue de mieux en mieux", s'est félicité Nadal, qui se remet du Covid contracté en décembre. "Il est difficile de dire où j'en suis par rapport à mon meilleur niveau. Il faut y aller jour après jour, accepter que tout ne va pas toujours bien et rester positif pour jouer avec la bonne énergie et travailler", a-t-il souligné. Au 2e tour, l'Espagnol de 35 ans défiera l'Allemand Yannick Hanfmann (ATP 126), issu des qualifications, qui a sorti Kokkinakis.

Tsitsipas facile, Kyrgios régale avant de défier Medvedev

Demi-finaliste de la dernière édition, Tsitsipas n'a pas réellement dû s'employer pour venir à bout du Suédois Mikael Ymer (ATP 86). Malgré 38 fautes directes, le droitier d'Athènes s'est imposé 6-2, 6-4, 6-3. Au 2e tour, Tsitsipas défiera l'Argentin Sebastian Baez (ATP 88), 21 ans, tombeur de l'Espagnol Albert Ramos-Vinolas (ATP 44) en cinq sets pour son premier match dans un tableau final d'un Grand Chelem.

Tsitsipas a connu un premier tour tranquille., belga
Tsitsipas a connu un premier tour tranquille. © belga

Peu avant, Nick Kyrgios a ravi les fans de la Rod Laver Arena en négociant parfaitement son premier tour contre le qualifié britannique Liam Broady (ATP 128). L'Australien, quart-de-finaliste à Melbourne en 2015, s'est imposé 6-4, 6-4, 6-3. Kyrgios aura fort à faire au 2e tour car le natif de Canberra, 26 ans, défiera le Russe Daniil Medvedev, 2e mondial et vainqueur du dernier US Open. Kyrgios, six titres au compteur, n'a que très peu joué - 15 matches - en 2021, expliquant qu'il soit passé de la 47e à la 115e place en un an.

Alcaraz sans pitié et plus musclé qu'avant., belga
Alcaraz sans pitié et plus musclé qu'avant. © belga

Berrettini lâche un set, Monfils et Alcaraz ne laissent que des miettes à leurs adversaires

Tête de série N.7, l'Italien Matteo Berrettini a lâché le premier set contre l'Américain Brandon Nakashima (ATP 68) mais s'est imposé 4-6, 6-2, 7-6 (5), 6-3 après 3h10.

Douzième mondial et vainqueur surprise d'Indian Wells à l'automne, le Britannique Cameron Norrie a été sorti d'entrée par le talent américain Sebastian Korda (ATP 43). Le fils de Petr Korda, vainqueur du tournoi en 1998, s'est imposé 6-3, 6-0, 6-4.

Le Canadien Denis Shapovalov (ATP 14) s'est défait du Serbe Laslo Djere (ATP 51) en quatre manches serrées alors que le Français Gaël Monfils (ATP 20) et l'Espagnol Carlos Alcaraz (ATP 31) n'ont laissé que des miettes à l'Argentin Federico Coria (ATP 64) et au Chilien Alejandro Tabilo (ATP 135), issu des qualifications.

C'est passé avec du bon et du moins bon pour le dernier vainqueur des Masters., belga
C'est passé avec du bon et du moins bon pour le dernier vainqueur des Masters. © belga

Zverev sur courant alternatif

Alexander Zverev (ATP 3) s'est qualifié, sans forcer mais sans briller non plus, pour le 2e tour de l'Open d'Australie, lundi à Melbourne. Si l'Allemand s'est imposé en trois sets face à Daniel Altmaier (ATP 87), il a eu besoin de deux jeux décisifs pour se défaire de son compatriote.

Demi-finaliste à Melbourne Park en 2020 et battu en quarts l'année dernière par Novak Djokovic, l'Allemand s'est imposé 7-6 (3), 6-1, 7-6 (1) après 2h41 de jeu. "C'est comme ça un premier tour en Grand Chelem, on ne joue pas toujours son meilleur tennis. On ne peut pas tous être comme Roger (Federer, ndlr) ou Rafa (Nadal, ndlr). Mais c'est un bon match pour entrer dans le tournoi", a dit Zverev sur le court dans la foulée de son succès.

