Recalé début avril par la commission des licences de l'Union belge de football, Virton était allé en appel devant la Cour belge d'arbitrage pour le sport (CBAS), mais le club a annoncé mardi midi que la CBAS lui avait refusé le précieux document, nécessaire pour évoluer au sein du football professionnel en Belgique.

Quelques heures plus tard, Virton a annoncé plusieurs mesures. Le club de Flavio Becca va ainsi enteprendre un recours en annulation, devant le Tribunal de première instance de Bruxelles, de la décision de la CBAS de lui refuser sa licence, "pour violation de règles d'ordre public (notamment les règles de concurrence)".

Le RE Virton va aussi entreprendre une demande de mesure provisoire devant l'Autorité belge de la concurrence et une action en dommage et intérêts contre l'URBSFA, "visant au remboursement de toutes les sommes investies dans le club et du dommage subi suite au refus de licence, soit à titre provisionnel entre 10 et 15 millions d'euros", précise le club.

Recalé début avril par la commission des licences de l'Union belge de football, Virton était allé en appel devant la Cour belge d'arbitrage pour le sport (CBAS), mais le club a annoncé mardi midi que la CBAS lui avait refusé le précieux document, nécessaire pour évoluer au sein du football professionnel en Belgique. Quelques heures plus tard, Virton a annoncé plusieurs mesures. Le club de Flavio Becca va ainsi enteprendre un recours en annulation, devant le Tribunal de première instance de Bruxelles, de la décision de la CBAS de lui refuser sa licence, "pour violation de règles d'ordre public (notamment les règles de concurrence)". Le RE Virton va aussi entreprendre une demande de mesure provisoire devant l'Autorité belge de la concurrence et une action en dommage et intérêts contre l'URBSFA, "visant au remboursement de toutes les sommes investies dans le club et du dommage subi suite au refus de licence, soit à titre provisionnel entre 10 et 15 millions d'euros", précise le club.