La chambre des mises en accusation d'Anvers a examiné l'accord conclu entre l'agent de joueurs de football Dejan Veljkovic et le parquet fédéral. Le 25 novembre, elle décidera si le "mémorandum" sera approuvé ou non.

Dans ce mémorandum, Dejan Veljkovic s'est engagé à faire des déclarations sincères et complètes sur son rôle dans le dossier de la corruption dans le football belge et sur le rôle de tiers. En contrepartie, il sera condamné à une peine de prison de cinq ans avec sursis, à une amende de 80.000 euros avec sursis et ses biens acquis illégalement, évalués à environ quatre millions d'euros, seront confisqués.

"La coopération de mon client dans le cadre de l'opération zéro a été cruciale pour établir la vérité. Nous avons donc plaidé à la chambre des mises en accusation qu'elle valide le mémorandum", a déclaré l'avocat de M. Veljkovic, Kris Luyckx. Pour son client, "c'est une conclusion importante de l'enquête judiciaire. Après cela, un juge du fond peut enfin décider de sa peine, en accord avec le procureur", a-t-il ajouté. M. Veljkovic et son avocat ont assisté jeudi à l'audience - qui s'est déroulée à huis clos - de la chambre des mises en accusation. Le 25 novembre, cette dernière rendra son arrêt.

La chambre des mises en accusation d'Anvers a examiné l'accord conclu entre l'agent de joueurs de football Dejan Veljkovic et le parquet fédéral. Le 25 novembre, elle décidera si le "mémorandum" sera approuvé ou non. Dans ce mémorandum, Dejan Veljkovic s'est engagé à faire des déclarations sincères et complètes sur son rôle dans le dossier de la corruption dans le football belge et sur le rôle de tiers. En contrepartie, il sera condamné à une peine de prison de cinq ans avec sursis, à une amende de 80.000 euros avec sursis et ses biens acquis illégalement, évalués à environ quatre millions d'euros, seront confisqués. "La coopération de mon client dans le cadre de l'opération zéro a été cruciale pour établir la vérité. Nous avons donc plaidé à la chambre des mises en accusation qu'elle valide le mémorandum", a déclaré l'avocat de M. Veljkovic, Kris Luyckx. Pour son client, "c'est une conclusion importante de l'enquête judiciaire. Après cela, un juge du fond peut enfin décider de sa peine, en accord avec le procureur", a-t-il ajouté. M. Veljkovic et son avocat ont assisté jeudi à l'audience - qui s'est déroulée à huis clos - de la chambre des mises en accusation. Le 25 novembre, cette dernière rendra son arrêt.