Vainqueur du Masters de fin de saison, le puissant droitier de Hambourg a un coup à jouer cette année aux antipodes en l'absence de Djokovic, initialement dans sa partie de tableau. Un premier sacre en Grand Chelem pourrait même le propulser au sommet du tennis mondial. Au 2e tour, Zverev affrontera l'Australien John Millman (ATP 89), vainqueur en quatre sets de l'Espagnol Feliciano Lopez (ATP 109).

Les prières de Casper Ruud ne changeront pas. Il a été contraint de déclarer forfait., belga
Les prières de Casper Ruud ne changeront pas. Il a été contraint de déclarer forfait. © belga

Casper Ruud a du déclarer forfait

Andrey Rublev n'a mis que 84 minutes pour écarter l'Italien Gianluca Mager (ATP 65) sur le score de 6-3, 6-2, 6-2. Le compatriote de Medvedev défiera le Lituanien Ricardas Berankis (ATP 93), tombeur en cinq sets de l'Espagnol Roberto Carballes (ATP 75).

L'Italien Jannik Sinner, 20 ans et 10e mondial, n'a laissé aucune chance au repêché portugais Joao Sousa (ATP 140) en s'imposant en trois sets : 6-4, 7-5, 6-1. Le droitier du Trentin, auteur d'une saison 2021 impressionnante avec quatre titres, dont celui acquis à Anvers, pourrait constituer l'une des surprises du tournoi. Eliminé au 1er tour en 2021, il affrontera l'Américain Steve Johnson (ATP 104) au 2e tour. Ce dernier a dû batailler 3h44 pour venir à bout de l'Australien Jordan Thompson (ATP 73).

Casper Ruud, 8e mondial, devait être un autre membre du top 10 mondial à lancer son tournoi mardi à Melbourne Park. Mais le Norvégien de 23 ans, 5 titres en 2021, a déclaré forfait en raison d'une blessure à la cheville.

Vainqueur du tournoi de Sidney, Karatsev n'avait pas encore bien digéré son titre lors de ce premier tour qu'il n'a passé qu'après une bataille de près de 5h de jeu., belga
Vainqueur du tournoi de Sidney, Karatsev n'avait pas encore bien digéré son titre lors de ce premier tour qu'il n'a passé qu'après une bataille de près de 5h de jeu. © belga

Déjà près de 5 heures de jeu pour Karatsev, vainqueur du dernier tournoi de Sidney

Après 4h52 d'une intense bataille, le dernier match de la journée inaugurale de l'Open d'Australie a trouvé son épilogue, dans la nuit de lundi à mardi à Melbourne. Demi-finaliste surprise en 2021 et vainqueur samedi du tournoi de Sydney, Aslan Karatsev (ATP 15) a émergé contre l'Espagnol Jaume Munar (ATP 71). Mené deux manches à une, le Russe s'est finalement imposé 3-6, 7-6 (1), 6-7 (3), 6-4, 6-4.

Le Russe, qui a atteint lundi son meilleur classement en grimpant à la 15e place mondiale, a réussi pas moins de 87 coups gagnants mais a aussi commis la bagatelle de 107 fautes directes. Au 2e tour, Karatsev défiera l'Américain Mackenzie McDonald (ATP 55), tombeur du qualifié serbe Nikola Milojevic (ATP 139) en quatre sets.

Pas d'incantations pour Andy Murray, juste la joie d'une qualification pour le second tour de l'Australian Open., belga
Pas d'incantations pour Andy Murray, juste la joie d'une qualification pour le second tour de l'Australian Open. © belga

Andy Murray s'offre le 23e mondial

Andy Murray est éternel. L'Écossais, 113e mondial et invité par les organisateurs, a passé le premier tour de l'Open d'Australie après une âpre bataille de près de 4 heures face au Géorgien Nikoloz Basilashvili (ATP 23). Il s'est imposé 6-1, 3-6, 6-4, 6-7 (5), 6-4.

Éloigné des sommets après une opération à la hanche, annonciatrice un temps de la fin de sa carrière, Murray s'est montré performant dans le 5e set décisif, parvenant à prendre la mise en jeu du Géorgien qui servait pour recoller à 5-5. "Je veux encore m'améliorer. Il y a des aspects de mon jeu où je peux faire bien mieux", a dit l'ancien N.1 mondial après sa victoire sur la John Cain Arena.

