Mardi à 21h, la Ligue des Champions proposait six affiches dans les groupes E, F, G et H. Plusieurs Belges sont entrés en action au cours de la soirée.

Dans le groupe E, le match phare opposait le FC Barcelone et le Bayern Munich. Les Bavarois ont surclassé les Catalans en s'imposant 0-3 au Camp Nou. Müller a ouvert le score en frappant de l'extérieur de la surface pour prendre Ter Stegen à contrepied après une légère déviation d'Eric Garcia (0-1, 34e). Lewandowski a ensuite doublé la mise en reprenant un envoi de Musiala qui avait trouvé le poteau, et en poussant le ballon dans le but laissé vide par le portier des Blaugranas (0-2, 56e). Le buteur polonais a finalement enterré les espoirs du Barca en inscrivant un nouveau but après un numéro au coeur de la défense catalane (0-3, 85e).

null, belga
null © belga

MATCH NUL POUR VERTONGHEN ET BENFICA CONTRE KIEV

Le Dynamo Kiev accueillait le Benfica dans l'autre rencontre du groupe. Les deux équipes se sont quittées sur un nul blanc, 0-0. Jan Vertonghen était titulaire et a disputé l'entièreté de la rencontre dans la défense lisboète, gardant ses cages inviolées et permettant ainsi à son équipe de repartir d'Ukraine avec le point du nul. Après de nombreuses actions dangereuses, le Dynamo pensait avoir remporté la victoire dans les arrêts de jeu (90e+3), mais le but de Shaparenko a été refusé par l'assistance vidéo pour un hors-jeu à la base de l'action. Le Bayern prend donc l'avantage dans le groupe E, devant le Dynamo Kiev et Benfica qui précèdent le FC Barcelone, seul au fond du classement.

Jan Vertonghen et Benfica ont ramené un point et une clean-sheet de leur déplacement en Ukraine., belga
Jan Vertonghen et Benfica ont ramené un point et une clean-sheet de leur déplacement en Ukraine. © belga

MANCHESTER UNITED, LE MORAL EN BERNE CONTRE LES YOUNGS BOYS

Dans le groupe F, après la victoire des Young Boys face à Manchester United, Villarreal était opposé à l'Atalanta. Les Espagnols ont dû se contenter d'un match nul, 2-2, après avoir mené au score. Ce sont pourtant les Italiens qui avaient ouvert la marque via Freuler sur un service en retrait de Zapata (0-1, 6e). Villarreal a égalisé avant la mi-temps après une perte de balle de l'Atalanta, d'un centre dévié repris par Trigueros dans les six mètres (1-1, 39e), puis pris l'avantage grâce à un but de l'ancien Brugeois Danjuma sur une passe heureuse de Moreno (73e). Gosens s'est chargé de remettre les équipes à égalité d'une frappe puissante (2-2, 83e), peu avant que Coquelin n'écope d'un carton rouge suite à sa deuxième carte jaune (84e), sans impact sur le résultat final.

A Berne, Manchester United pouvait compter sur son duo offensif portugais pour montrer la voie aux hommes de Solskjaer. En fin de premier quart d'heure, Bruno Fernandes trouvait Cristiano Ronaldo d'un centre de l'extérieur du pied droit que l'attaquant convertissait avec sang froid, entre les jambes du gardien (0-1, 13e).

null, belga
null © belga

Les Red Devils allaient cependant voir la tâche se compliquer lorsque Wan-Bissaka écopait d'une carte rouge après un duel mal contrôlé contre Martins (35e). Alors que la pression s'intensifiait dans la moitié de terrain mancunienne en deuxième mi-temps, la défense cédait finalement face à Moumi Ngamaleu, qui reprenait victorieusement un centre dévié d'Elia venant de la droite de la surface (1-1, 65e). Les Young Boys allaient ensuite arracher la victoire dans les arrêts de jeu, après de multiples assauts, lorsque Siebatcheu recevait une offrande des pieds Lingard et remportait son duel face à De Gea (2-1, 90e+5) pour terrasser les visiteurs. Dans le même groupe, Villarreal et l'Atalanta s'affronteront à 21h00.

Les Young Boys occupent donc la tête du groupe F, tandis que l'Atalanta et Villarreal partagent la deuxième place devant Manchester United, quatrième.

