Fin juillet, l'OL a perdu la finale de la Coupe de la Ligue, battu aux tirs au but par le Paris Saint-Germain. "La déception a été grande. On est passés tout près du trophée", a expliqué Rudi Garcia jeudi lors de la traditionnelle conférence de presse d'avant-match. "On a vite digéré, les joueurs se sont tournés tout de suite vers la Ligue des Champions et la possibilité de se qualifier."

Les deux équipes présentent deux rythmes bien différents avant leur duel vendredi. En effet, les Lyonnais n'ont joué qu'un seul match officiel depuis le 8 mars alors que la Vieille Dame a disputé 14 rencontres depuis la mi-juin, remportant successivement la Coupe d'Italie et le championnat.

"Il y a des avantages et des inconvénients. La Juventus est dans le rythme en ayant joué la fin de la Serie A mais elle s'est exposée à des blessures", a analysé le technicien français. "Elle a pu se préparer au mieux et elle a pu remporter le championnat deux journées avant la fin. Ils ont pu faire tourner. Le désavantage est pour nous avec un manque de rythme. Mais on a montré qu'on était bien physiquement lors du match contre Paris."

L'OL pointait à la 7e place de Ligue 1 au moment de l'arrêt des compétitions, insuffisant que pour prétendre à une place européenne. "Le championnat a duré 28 journées contrairement aux autres pays. Ce n'est pas suffisant à l'OL. Avec les 30 points à prendre, on aurait fini européen. Il faut maintenant penser à la C1. La petite musique va résonner dans le stade et cela va suffire à notre motivation", a assuré Rudi Garcia, ancien entraîneur de Lille et de l'AS Rome.

Le Belge Jason Denayer, défenseur central lyonnais depuis deux saisons, ne devra pas se frotter à Paulo Dybala. L'attaquant argentin, blessé, sera absent vendredi. "Il y a beaucoup de grands joueurs dans cette équipe. S'il n'est pas là, d'autres seront là pour mener l'attaque de la Juve", a prévenu Garcia.

Le 26 février, avant l'arrêt des compétitions en raison du coronavirus, les Lyonnais s'étaient imposés 1-0 grâce à un but de Lucas Tousart, désormais joueur du Hertha Berlin.

Le vainqueur à l'issue de ce huitième de finale retour, disputé à huis clos, rejoindra la phase finale de la compétition qui se tiendra à Lisbonne à partir du 12 août.

Fin juillet, l'OL a perdu la finale de la Coupe de la Ligue, battu aux tirs au but par le Paris Saint-Germain. "La déception a été grande. On est passés tout près du trophée", a expliqué Rudi Garcia jeudi lors de la traditionnelle conférence de presse d'avant-match. "On a vite digéré, les joueurs se sont tournés tout de suite vers la Ligue des Champions et la possibilité de se qualifier." Les deux équipes présentent deux rythmes bien différents avant leur duel vendredi. En effet, les Lyonnais n'ont joué qu'un seul match officiel depuis le 8 mars alors que la Vieille Dame a disputé 14 rencontres depuis la mi-juin, remportant successivement la Coupe d'Italie et le championnat. "Il y a des avantages et des inconvénients. La Juventus est dans le rythme en ayant joué la fin de la Serie A mais elle s'est exposée à des blessures", a analysé le technicien français. "Elle a pu se préparer au mieux et elle a pu remporter le championnat deux journées avant la fin. Ils ont pu faire tourner. Le désavantage est pour nous avec un manque de rythme. Mais on a montré qu'on était bien physiquement lors du match contre Paris." L'OL pointait à la 7e place de Ligue 1 au moment de l'arrêt des compétitions, insuffisant que pour prétendre à une place européenne. "Le championnat a duré 28 journées contrairement aux autres pays. Ce n'est pas suffisant à l'OL. Avec les 30 points à prendre, on aurait fini européen. Il faut maintenant penser à la C1. La petite musique va résonner dans le stade et cela va suffire à notre motivation", a assuré Rudi Garcia, ancien entraîneur de Lille et de l'AS Rome. Le Belge Jason Denayer, défenseur central lyonnais depuis deux saisons, ne devra pas se frotter à Paulo Dybala. L'attaquant argentin, blessé, sera absent vendredi. "Il y a beaucoup de grands joueurs dans cette équipe. S'il n'est pas là, d'autres seront là pour mener l'attaque de la Juve", a prévenu Garcia. Le 26 février, avant l'arrêt des compétitions en raison du coronavirus, les Lyonnais s'étaient imposés 1-0 grâce à un but de Lucas Tousart, désormais joueur du Hertha Berlin. Le vainqueur à l'issue de ce huitième de finale retour, disputé à huis clos, rejoindra la phase finale de la compétition qui se tiendra à Lisbonne à partir du 12 août.