Finaliste à Sydney la semaine dernière, une première sur le circuit depuis son sacre à Anvers en 2019, il affrontera le qualifié japonais Taro Daniel (ATP 120) pour une place au 3e tour.

Dans le même temps, le Canadien de 21 ans Felix Auger-Aliassime (ATP 9) a aussi eu besoin de cinq sets et 3h43 pour se défaire du Finlandais Emil Ruusuvuori (ATP 90). Mené deux manches à une, le demi-finaliste du dernier US Open s'est finalement imposé 6-4, 0-6, 3-6, 6-3, 6-4.

DANS LE TABLEAU DAMES

Emma Raducanu a trouvé la clé contre Sloane Stephens., belga
Emma Raducanu a trouvé la clé contre Sloane Stephens. © belga

Raducanu remporte le choc des lauréates de l'US Open contre Stephens

Emma Raducanu, lauréate surprise de l'US Open 2021 après s'être extraite des qualifications, a remporté un étrange match au premier tour de l'Open d'Australie mardi à Melbourne. La Britannique, 18e mondiale, a battu l'Américaine Sloane Stephens (WTA 67), lauréate de l'US Open 2017, sur le score de 6-0, 2-6, 6-1.

"On a toutes les deux donné tout ce qu'on avait. C'était très dur pour un 1er tour, mais je m'attendais à ce que l'on joue de très longs échanges", a commenté la Britannique de 19 ans qui participe à son premier Majeur australien.

Raducanu, dont les résultats n'ont pas vraiment confirmé son exploit de Flushing Meadows, où elle avait conquis son premier Majeur en sortant des qualifications, affrontera au prochain tour la Monténégrine Danka Kovinic (WTA 98).

Comme l'an dernier, Petra Kvitova, finaliste en 2019, a la tête des mauvais jours contre la même adversaire., belga
Comme l'an dernier, Petra Kvitova, finaliste en 2019, a la tête des mauvais jours contre la même adversaire. © belga

Cirstea refait le coup de l'an dernier à Kvitova mais un tour plus tôt

Sorana Cirstea, déjà tombeuse de Petra Kvitova au 2e tour de l'Open d'Australie en 2021, a cette fois éliminé la Tchèque au premier tour, mardi à Melbourne Park. La Roumaine, 38e mondiale, s'est imposée 6-2, 6-1 en 71 minutes face à la Tchèque, 19e mondiale et finaliste en 2019. Avec pas moins de 39 fautes directes, Kvitova n'a jamais semblé en rythme.

La lauréate de 2020 succombe face à la finaliste de l'US Open 2017

Peu gâtée par le tirage au sort avec un duel contre sa compatriote Madison Keys, 51e mondiale et finaliste de l'US Open 2017, l'Américaine Sofia Kenin (WTA 13/N.11) a été sortie d'entrée lundi à l'Open d'Australie.

Keys, grâce notamment à 15 aces, s'est imposée 7-6 (2), 7-5 après 1h31 de jeu. Avec davantage de fautes directes et moins de coups gagnants, Kenin s'est logiquement inclinée. Après son sacre en 2020 à Melbourne Park, Kenin connaît une nouvelle désillusion aux antipodes, elle qui avait déjà été éliminée au 2e tour en 2021. Madison Keys défiera au 2e tour la Roumaine Jaqueline Cristian (WTA 69) qui a éliminée notre compatriote Greet Minnen.

La finaliste de l'US Open tombe aussi, Ca passe pour Swiatek et Muguruza

Garbine Muguruza affrontera une autre française au second tour., belga
Garbine Muguruza affrontera une autre française au second tour. © belga

Leylah Fernandez, 24e mondiale et finaliste surprise du dernier US Open, a aussi été battue d'entrée. La Canadienne n'est pas parvenue à prendre un set à l'invitée australienne Maddison Inglis, 133e mondiale, s'inclinant 6-4, 6-2.

