La localisation, d'abord. Elle est pour le moins malheureuse, car la pandémie est loin d'être sous contrôle en Turquie. Les contaminations se multiplient et les voyages non-essentiels y sont fortement déconseillés. Mais the show must go on, comme on a pu le constater depuis le début de la crise sanitaire, il y a un an et demi.
...

La localisation, d'abord. Elle est pour le moins malheureuse, car la pandémie est loin d'être sous contrôle en Turquie. Les contaminations se multiplient et les voyages non-essentiels y sont fortement déconseillés. Mais the show must go on, comme on a pu le constater depuis le début de la crise sanitaire, il y a un an et demi. On va élire le joueur de l'année ainsi que les meilleurs gardien, défenseur, médian et attaquant. Un trophée est réservé au meilleur entraîneur, ainsi qu'au meilleur joueur d'Europa League. La saison passée, Robert Lewandowski a aisément remporté le prix. L'attaquant avait récolté 477 points, alors que Kevin De Bruyne, deuxième, n'en avait obtenu que nonante. Notre compatriote avait toutefois reçu le prix du meilleur milieu. Lewandowski avait fini la soirée en tant que meilleur footballeur, mais aussi en tant que meilleur attaquant. Le Bayern avait raflé trois autres trophées, avec Manuel Neuer (meilleur gardien), Joshua Kimmich (meilleur défenseur) et Hansi Flick (meilleur entraîneur). Le Polonais était le seul vainqueur logique, lui qui avait gagné avec le Bayern tout ce qu'il était possible de rafler lors de la saison 2019-2020, le tout avec des statistiques individuelles phénoménales. Mais l'avant n'aura pas l'occasion de réaliser le doublé, étant donné que les trois prétendants se nomment cette année Jorginho, N'Golo Kanté, tous deux à Chelsea, et Kevin De Bruyne. Mais il reste favori dans la catégorie meilleur attaquant, où ses concurrents sont deux jeunes prodiges, ErlingHaarland (Dortmund) et Kylian Mbappé (PSG). Car le Bayern a ajouté un septième titre national d'affilée à son impressionnante collection et son attaquant a battu le record légendaire de Gerd Müller. Der Bomber avait inscrit quarante buts en l'espace d'une saison et Lewandowski a inscrit son 41e lors de l'ultime journée de championnat. Deux Diables rouges, Thibaut Courtois et De Bruyne encore, sont en lice pour le titre de meilleur gardien et de meilleur médian. Courtois a disputé une brillante saison au Real Madrid, mais il sera en concurrence avec deux finalistes de la Ligue des Champions, Ederson (Manchester City) et Édouard Mendy (Chelsea). Dans l'entrejeu, De Bruyne devra récolter plus de points que deux vainqueurs de la CL, Jorginho et Kanté. Le successeur de Joshua Kimmich au titre de meilleur défenseur viendra d'Angleterre. Chelsea compte deux nominés, Antonio Rüdiger et César Azpilicueta, tandis que Rúben Dias (Manchester City) complète la liste des nominés. L'Europa League distribue moins de trophées: il n'y a qu'un seul prix, celui du meilleur joueur. Les vainqueurs potentiels? Edinson Cavani et Bruno Fernandes de Manchester United, et Gerard Moreno de Villarreal. L'UEFA et ESM, les European Sport Media, l'association des magazines et journaux européens de sport dont fait partie Sport/Foot Magazine, ont pris l'initiative de ce trophée. Le jury est composé de 80 entraîneurs qui sont parvenus à qualifier leur équipe pour la phase de poules d'une des deux épreuves européennes. Les suffrages des 55 journalistes issus du collectif ESM comptent également. Depuis 2013, on élit également la meilleure joueuse à avoir foulé les pelouses européennes. L'année passée, on y a ajouté des votes par poste. En 2020, la Danoise Pernille Harder (Chelsea) avait triomphé, mais elle n'est pas nommée cette année. Auteur d'un triplé Coupe- Liga-Ligue des Championnes, Barcelone est le principal fournisseur côté féminin, avec huit joueuses. Même si l'endroit est mal choisi et quels que soient les lauréats, cette soirée sera avant tout placée sous le signe du tirage au sort de la phase de groupes de la Ligue des Champions, le grand bal européen tant attendu.