Manchester City-Aston Villa (17h00)

Dimanche, lors de la toute dernière journée de championnat, nous connaîtrons le nom du nouveau champion d'Angleterre. La fin rêvée et à suspense pour la plus grande ligue du monde. Manchester City aborde cette ultime journée en pole position en recevant Aston Villa. Les Cityzens ont leur sort entre les mains et doivent se contenter de gagner pour s'assurer du titre de champions.

Mais les Villans ne devraient pas se rendre en victime consentantes du côté de l'Etihad Stadium. Leur entraîneur, Steven Gerrard, est une icône de Liverpool et serait très heureux de donner un coup de main à l'équipe de son coeur.

Liverpool, qui n'a plus qu'un point de retard après le surprenant partage de City sur la pelouse de West Ham le week-end dernier, jouera au même moment contre les Wolves de Leander Dendoncker. Manchester City voudra également célébrer comme il se doit le 10e anniversaire du but légendaire de Sergio Agüero . Vous savez, celui de la 94e minute contre QPR : "Agüeroooooooo", et qui a permis aux Cityzens de remporter leur premier titre de champion d'Angleterre depuis 44 ans. Le col du maillot de cette année reprend d'ailleurs le moment du but (93'20") et une statue de l'Argentin a également été dévoilée cette semaine. C'était le dénouement du titre le plus excitant depuis des années. Pouvons-nous espérer revivre un tel moment de folie ? Réponse ce dimanche. (Gert Segers)

Il y a trois ans, Vincent Kompany brandissait la Premier League en guise de cadeau d'adieu à Manchester City. A l'époque, les Cityzens possédaient aussi un point d'avance sur Liverpool au coup d'envoi de la dernière journée., iStock
Il y a trois ans, Vincent Kompany brandissait la Premier League en guise de cadeau d'adieu à Manchester City. A l'époque, les Cityzens possédaient aussi un point d'avance sur Liverpool au coup d'envoi de la dernière journée. © iStock

Liverpool - Wolves (17h00)

Les Reds restent en embuscade mais n'ont plus totalement leur sort entre les mains alors que le titre en Premier League va encore se disputer lors de la dernière journée et qu'encore une fois c'est peut-être Manchester City qui va les priver du Graal. En se souvient qu'en 2019, les Liverpuldiens avaient cru pouvoir renverser la vapeur lors de l'avant-dernière journée jusqu'à ce que Vincent Kompany n'assomme Leicester d'un coup de canon et permette aux Cityzens de conclure l'affaire sur la pelouse de Brighton. Ironie de l'histoire, c'était aussi Wolverhampton qui était le dernier adversaire de la saison des hommes de Jürgen Klopp cette année-là. Ils l'avaient emporté 2-0 grâce à un doublé de Sadio Mané. Le Sénégalais sera certainement l'un des hommes clés aussi ce dimanche. Tout comme Mo Salah, qui est aussi en quête d'un prix de l'Association des joueurs professionnels (PFA) qu'il se disputera avec Kevin De Bruyne. Le brillant gaucher égyptien voudra sans aucun doute marquer des buts dans ce duel, si d'aventure City trébuchait contre Aston Villa. Le Portugais Diogo Jota, ancien des Wolves, cherchera aussi certainement à s'illustrer contre ses anciennes couleurs.

Du côté belge, ce sera peut-être l'une des dernières apparitions de Divock Origi sous les couleurs de Liverpool. Le Diable rouge pourrait en effet revivre le même scénario qu'il y a trois ans. Il laissera en tout cas de bons souvenir aux Reds et pourrait pousser la similitude avec cette fin de saison 2018-19 en offrant la Coupe aux grandes oreilles en guise de cadeau d'adieu, samedi prochain. "C'est un joueur exceptionnel, un garçon exceptionnel. Tout le monde dans l'équipe l'aime. Donc oui, ce sera un moment difficile quand il partira. Quand ce sera le cas, ce sera dur, car depuis que je suis là, Div est là", a d'ailleurs déclaré Jürgen Klopp à propos du fils de Mike Origi.