Iga Swiatek, 9e mondiale, n'a elle pas tremblé, ne laissant que 3 jeux à la qualifiée britannique Harriet Dart (WTA 123). La Polonaise, lauréate surprise de Roland-Garros en 2020, s'est imposée 6-3, 6-0 et défiera la Suédoise Rebecca Peterson (WTA 82) au prochain tour. De retour au premier plan en 2021, une saison qu'elle a ponctué avec brio en remportant le Masters, Garbine Muguruza (WTA 3) s'est imposée 6-3, 6-4 contre la Française Clara Burel (WTA 77). L'Espagnole, finaliste 2020 et double lauréate en Grand Chelem, autre Française, Alizé Cornet WTA (61e).

Barty, le contrat de confiance

Ashleigh Barty, N.1 mondiale, a infligé une lourde défaite à l'Ukrainienne Lesia Tsurenko (WTA 119), issue des qualifications. L'Australienne de 25 ans, devant un public de la Rod Laver Arena acquis à sa cause, s'est imposée 6-0, 6-1 en 54 minutes à peine.

Barty, lauréate à Roland-Garros (2019) et Wimbledon (2021), a profité de la faible qualité de service de son adversaire pour lui laisser la tête sous l'eau durant toute la rencontre. Au 2e tour, la droitière d'Ipswich défiera l'Italienne Lucia Bronzetti (WTA 142), issue des qualifications.

De son côté, la Tchèque Barbora Krejcikova (WTA 4), tenante du titre à Roland-Garros, a aussi déroulé contre l'Allemande Andrea Petkovic (WTA 73) en s'imposant 6-2, 6-0.

Jelena Ostapenko (WTA 27), qui a elle remporté Roland-Garros en 2017, a eu besoin de trois sets pour se défaire de la Slovaque Anna Karolina Schmiedlova (WTA 87). Elle a finalement validé son ticket pour le 2e tour après une victoire 6-7 (7), 6-4, 6-1.

Et c'est Barty pour le show, belga
Et c'est Barty pour le show © belga

Osaka digère parfaitement son entrée dans le tournoi contrairement à Coco Gauff

Tenante du titre, Naomi Osaka a parfaitement maîtrisé son premier tour lundi à l'Open d'Australie. La Japonaise, 14e mondiale, s'est imposée sur un double 6-3 face à la Colombienne Camila Osorio, 50e mondiale.

Osaka, malgré son 4e sacre du Grand Chelem acquis à Melbourne Park en janvier 2021, a connu une saison compliquée l'année dernière sur le plan psychologique. Elle a ainsi déclaré forfait avant son 2e tour à Roland-Garros et renoncé à Wimbledon. Elle a ensuite mis un terme à sa saison après son élimination au 3e tour à l'US Open en septembre. Au 2e tour, elle défiera l'Américaine Madison Brengle (WTA 54), bénéficiaire de l'abandon de l'Ukrainienne Dayana Yastremska (WTA 144).

La Bélarusse Victoria Azarenka (WTA 25), double lauréate aux antipodes (2012, 2013), n'a laissé que quatre jeux (6-3, 6-1) à la Hongroise Panna Udvardy (WTA 95). L'ancienne N.1 mondiale, 32 ans, défiera la Suissesse Jill Teichmann (WTA 34).

Si la Grecque Maria Sakkari (WTA 8), l'Ukrainienne Elina Svitolina (WTA 17) et la Suissesse Belinda Bencic (WTA 22) se sont toutes facilement qualifiées à la faveur de succès en deux sets, l'Américaine Coco Gauff (WTA 16) a vu son parcours se terminer dès le premier tour. La droitière d'Atlanta, 17 ans, a été surprise par la Chinoise Qiang Wang, 110e mondiale.

Un double 6-3 sans bavure pour Naomi Osaka., belga
Un double 6-3 sans bavure pour Naomi Osaka. © belga

Sabalenka passe mais se fait peur, Kerber lauréate en 2016 ne verra pas le second tour

Deuxième mondiale, Aryna Sabalenka en a vu de toutes les couleurs mardi lors de son entrée en lice à l'Open d'Australie. La Bélarusse, en grande délicatesse sur son service, menée 7-5, 3-1, a su puiser dans ses ressources mentales pour inverser la tendance.

Malgré 12 fautes directes, Sabalenka, demi-finaliste à Wimbledon et l'US Open 2021, s'est imposée 5-7, 6-3, 6-2 après 2h02 de match contre l'Australienne Storm Sanders, 135e mondiale et invitée par l'organisation, qui n'a jamais remporté le moindre match en Grand Chelem.

