Kamal Sowah a dû se chercher un nouveau club en janvier et a rejoint le club néerlandais AZ en prêt. Cependant, l'ailier n'est pas encore titulaire incontournable, loin de là. Il n'a joué que 72 minutes pour ses nouvelles couleurs avec un maximum de 27 contre Go Ahead Eagles. Malgré cette situation pas encore idyllique, l'onéreuse recrue ghanéenne du Club Bruges semble heureuse dans son nouvel environnement. "L'AZ est une équipe énergique avec un style de jeu offensif", a déclaré le joueur de 22 ans à Voetbal International. "J'ai été impressionné lors des premières sessions d'entraînement. J'ai remarqué que même les plus jeunes talents du noyau ont déjà un très bon niveau. Je ne suis pas surpris que les joueurs de l'AZ aient réalisé de beaux transferts ces dernières années. Le club sait comment faire progresser ses joueurs. J'ai tout de suite senti que je pouvais évoluer en tant que footballeur ici."

Pourtant, la saison avait plutôt bien commencé pour Sowah au FC Bruges. "Jouer la Ligue des champions a toujours été un de mes rêves. J'ai eu du mal à en croire mes yeux quand j'ai vu qui les Blauw en Zwart allaient affronter dans leur groupe : Manchester City, PSG et RB Leipzig. J'ai été titulaire lors de quatre des six matches de groupe, et je n'oublierai jamais le premier en particulier, contre le PSG. Nous avons partagé l'enjeu, j'étais bien dans le match et c'était la première fois que ma mère me voyait à la télévision. Cela a rendu cette rencontre encore plus spécial."

"Malheureusement, j'ai perdu ma place dans l'équipe de départ après les premiers mois. Plus vous jouez dans une bonne équipe, plus la concurrence est grande. C'est comme ça que ça marche. J'ai continué à m'entraîner très dur, mais après ça, je n'ai plus eu droit qu'à des remplacements. En janvier, Alfred Schreuder, le nouvel entraîneur, est arrivé. Malheureusement, je n'ai pas pu participer au stage d'entraînement en Espagne pendant la trêve hivernal en raison d'une infection au coronavirus. Il est ensuite apparu que le Club était ouvert à mon prêt. Comme j'avais peu de possibilités de jouer pendant le deuxième tour, j'ai saisi à deux mains l'opportunité que m'offrait AZ."

"Noa est un garçon très gentil et social. Il m'a fait me sentir chez moi très rapidement", iStock
"Noa est un garçon très gentil et social. Il m'a fait me sentir chez moi très rapidement" © iStock

Le Club de Bruges a dépensé neuf millions d'euros cet été pour embaucher l'attaquant de Leicester City. Un montant record pour les Blauw en Zwart. Mais la pression dans son nouveau club n'a pas semblé plus importante pour autant. "Le fait que je sois un transfert au montant record pour le FC Bruges n'a pas engendré de pression supplémentaire. Je comprends que les attentes des gens augmentent lorsqu'ils entendent que beaucoup d'argent a été dépensé pour un joueur. Pour moi, il s'agit de rester calme. Je dois juste me concentrer sur le football et c'est ce que je fais." , explique le nouveau venu de l'AZ.

Dans son interview, Kamal Sowah a également parlé de Noa Lang, qui fait actuellement l'objet de nombreuses critiques au FC Bruges, notamment en raison de son comportement. "Un joueur et un coéquipier fantastique. Avant de venir à Bruges, j'avais lu beaucoup d'histoires à son sujet. Qu'il était un garçon étrange et encore d'autres choses. La réalité est complètement différente. Noa est un garçon très gentil et social. Il m'a fait me sentir chez moi très rapidement, nous nous sommes entendus tout de suite. Nous sommes d'ailleurs toujours en contact l'un avec l'autre. Cela montre bien que l'image et la réalité ne sont pas toujours les mêmes.", conclut Sowah.

Kamal Sowah a dû se chercher un nouveau club en janvier et a rejoint le club néerlandais AZ en prêt. Cependant, l'ailier n'est pas encore titulaire incontournable, loin de là. Il n'a joué que 72 minutes pour ses nouvelles couleurs avec un maximum de 27 contre Go Ahead Eagles. Malgré cette situation pas encore idyllique, l'onéreuse recrue ghanéenne du Club Bruges semble heureuse dans son nouvel environnement. "L'AZ est une équipe énergique avec un style de jeu offensif", a déclaré le joueur de 22 ans à Voetbal International. "J'ai été impressionné lors des premières sessions d'entraînement. J'ai remarqué que même les plus jeunes talents du noyau ont déjà un très bon niveau. Je ne suis pas surpris que les joueurs de l'AZ aient réalisé de beaux transferts ces dernières années. Le club sait comment faire progresser ses joueurs. J'ai tout de suite senti que je pouvais évoluer en tant que footballeur ici."Pourtant, la saison avait plutôt bien commencé pour Sowah au FC Bruges. "Jouer la Ligue des champions a toujours été un de mes rêves. J'ai eu du mal à en croire mes yeux quand j'ai vu qui les Blauw en Zwart allaient affronter dans leur groupe : Manchester City, PSG et RB Leipzig. J'ai été titulaire lors de quatre des six matches de groupe, et je n'oublierai jamais le premier en particulier, contre le PSG. Nous avons partagé l'enjeu, j'étais bien dans le match et c'était la première fois que ma mère me voyait à la télévision. Cela a rendu cette rencontre encore plus spécial.""Malheureusement, j'ai perdu ma place dans l'équipe de départ après les premiers mois. Plus vous jouez dans une bonne équipe, plus la concurrence est grande. C'est comme ça que ça marche. J'ai continué à m'entraîner très dur, mais après ça, je n'ai plus eu droit qu'à des remplacements. En janvier, Alfred Schreuder, le nouvel entraîneur, est arrivé. Malheureusement, je n'ai pas pu participer au stage d'entraînement en Espagne pendant la trêve hivernal en raison d'une infection au coronavirus. Il est ensuite apparu que le Club était ouvert à mon prêt. Comme j'avais peu de possibilités de jouer pendant le deuxième tour, j'ai saisi à deux mains l'opportunité que m'offrait AZ."Le Club de Bruges a dépensé neuf millions d'euros cet été pour embaucher l'attaquant de Leicester City. Un montant record pour les Blauw en Zwart. Mais la pression dans son nouveau club n'a pas semblé plus importante pour autant. "Le fait que je sois un transfert au montant record pour le FC Bruges n'a pas engendré de pression supplémentaire. Je comprends que les attentes des gens augmentent lorsqu'ils entendent que beaucoup d'argent a été dépensé pour un joueur. Pour moi, il s'agit de rester calme. Je dois juste me concentrer sur le football et c'est ce que je fais." , explique le nouveau venu de l'AZ.Dans son interview, Kamal Sowah a également parlé de Noa Lang, qui fait actuellement l'objet de nombreuses critiques au FC Bruges, notamment en raison de son comportement. "Un joueur et un coéquipier fantastique. Avant de venir à Bruges, j'avais lu beaucoup d'histoires à son sujet. Qu'il était un garçon étrange et encore d'autres choses. La réalité est complètement différente. Noa est un garçon très gentil et social. Il m'a fait me sentir chez moi très rapidement, nous nous sommes entendus tout de suite. Nous sommes d'ailleurs toujours en contact l'un avec l'autre. Cela montre bien que l'image et la réalité ne sont pas toujours les mêmes.", conclut Sowah.