Hans Vanaken, buteur, a distribué le jeu avec maestria alors que Simon Mignolet a réalisé une parade déterminante sur un tir de Lionel Messi. Acteurs majeurs du bon partage du Club de Bruges contre le Paris Saint-Germain (1-1) mercredi lors de la première journée de Ligue des Champions, les deux Brugeois ne veulent pas s'enflammer.

"Je suis très fier de l'équipe, nous avons bien débuté notre parcours", a lancé Mignolet. "On a pu réaliser un match abouti et obtenir un bon résultat. On a fait notre boulot et c'est la seule et unique option possible si vous voulez gagner des points contre le PSG", a estimé le Diable Rouge. "Je suis évidemment content de ce match mais nous devons encore confirmer."

null, belga
null © belga

Vanaken, capitaine du soir, estime qu'il reste "cinq matches très compliqués" à jouer pour Bruges dans un groupe A qui renseigne aussi Manchester City et Leipzig.

"Si nous pouvons obtenir un résultat à Leipzig, on va y aller à fond (pour la qualification, ndlr). Mais nous devons regarder match par match évidemment." Mignolet et Vanaken ont aussi évoqué la tournure d'un match globalement dominé par les Gazelles. "Quand on regarde les occasions, on aurait pu l'emporter. On a manqué quelques opportunités mais nous avons fait un match fantastique."

"C'est vrai qu'on a eu des occasions, par exemple celle de Jack (Hendry, ndlr). D'un autre côté, Lionel Messi a touché la barre et j'ai dû faire deux arrêts. Je ne pense pas que nous pouvons vraiment être déçus de ce point car le score est correct au vu du match."

Philippe Clement: "C'était presque parfait"

C'est un Philippe Clement fier de ses joueurs qui s'est présenté devant la presse après le partage de son Club de Bruges contre le Paris Saint-Germain (1-1) mercredi lors de la première journée de la Ligue des Champions. "Je suis vraiment très fier de mes joueurs, ils ont joué un très grand match, mentalement, physiquement, tactiquement, avec beaucoup de discipline et de c...", a souri l'entraîneur brugeois.

"On a commencé par cinq minutes compliquées. Nous rentrons après dans la rencontre et on encaisse malheureusement dans la foulée. L'équipe a très bien réagi", a analysé Clement. "On a prouvé que nous étions forts physiquement. On a joué pour les trois points jusqu'à la fin du match, comme au Zénith l'an dernier. La motivation et l'engagement doivent demeurer, comme la philosophie de jeu. C'était presque parfait. Gagner aurait été parfait. On a manqué un peu d'efficacité à la fin et l'équipe était peut-être un peu fatiguée."

null, belga
null © belga

Clement a souligné la prestation globale de son équipe. "Elle a été au niveau, suivant le plan avec discipline pendant 90 minutes en trouvant bien les espaces. Les trois jeunes attaquants ont montré toutes leurs qualités. Je suis fier de tout mon groupe." Charles De Ketelaere, placé en pointe, a régalé le Jan Breydel. "Il a eu un rôle déterminant. Nous travaillons avec Charles depuis longtemps, nous savons qu'il peut très bien prester à plusieurs places et ce qu'il peut encore améliorer. C'est dur de sortir un individu car tout le monde a été bon", a analysé Clement, tout en félicitant Hans Vanaken et Noa Lang.

Dans un groupe A qui renseigne aussi Manchester City et Leipzig, Clement estime qu'il reste "cinq finales" à jouer. "Nous devons rester réalistes, nous allons continuer à travailler. On peut encore atteindre de belles choses tous ensemble, il ne faut pas fixer de limites à ce groupe."

Hans Vanaken, buteur, a distribué le jeu avec maestria alors que Simon Mignolet a réalisé une parade déterminante sur un tir de Lionel Messi. Acteurs majeurs du bon partage du Club de Bruges contre le Paris Saint-Germain (1-1) mercredi lors de la première journée de Ligue des Champions, les deux Brugeois ne veulent pas s'enflammer. "Je suis très fier de l'équipe, nous avons bien débuté notre parcours", a lancé Mignolet. "On a pu réaliser un match abouti et obtenir un bon résultat. On a fait notre boulot et c'est la seule et unique option possible si vous voulez gagner des points contre le PSG", a estimé le Diable Rouge. "Je suis évidemment content de ce match mais nous devons encore confirmer." Vanaken, capitaine du soir, estime qu'il reste "cinq matches très compliqués" à jouer pour Bruges dans un groupe A qui renseigne aussi Manchester City et Leipzig. "Si nous pouvons obtenir un résultat à Leipzig, on va y aller à fond (pour la qualification, ndlr). Mais nous devons regarder match par match évidemment." Mignolet et Vanaken ont aussi évoqué la tournure d'un match globalement dominé par les Gazelles. "Quand on regarde les occasions, on aurait pu l'emporter. On a manqué quelques opportunités mais nous avons fait un match fantastique." "C'est vrai qu'on a eu des occasions, par exemple celle de Jack (Hendry, ndlr). D'un autre côté, Lionel Messi a touché la barre et j'ai dû faire deux arrêts. Je ne pense pas que nous pouvons vraiment être déçus de ce point car le score est correct au vu du match." C'est un Philippe Clement fier de ses joueurs qui s'est présenté devant la presse après le partage de son Club de Bruges contre le Paris Saint-Germain (1-1) mercredi lors de la première journée de la Ligue des Champions. "Je suis vraiment très fier de mes joueurs, ils ont joué un très grand match, mentalement, physiquement, tactiquement, avec beaucoup de discipline et de c...", a souri l'entraîneur brugeois."On a commencé par cinq minutes compliquées. Nous rentrons après dans la rencontre et on encaisse malheureusement dans la foulée. L'équipe a très bien réagi", a analysé Clement. "On a prouvé que nous étions forts physiquement. On a joué pour les trois points jusqu'à la fin du match, comme au Zénith l'an dernier. La motivation et l'engagement doivent demeurer, comme la philosophie de jeu. C'était presque parfait. Gagner aurait été parfait. On a manqué un peu d'efficacité à la fin et l'équipe était peut-être un peu fatiguée." Clement a souligné la prestation globale de son équipe. "Elle a été au niveau, suivant le plan avec discipline pendant 90 minutes en trouvant bien les espaces. Les trois jeunes attaquants ont montré toutes leurs qualités. Je suis fier de tout mon groupe." Charles De Ketelaere, placé en pointe, a régalé le Jan Breydel. "Il a eu un rôle déterminant. Nous travaillons avec Charles depuis longtemps, nous savons qu'il peut très bien prester à plusieurs places et ce qu'il peut encore améliorer. C'est dur de sortir un individu car tout le monde a été bon", a analysé Clement, tout en félicitant Hans Vanaken et Noa Lang. Dans un groupe A qui renseigne aussi Manchester City et Leipzig, Clement estime qu'il reste "cinq finales" à jouer. "Nous devons rester réalistes, nous allons continuer à travailler. On peut encore atteindre de belles choses tous ensemble, il ne faut pas fixer de limites à ce groupe."