L'Allemande Angelique Kerber, lauréate en 2016, n'a elle pas survécu à l'écueil du premier tour. L'Allemande, 20e mondiale, a été éliminée en deux sets (6-4, 6-3) par l'Estonienne de 36 ans Kaia Kanepi (WTA 115).

Finaliste en 2018, la Roumaine Simona Halep, ancienne N.1 mondiale désormais 15e, s'est défaite de la Polonaise Magdalena Frech (WTA 102) en deux sets (6-4, 6-3).

Kerber qui perd. L'Allemande n'a plus vraiment le niveau qui lui avait permis de remporter le titre à Melbourne en 2016., belga
Kerber qui perd. L'Allemande n'a plus vraiment le niveau qui lui avait permis de remporter le titre à Melbourne en 2016. © belga
Le début de la 2e journée de l'Open d'Australie de tennis n'a pas réservé de surprises dans le tableau masculin. Daniil Medvedev, 2e mondial et vainqueur du dernier US Open, s'est d'ailleurs imposé en trois sets face au Suisse Henri Laaksonen (ATP 91). Le Russe n'a pas traîné en route, victorieux en 1h54 sur le score de 6-1, 6-4, 7-6 (3). Le droitier, très à l'aise sur les surfaces rapides, a d'ores et déjà annoncé ses ambitions. Finaliste en 2021 et battu par Novak Djokovic, Medvedev veut tout simplement faire mieux. Un résultat probable en l'absence du Serbe, dont le visa australien a été révoqué. Un deuxième tour piégeux pourrait toutefois attendre le natif de Moscou, 25 ans. En effet, il rencontrera Nick Kyrgios (ATP 115), la coqueluche du public local.Rafael Nadal, 5e mondial, n'a pas traîné en route lundi au premier tour de l'Open d'Australie. L'Espagnol, en quête d'un 21e sacre record en Grand Chelem, s'est imposé en trois petits sets (6-1, 6-4, 6-2) et 1h49 contre l'Américain Marcos Giron (ATP 66). Malgré un 2e set plus compliqué, parsemé de 17 fautes directes, le vainqueur de 2009 à Melbourne Park n'a jamais été réellement inquiété. Ce premier tour maîtrisé est assurément la preuve que le Majorquin est remis de sa blessure au pied qui l'avait obligé à mettre prématurément un terme à son exercice 2021. Son titre acquis à Melbourne dans un tournoi de préparation en était déjà une. "Je joue de mieux en mieux", s'est félicité Nadal, qui se remet du Covid contracté en décembre. "Il est difficile de dire où j'en suis par rapport à mon meilleur niveau. Il faut y aller jour après jour, accepter que tout ne va pas toujours bien et rester positif pour jouer avec la bonne énergie et travailler", a-t-il souligné. Au 2e tour, l'Espagnol de 35 ans défiera l'Allemand Yannick Hanfmann (ATP 126), issu des qualifications, qui a sorti Kokkinakis. Demi-finaliste de la dernière édition, Tsitsipas n'a pas réellement dû s'employer pour venir à bout du Suédois Mikael Ymer (ATP 86). Malgré 38 fautes directes, le droitier d'Athènes s'est imposé 6-2, 6-4, 6-3. Au 2e tour, Tsitsipas défiera l'Argentin Sebastian Baez (ATP 88), 21 ans, tombeur de l'Espagnol Albert Ramos-Vinolas (ATP 44) en cinq sets pour son premier match dans un tableau final d'un Grand Chelem. Peu avant, Nick Kyrgios a ravi les fans de la Rod Laver Arena en négociant parfaitement son premier tour contre le qualifié britannique Liam Broady (ATP 128). L'Australien, quart-de-finaliste à Melbourne en 2015, s'est imposé 6-4, 6-4, 6-3. Kyrgios aura fort à faire au 2e tour car le natif de Canberra, 26 ans, défiera le Russe Daniil Medvedev, 2e mondial et vainqueur du dernier US Open. Kyrgios, six titres au compteur, n'a que très peu joué - 15 matches - en 2021, expliquant qu'il soit passé de la 47e à la 115e place en un an.Berrettini lâche un set, Monfils et Alcaraz ne