L'équipe nationale devra composer avec les absences d'Axel Witsel, Kevin De Bruyne, Eden Hazard, Thomas Vermaelen et Jan Vertonghen. Les trois derniers devraient jouer le second match de préparation prévu dimanche contre la Croatie, toujours à Bruxelles.

Le groupe de Roberto Martinez est rassemblé depuis lundi à Tubize au centre national mais disputera déjà son premier match ce jeudi soir, soit après trois jours d'entraînement seulement. Présent mercredi en conférence de presse, Simon Mignolet est la seule certitude concernant le onze de base. Le gardien du Club Bruges prendra place dans les buts belges.

Devant lui, le trio composé de Toby Alderweireld, Dedryck Boyata et Jason Denayer pourrait débuter le duel en raison des absences de Vermaelen et Vertonghen. Le premier a dû effectuer un long voyage depuis le Japon et le second a connu une longue et éprouvante saison avec Benfica. Le duo Leander Dendoncker-Youri Tielemans part avec une longueur d'avance pour occuper le milieu du jeu. Sur les flancs, Timothy Castagne et Thomas Meunier sont en balance à droite, comme Yannick Carrasco et Thorgan Hazard à gauche. L'un des deux pourrait aussi évoluer un cran plus haut, en soutien de l'attaquant de pointe. Dries Mertens, Leandro Trossard et Jérémy Doku entreront aussi en ligne de compte pour ces deux positions. Romelu Lukaku est le N.1 incontesté de Martinez pour le tournoi mais Michy Batshuayi et Christian Benteke pourraient recevoir du temps de jeu face aux Hellènes.

Si la Grèce, entraînée par le Néerlandais John van't Schip, ne disputera pas le tournoi continental, le sélectionneur belge estime que ce sera un "bon test" pour son équipe. "Ils essayent de produire du football depuis leur ligne arrière. On veut voir quelques joueurs demain et essayer plusieurs combinaisons." Fin mars, les Grecs ont d'ailleurs partagé l'enjeu contre l'Espagne en qualifications pour le Mondial 2022.

Martinez pourrait en effet faire jouer Brandon Mechele et Sambi Lokonga, deux réservistes qui doivent se tenir prêts en cas de pépins physiques au sein de la liste des 26. Car la principale préoccupation entourant l'équipe nationale est sans aucun doute l'état physique de trois de ses pions majeurs : Axel Witsel, Kevin De Bruyne et Eden Hazard.

Witsel, gravement blessé au tendon d'Achille début janvier, effectue une véritable course contre-la-montre pour revenir. Si Martinez s'est dit "confiant" quant à la santé du médian du Borussia Dortmund, il a aussi précisé viser le 3e match du groupe B, soit le duel contre la Finlande le 21 juin.

De Bruyne, auteur d'une saison majuscule, qui aurait pu se ponctuer en apothéose lors de la finale de la Ligue des Champions, a été victime de fractures du nez et de l'orbite lors de la défaite de Manchester City contre Chelsea. Le maître à jouer belge ne devrait pas pouvoir tenir sa place contre la Russie le 12 juin, joute inaugurale des Belges à l'Euro.

Eden Hazard se débat toujours avec une blessure à sa cuisse. Le Brainois sort d'une saison en demi-teinte au Real Madrid, où il a davantage été sur la touche que sur le terrain, la faute à plusieurs blessures et une infection au coronavirus. Le capitaine des Diables suit pour l'instant un programme individuel. Martinez espère pouvoir lui octroyer 45 minutes de jeu dimanche contre la Croatie.

L'Euro 2020, repoussé d'un an en raison de la pandémie de coronavirus et disputé dans onze villes européennes, débutera le 11 juin à Rome. Le lendemain, les Diables entameront leur parcours par un duel contre la Russie à Saint-Pétersbourg. Suivront des matches contre le Danemark à Copenhague (17/6) et contre la Finlande, une nouvelle fois à Saint-Pétersbourg (21/6).

