Les Diables Rouges partiront en stage en Qatar en mars prochain uniquement avec des joueurs qui comptent moins de 50 caps, a confirmé Roberto Martinez au micro de la RTBF lundi. "Nous allons utiliser ce stage pour développer des joueurs non pas pour 2022 mais pour 2026", a déclaré le sélectionneur, qui sera l'invité de l'émission La Tribune lundi soir.

"C'est projet sur lequel nous travaillons depuis longtemps avec des joueurs, dont nous pensons qu'ils seront à leur meilleur niveau en 2026. Cela concerne des joueurs nés entre 1997 et 2008. Cela nous donnera l'occasion de donner des rôles plus importants à ces joueurs. C'est différent du fait de les voir à côté de joueurs qui comptent plus de 100 caps", a précisé Martinez.

Le Catalan a notamment pris en exemple Alexis Saelemaekers, Hans Vanaken ou encore Zinho Vanheusden qui avaient pu se montrer lors des amicaux contre la Côte d'Ivoire et la Suisse en octobre et novembre 2020. "Nous avions beaucoup appris lors de ces rencontres et nous avions pu donner plus de responsabilités à certains joueurs. En mars, ce sera important de voir ces joueurs avec un plus grand rôle dans le vestiaire et compter sur eux pour gagner un match."

Un stage qui permettra aussi au sélectionneur de faire souffler ses cadres dont les organismes auront été mis à rude épreuve. "C'est idéal de faire cela en mars. En juin et en septembre, nous aurons six matches de Ligue des Nations. Nous pourrons alors mélanger ceux qui ont bien performé en mars avec les cadres de l'équipe. Ce sera à ce moment-là que nous pourrons finaliser la liste des 23 pour le Qatar. De plus, comme en 2018, nous voulons donner du repos mental et physique à nos cadres afin qu'ils soient au top pour le mois de décembre."

Les Diables Rouges partiront en stage en Qatar en mars prochain uniquement avec des joueurs qui comptent moins de 50 caps, a confirmé Roberto Martinez au micro de la RTBF lundi. "Nous allons utiliser ce stage pour développer des joueurs non pas pour 2022 mais pour 2026", a déclaré le sélectionneur, qui sera l'invité de l'émission La Tribune lundi soir."C'est projet sur lequel nous travaillons depuis longtemps avec des joueurs, dont nous pensons qu'ils seront à leur meilleur niveau en 2026. Cela concerne des joueurs nés entre 1997 et 2008. Cela nous donnera l'occasion de donner des rôles plus importants à ces joueurs. C'est différent du fait de les voir à côté de joueurs qui comptent plus de 100 caps", a précisé Martinez. Le Catalan a notamment pris en exemple Alexis Saelemaekers, Hans Vanaken ou encore Zinho Vanheusden qui avaient pu se montrer lors des amicaux contre la Côte d'Ivoire et la Suisse en octobre et novembre 2020. "Nous avions beaucoup appris lors de ces rencontres et nous avions pu donner plus de responsabilités à certains joueurs. En mars, ce sera important de voir ces joueurs avec un plus grand rôle dans le vestiaire et compter sur eux pour gagner un match." Un stage qui permettra aussi au sélectionneur de faire souffler ses cadres dont les organismes auront été mis à rude épreuve. "C'est idéal de faire cela en mars. En juin et en septembre, nous aurons six matches de Ligue des Nations. Nous pourrons alors mélanger ceux qui ont bien performé en mars avec les cadres de l'équipe. Ce sera à ce moment-là que nous pourrons finaliser la liste des 23 pour le Qatar. De plus, comme en 2018, nous voulons donner du repos mental et physique à nos cadres afin qu'ils soient au top pour le mois de décembre."