laissent que des miettes à leurs adversairesTête de série N.7, l'Italien Matteo Berrettini a lâché le premier set contre l'Américain Brandon Nakashima (ATP 68) mais s'est imposé 4-6, 6-2, 7-6 (5), 6-3 après 3h10. Douzième mondial et vainqueur surprise d'Indian Wells à l'automne, le Britannique Cameron Norrie a été sorti d'entrée par le talent américain Sebastian Korda (ATP 43). Le fils de Petr Korda, vainqueur du tournoi en 1998, s'est imposé 6-3, 6-0, 6-4. Le Canadien Denis Shapovalov (ATP 14) s'est défait du Serbe Laslo Djere (ATP 51) en quatre manches serrées alors que le Français Gaël Monfils (ATP 20) et l'Espagnol Carlos Alcaraz (ATP 31) n'ont laissé que des miettes à l'Argentin Federico Coria (ATP 64) et au Chilien Alejandro Tabilo (ATP 135), issu des qualifications.Alexander Zverev (ATP 3) s'est qualifié, sans forcer mais sans briller non plus, pour le 2e tour de l'Open d'Australie, lundi à Melbourne. Si l'Allemand s'est imposé en trois sets face à Daniel Altmaier (ATP 87), il a eu besoin de deux jeux décisifs pour se défaire de son compatriote. Demi-finaliste à Melbourne Park en 2020 et battu en quarts l'année dernière par Novak Djokovic, l'Allemand s'est imposé 7-6 (3), 6-1, 7-6 (1) après 2h41 de jeu. "C'est comme ça un premier tour en Grand Chelem, on ne joue pas toujours son meilleur tennis. On ne peut pas tous être comme Roger (Federer, ndlr) ou Rafa (Nadal, ndlr). Mais c'est un bon match pour entrer dans le tournoi", a dit Zverev sur le court dans la foulée de son succès. Vainqueur du Masters de fin de saison, le puissant droitier de Hambourg a un coup à jouer cette année aux antipodes en l'absence de Djokovic, initialement dans sa partie de tableau. Un premier sacre en Grand Chelem pourrait même le propulser au sommet du tennis mondial. Au 2e tour, Zverev affrontera l'Australien John Millman (ATP 89), vainqueur en quatre sets de l'Espagnol Feliciano Lopez (ATP 109). Andrey Rublev n'a mis que 84 minutes pour écarter l'Italien Gianluca Mager (ATP 65) sur le score de 6-3, 6-2, 6-2. Le compatriote de Medvedev défiera le Lituanien Ricardas Berankis (ATP 93), tombeur en cinq sets de l'Espagnol Roberto Carballes (ATP 75). L'Italien Jannik Sinner, 20 ans et 10e mondial, n'a laissé aucune chance au repêché portugais Joao Sousa (ATP 140) en s'imposant en trois sets : 6-4, 7-5, 6-1. Le droitier du Trentin, auteur d'une saison 2021 impressionnante avec quatre titres, dont celui acquis à Anvers, pourrait constituer l'une des surprises du tournoi. Eliminé au 1er tour en 2021, il affrontera l'Américain Steve Johnson (ATP 104) au 2e tour. Ce dernier a dû batailler 3h44 pour venir à bout de l'Australien Jordan Thompson (ATP 73).Casper Ruud, 8e mondial, devait être un autre membre du top 10 mondial à lancer son tournoi mardi à Melbourne Park. Mais le Norvégien de 23 ans, 5 titres en 2021, a déclaré forfait en raison d'une blessure à la cheville. Après 4h52 d'une intense bataille, le dernier match de la journée inaugurale de l'Open d'Australie a trouvé son épilogue, dans la nuit de lundi à mardi à Melbourne. Demi-finaliste surprise en 2021 et vainqueur samedi du tournoi de Sydney, Aslan Karatsev (ATP 15) a émergé contre l'Espagnol Jaume Munar (ATP 71). Mené deux manches à une, le Russe s'est finalement imposé 3-6, 7-6 (1), 6-7 (3), 6-4, 6-4. Le Russe, qui a atteint lundi son meilleur classement en grimpant à la 15e place mondiale, a réussi pas moins de 87 coups gagnants mais a aussi commis la bagatelle de 107 fautes directes. Au 2e tour, Karatsev