L'équipe nationale devra composer avec les absences d'Axel Witsel, Kevin De Bruyne, Eden Hazard, Thomas Vermaelen et Jan Vertonghen. Les trois derniers devraient jouer le second match de préparation prévu dimanche contre la Croatie, toujours à Bruxelles.Le groupe de Roberto Martinez est rassemblé depuis lundi à Tubize au centre national mais disputera déjà son premier match ce jeudi soir, soit après trois jours d'entraînement seulement. Présent mercredi en conférence de presse, Simon Mignolet est la seule certitude concernant le onze de base. Le gardien du Club Bruges prendra place dans les buts belges. Devant lui, le trio composé de Toby Alderweireld, Dedryck Boyata et Jason Denayer pourrait débuter le duel en raison des absences de Vermaelen et Vertonghen. Le premier a dû effectuer un long voyage depuis le Japon et le second a connu une longue et éprouvante saison avec Benfica. Le duo Leander Dendoncker-Youri Tielemans part avec une longueur d'avance pour occuper le milieu du jeu. Sur les flancs, Timothy Castagne et Thomas Meunier sont en balance à droite, comme Yannick Carrasco et Thorgan Hazard à gauche. L'un des deux pourrait aussi évoluer un cran plus haut, en soutien de l'attaquant de pointe. Dries Mertens, Leandro Trossard et Jérémy Doku entreront aussi en ligne de compte pour ces deux positions. Romelu Lukaku est le N.1 incontesté de Martinez pour le tournoi mais Michy Batshuayi et Christian Benteke pourraient recevoir du temps de jeu face aux Hellènes. Si la Grèce, entraînée par le Néerlandais John van't Schip, ne disputera pas le tournoi continental, le sélectionneur belge estime que ce sera un "bon test" pour son équipe. "Ils essayent de produire du football depuis leur ligne arrière. On veut voir quelques joueurs demain et essayer plusieurs combinaisons." Fin mars, les Grecs ont d'ailleurs partagé l'enjeu contre l'Espagne en qualifications pour le Mondial 2022. Martinez pourrait en effet faire jouer Brandon Mechele et Sambi Lokonga, deux réservistes qui doivent se tenir prêts en cas de pépins physiques au sein de la liste des 26. Car la principale préoccupation entourant l'équipe nationale est sans aucun doute l'état physique de trois de ses pions majeurs : Axel Witsel, Kevin De Bruyne et Eden Hazard. Witsel, gravement blessé au tendon d'Achille début janvier, effectue une véritable course contre-la-montre pour revenir. Si Martinez s'est dit "confiant" quant à la santé du médian du Borussia Dortmund, il a aussi précisé viser le 3e match du groupe B, soit le duel contre la Finlande le 21 juin. De Bruyne, auteur d'une saison majuscule, qui aurait pu se ponctuer en apothéose lors de la finale de la Ligue des Champions, a été victime de fractures du nez et de l'orbite lors de la défaite de Manchester City contre Chelsea. Le maître à jouer belge ne devrait pas pouvoir tenir sa place contre la Russie le 12 juin, joute inaugurale des Belges à l'Euro. Eden Hazard se débat toujours avec une blessure à sa cuisse. Le Brainois sort d'une saison en demi-teinte au Real Madrid, où il a davantage été sur la touche que sur le terrain, la faute à plusieurs blessures et une infection au coronavirus. Le capitaine des Diables suit pour l'instant un programme individuel. Martinez espère pouvoir lui octroyer 45 minutes de jeu dimanche contre la Croatie. L'Euro 2020, repoussé d'un an en raison de la pandémie de coronavirus et disputé dans onze villes européennes, débutera le 11 juin à Rome. Le lendemain, les Diables entameront leur parcours par un duel contre la Russie à Saint-Pétersbourg. Suivront des matches contre le Danemark à Copenhague (17/6) et contre la Finlande, une nouvelle fois à Saint-Pétersbourg (21/6).