Du côté de Wolverhampton, l'on suivra également la prestation de Leander Dendoncker. Le polyvalent milieu de terrain/défenseur formé à Anderlecht avait marqué il y a peu contre Manchester City. Une performance éclipsée par le large succès des Cityzens, mais surtout par le quadruplé de Kevin De Bruyne. Cette fois, à défaut de marquer, Dendoncker espère surtout que son équipe ne subira pas une nouvelle punition. (Fabien Chaliaud)

Dimanche, lors de la toute dernière journée de championnat, nous connaîtrons le nom du nouveau champion d'Angleterre. La fin rêvée et à suspense pour la plus grande ligue du monde. Manchester City aborde cette ultime journée en pole position en recevant Aston Villa. Les Cityzens ont leur sort entre les mains et doivent se contenter de gagner pour s'assurer du titre de champions.Mais les Villans ne devraient pas se rendre en victime consentantes du côté de l'Etihad Stadium. Leur entraîneur, Steven Gerrard, est une icône de Liverpool et serait très heureux de donner un coup de main à l'équipe de son coeur. Liverpool, qui n'a plus qu'un point de retard après le surprenant partage de City sur la pelouse de West Ham le week-end dernier, jouera au même moment contre les Wolves de Leander Dendoncker. Manchester City voudra également célébrer comme il se doit le 10e anniversaire du but légendaire de Sergio Agüero . Vous savez, celui de la 94e minute contre QPR : "Agüeroooooooo", et qui a permis aux Cityzens de remporter leur premier titre de champion d'Angleterre depuis 44 ans. Le col du maillot de cette année reprend d'ailleurs le moment du but (93'20") et une statue de l'Argentin a également été dévoilée cette semaine. C'était le dénouement du titre le plus excitant depuis des années. Pouvons-nous espérer revivre un tel moment de folie ? Réponse ce dimanche. (Gert Segers)Les Reds restent en embuscade mais n'ont plus totalement leur sort entre les mains alors que le titre en Premier League va encore se disputer lors de la dernière journée et qu'encore une fois c'est peut-être Manchester City qui va les priver du Graal. En se souvient qu'en 2019, les Liverpuldiens avaient cru pouvoir renverser la vapeur lors de l'avant-dernière journée jusqu'à ce que Vincent Kompany n'assomme Leicester d'un coup de canon et permette aux Cityzens de conclure l'affaire sur la pelouse de Brighton. Ironie de l'histoire, c'était aussi Wolverhampton qui était le dernier adversaire de la saison des hommes de Jürgen Klopp cette année-là. Ils l'avaient emporté 2-0 grâce à un doublé de Sadio Mané. Le Sénégalais sera certainement l'un des hommes clés aussi ce dimanche. Tout comme Mo Salah, qui est aussi en quête d'un prix de l'Association des joueurs professionnels (PFA) qu'il se disputera avec Kevin De Bruyne. Le brillant gaucher égyptien voudra sans aucun doute marquer des buts dans ce duel, si d'aventure City trébuchait contre Aston Villa. Le Portugais Diogo Jota, ancien des Wolves, cherchera aussi certainement à s'illustrer contre ses anciennes couleurs. Du côté belge, ce sera peut-être l'une des dernières apparitions de Divock Origi sous les couleurs de Liverpool. Le Diable rouge pourrait en effet revivre le même scénario qu'il y a trois ans. Il laissera en tout cas de bons souvenir aux Reds et pourrait pousser la similitude avec cette fin de saison 2018-19 en offrant la Coupe aux grandes oreilles en guise de cadeau d'adieu, samedi prochain. "C'est un joueur exceptionnel, un garçon exceptionnel. Tout le monde dans l'équipe l'aime. Donc oui, ce sera un moment difficile quand il partira. Quand ce sera le cas, ce sera dur, car depuis que je suis là, Div est là", a d'ailleurs déclaré Jürgen Klopp à propos du fils de Mike Origi. Du côté de Wolverhampton, l'on suivra également la prestation de Leander Dendoncker. Le polyvalent milieu de terrain/défenseur formé à Anderlecht avait marqué il y a peu contre Manchester City. Une performance éclipsée par le large succès des Cityzens, mais surtout par le quadruplé de Kevin De Bruyne. Cette fois, à défaut de marquer, Dendoncker espère surtout que son équipe ne subira pas une nouvelle punition. (Fabien Chaliaud)