défiera l'Américain Mackenzie McDonald (ATP 55), tombeur du qualifié serbe Nikola Milojevic (ATP 139) en quatre sets.Andy Murray est éternel. L'Écossais, 113e mondial et invité par les organisateurs, a passé le premier tour de l'Open d'Australie après une âpre bataille de près de 4 heures face au Géorgien Nikoloz Basilashvili (ATP 23). Il s'est imposé 6-1, 3-6, 6-4, 6-7 (5), 6-4. Éloigné des sommets après une opération à la hanche, annonciatrice un temps de la fin de sa carrière, Murray s'est montré performant dans le 5e set décisif, parvenant à prendre la mise en jeu du Géorgien qui servait pour recoller à 5-5. "Je veux encore m'améliorer. Il y a des aspects de mon jeu où je peux faire bien mieux", a dit l'ancien N.1 mondial après sa victoire sur la John Cain Arena. Finaliste à Sydney la semaine dernière, une première sur le circuit depuis son sacre à Anvers en 2019, il affrontera le qualifié japonais Taro Daniel (ATP 120) pour une place au 3e tour. Dans le même temps, le Canadien de 21 ans Felix Auger-Aliassime (ATP 9) a aussi eu besoin de cinq sets et 3h43 pour se défaire du Finlandais Emil Ruusuvuori (ATP 90). Mené deux manches à une, le demi-finaliste du dernier US Open s'est finalement imposé 6-4, 0-6, 3-6, 6-3, 6-4. Emma Raducanu, lauréate surprise de l'US Open 2021 après s'être extraite des qualifications, a remporté un étrange match au premier tour de l'Open d'Australie mardi à Melbourne. La Britannique, 18e mondiale, a battu l'Américaine Sloane Stephens (WTA 67), lauréate de l'US Open 2017, sur le score de 6-0, 2-6, 6-1."On a toutes les deux donné tout ce qu'on avait. C'était très dur pour un 1er tour, mais je m'attendais à ce que l'on joue de très longs échanges", a commenté la Britannique de 19 ans qui participe à son premier Majeur australien. Raducanu, dont les résultats n'ont pas vraiment confirmé son exploit de Flushing Meadows, où elle avait conquis son premier Majeur en sortant des qualifications, affrontera au prochain tour la Monténégrine Danka Kovinic (WTA 98). Sorana Cirstea, déjà tombeuse de Petra Kvitova au 2e tour de l'Open d'Australie en 2021, a cette fois éliminé la Tchèque au premier tour, mardi à Melbourne Park. La Roumaine, 38e mondiale, s'est imposée 6-2, 6-1 en 71 minutes face à la Tchèque, 19e mondiale et finaliste en 2019. Avec pas moins de 39 fautes directes, Kvitova n'a jamais semblé en rythme. Peu gâtée par le tirage au sort avec un duel contre sa compatriote Madison Keys, 51e mondiale et finaliste de l'US Open 2017, l'Américaine Sofia Kenin (WTA 13/N.11) a été sortie d'entrée lundi à l'Open d'Australie. Keys, grâce notamment à 15 aces, s'est imposée 7-6 (2), 7-5 après 1h31 de jeu. Avec davantage de fautes directes et moins de coups gagnants, Kenin s'est logiquement inclinée. Après son sacre en 2020 à Melbourne Park, Kenin connaît une nouvelle désillusion aux antipodes, elle qui avait déjà été éliminée au 2e tour en 2021. Madison Keys défiera au 2e tour la Roumaine Jaqueline Cristian (WTA 69) qui a éliminée notre compatriote Greet Minnen.Leylah Fernandez, 24e mondiale et finaliste surprise du dernier US Open, a aussi été battue d'entrée. La Canadienne n'est pas parvenue à prendre un set à l'invitée australienne Maddison Inglis, 133e mondiale, s'inclinant 6-4, 6-2. Iga Swiatek, 9e mondiale, n'a elle pas tremblé, ne laissant que 3 jeux à la qualifiée britannique Harriet Dart (WTA 123). La Polonaise, lauréate surprise de Roland-Garros en 2020, s'est imposée 6-3, 6-0 et défiera la Suédoise Rebecca