Novak Djokovic s'est séparé, pour la seconde fois, de son coach historique Marian Vajda, a annoncé le Serbe mardi. Le désormais ancien N.1 mondial, 20 titres du Grand Chelem au compteur, a commencé à travailler avec le technicien slovaque en 2006.

Vajda, à l'exception d'une pause entre 2017 et 2018, a toujours été le mentor du droitier de Belgrade. Il était davantage en retrait depuis l'arrivée de Goran Ivanisevic au sein du staff de 'Nole'. Les deux hommes ont décidé d'un commun accord de ne plus continuer leur collaboration à l'issue du Masters de Turin, dernier rendez-vous de la défunte saison. "Marian a été à mes côtés pendant les moments les plus importants et les plus mémorables de ma carrière. Ensemble, nous avons accompli des choses incroyables et je lui suis reconnaissant de son amitié et de son dévouement au cours des 15 dernières années", a écrit Djokovic dans un communiqué publié sur son site officiel. "Bien qu'il quitte l'équipe professionnelle, il fera toujours partie de la famille et je ne le remercierai jamais assez pour tout ce qu'il a fait."

Novak Djokovic a connu un début 2022 chahuté. Exclu d'Australie en raison de son statut vaccinal, il n'a disputé qu'un seul tournoi, à Dubaï, où il a été battu en quarts de finale par le qualifié tchèque Jiri Vesely. Le Serbe, qui a perdu sa place sur le trône de l'ATP aux dépens du Russe Daniil Medvedev, sera probablement privé des prochains Masters 1000 à Indian Wells et Miami, lui qui semble déterminé à ne pas se faire vacciner contre le coronavirus, ce qui l'empêche d'entrer aux États-Unis. La saison sur terre battue, qui débutera après le traditionnel diptyque américain, s'annonce compliquée pour les mêmes raisons.

Novak Djokovic s'est séparé, pour la seconde fois, de son coach historique Marian Vajda, a annoncé le Serbe mardi. Le désormais ancien N.1 mondial, 20 titres du Grand Chelem au compteur, a commencé à travailler avec le technicien slovaque en 2006. Vajda, à l'exception d'une pause entre 2017 et 2018, a toujours été le mentor du droitier de Belgrade. Il était davantage en retrait depuis l'arrivée de Goran Ivanisevic au sein du staff de 'Nole'. Les deux hommes ont décidé d'un commun accord de ne plus continuer leur collaboration à l'issue du Masters de Turin, dernier rendez-vous de la défunte saison. "Marian a été à mes côtés pendant les moments les plus importants et les plus mémorables de ma carrière. Ensemble, nous avons accompli des choses incroyables et je lui suis reconnaissant de son amitié et de son dévouement au cours des 15 dernières années", a écrit Djokovic dans un communiqué publié sur son site officiel. "Bien qu'il quitte l'équipe professionnelle, il fera toujours partie de la famille et je ne le remercierai jamais assez pour tout ce qu'il a fait." Novak Djokovic a connu un début 2022 chahuté. Exclu d'Australie en raison de son statut vaccinal, il n'a disputé qu'un seul tournoi, à Dubaï, où il a été battu en quarts de finale par le qualifié tchèque Jiri Vesely. Le Serbe, qui a perdu sa place sur le trône de l'ATP aux dépens du Russe Daniil Medvedev, sera probablement privé des prochains Masters 1000 à Indian Wells et Miami, lui qui semble déterminé à ne pas se faire vacciner contre le coronavirus, ce qui l'empêche d'entrer aux États-Unis. La saison sur terre battue, qui débutera après le traditionnel diptyque américain, s'annonce compliquée pour les mêmes raisons.