Peterson (WTA 82) au prochain tour. De retour au premier plan en 2021, une saison qu'elle a ponctué avec brio en remportant le Masters, Garbine Muguruza (WTA 3) s'est imposée 6-3, 6-4 contre la Française Clara Burel (WTA 77). L'Espagnole, finaliste 2020 et double lauréate en Grand Chelem, autre Française, Alizé Cornet WTA (61e). Ashleigh Barty, N.1 mondiale, a infligé une lourde défaite à l'Ukrainienne Lesia Tsurenko (WTA 119), issue des qualifications. L'Australienne de 25 ans, devant un public de la Rod Laver Arena acquis à sa cause, s'est imposée 6-0, 6-1 en 54 minutes à peine. Barty, lauréate à Roland-Garros (2019) et Wimbledon (2021), a profité de la faible qualité de service de son adversaire pour lui laisser la tête sous l'eau durant toute la rencontre. Au 2e tour, la droitière d'Ipswich défiera l'Italienne Lucia Bronzetti (WTA 142), issue des qualifications. De son côté, la Tchèque Barbora Krejcikova (WTA 4), tenante du titre à Roland-Garros, a aussi déroulé contre l'Allemande Andrea Petkovic (WTA 73) en s'imposant 6-2, 6-0.Jelena Ostapenko (WTA 27), qui a elle remporté Roland-Garros en 2017, a eu besoin de trois sets pour se défaire de la Slovaque Anna Karolina Schmiedlova (WTA 87). Elle a finalement validé son ticket pour le 2e tour après une victoire 6-7 (7), 6-4, 6-1. Tenante du titre, Naomi Osaka a parfaitement maîtrisé son premier tour lundi à l'Open d'Australie. La Japonaise, 14e mondiale, s'est imposée sur un double 6-3 face à la Colombienne Camila Osorio, 50e mondiale. Osaka, malgré son 4e sacre du Grand Chelem acquis à Melbourne Park en janvier 2021, a connu une saison compliquée l'année dernière sur le plan psychologique. Elle a ainsi déclaré forfait avant son 2e tour à Roland-Garros et renoncé à Wimbledon. Elle a ensuite mis un terme à sa saison après son élimination au 3e tour à l'US Open en septembre. Au 2e tour, elle défiera l'Américaine Madison Brengle (WTA 54), bénéficiaire de l'abandon de l'Ukrainienne Dayana Yastremska (WTA 144). La Bélarusse Victoria Azarenka (WTA 25), double lauréate aux antipodes (2012, 2013), n'a laissé que quatre jeux (6-3, 6-1) à la Hongroise Panna Udvardy (WTA 95). L'ancienne N.1 mondiale, 32 ans, défiera la Suissesse Jill Teichmann (WTA 34). Si la Grecque Maria Sakkari (WTA 8), l'Ukrainienne Elina Svitolina (WTA 17) et la Suissesse Belinda Bencic (WTA 22) se sont toutes facilement qualifiées à la faveur de succès en deux sets, l'Américaine Coco Gauff (WTA 16) a vu son parcours se terminer dès le premier tour. La droitière d'Atlanta, 17 ans, a été surprise par la Chinoise Qiang Wang, 110e mondiale.Deuxième mondiale, Aryna Sabalenka en a vu de toutes les couleurs mardi lors de son entrée en lice à l'Open d'Australie. La Bélarusse, en grande délicatesse sur son service, menée 7-5, 3-1, a su puiser dans ses ressources mentales pour inverser la tendance. Malgré 12 fautes directes, Sabalenka, demi-finaliste à Wimbledon et l'US Open 2021, s'est imposée 5-7, 6-3, 6-2 après 2h02 de match contre l'Australienne Storm Sanders, 135e mondiale et invitée par l'organisation, qui n'a jamais remporté le moindre match en Grand Chelem. L'Allemande Angelique Kerber, lauréate en 2016, n'a elle pas survécu à l'écueil du premier tour. L'Allemande, 20e mondiale, a été éliminée en deux sets (6-4, 6-3) par l'Estonienne de 36 ans Kaia Kanepi (WTA 115). Finaliste en 2018, la Roumaine Simona Halep, ancienne N.1 mondiale désormais 15e, s'est défaite de la Polonaise Magdalena Frech (WTA 102) en deux sets (6-4, 6-3).