CASTEELS, SEUL TITULAIRE BELGE LORS DE LILLE-WOLFSBURG

Dans le groupe G, Wolfsbourg se déplaçait à Lille après le match nul entre Séville et Salzbourg plus tôt dans la soirée. Le match s'est également clôturé sur un score nul, 0-0. En début de deuxième mi-temps, les Lillois pensaient avoir marqué grâce à Jonathan David (48e) avant que le but ne soit annulé par l'assistance vidéo, car le ballon était sorti des limites plus tôt dans l'action. Brooks a été exclu pour deux cartes jaunes (63e) mais les Lillois ne sont pas parvenus à trouver la faille chez les Allemands réduits à 10. Koen Casteels était titulaire dans les cages et capitaine pour Wolfsburg, tandis que Bornauw, Lukebakio et Vranckx étaient sur le banc, au même titre qu'Onana côté lillois. Lukebakio est monté à la 62e avant Bornauw à la 66e mais Vranckx est resté assis jusqu'au coup de sifflet final. Onana a quant à lui eu l'occasion de disputer une quinzaine de minutes pour le LOSC en montant à la 83e minute. Toutes les équipes sont donc à égalité dans le groupe G avec 1 point mais Séville et Salzbourg occupent les deux premières places puisqu'elles ont chacune inscrit un but, au contraire de Lille et Wolfsbourg.

Dans un stade Ramón Sánchez Pizjuán rafraîchi par les averses, le match entre le FC Séville et le RB Salzbourg a été avant tout marqué par une pluie de pénaltys. Adeyemi, 19 ans, manquait le cadre sur le premier pénalty pour Salzbourg (13e), avant que Sucic, 19 ans également, ne convertisse le deuxième pour donner l'avantage aux visiteurs (0-1, 21e). Les Autrichiens allaient bénéficier d'un troisième pénalty que le même Sucic allait néanmoins botter sur le poteau droit (37e), laissant l'occasion à Séville de revenir via un nouveau pénalty, le premier pour les Espagnols, envoyé au fond des filets par Rakitic (1-1, 42e). Le Sévillan En Nesyri se voyait exclu en début de deuxième mi-temps après avoir récolté une deuxième carte jaune (50e), mais les 40 dernières minutes n'allaient être rythmées, faute de buts ou de pénaltys supplémentaires, que par 6 cartons jaunes de plus. Les deux clubs se quittaient ainsi dos à dos, avant de laisser Lille et Wolfsburg se disputer la première place du groupe à 21h00.

Paulo Dybala a été l'un des artisans de la large victoire de la Juventus à Malmö., belga
Paulo Dybala a été l'un des artisans de la large victoire de la Juventus à Malmö. © belga

LUKAKU DECISIF POUR CHELSEA, LA JUVENTUS S'IMPOSE FACILEMENT A MALMÖ

Dans le groupe H, Chelsea se retrouvait opposé au Zenit. Les Blues ont remporté la rencontre par le plus petit écart, 1-0. Dans un match cadenassé, avec peu de réelles occasions, c'est Romelu Lukaku qui a été l'homme providentiel pour Chelsea. Titulaire, il a profité d'un centre millimétré d'Azpilicueta pour surmonter son opposant direct et marquer le seul but de la rencontre d'une tête ajustée dans le coin du but de Kritsyuk (1-0, 69e). Il a terminé la rencontre sur le terrain et totalise 4 buts sur ses 4 premières sorties sous le maillot de Chelsea cette saison.

Dans l'autre rencontre du groupe, la Juventus se rendait à Malmö. Les Turinois ont décroché une large victoire, 0-3, en Suède. La Vieille Dame a accompli le travail en première mi-temps. Alex Sandro a d'abord donné le ton en marquant de la tête sur un centre puissant venu de la droite et des pieds de Cuadrado (0-1, 23e). Dybala a ensuite rendu justice à Morata, fautivement accroché dans la surface, en inscrivant un pénalty (0-2, 45e), avant que l'Espagnol n'y aille de son propre but dans la foulée en profitant d'un cafouillage défensif chez les Suédois (0-3, 45e+1). Les joueurs de Max Allegri ont pu se contenter de gérer la rencontre en deuxième mi-temps pour repartir avec les trois points. Ainsi, la Juventus devance Chelsea à la différence de buts dans le classement du groupe. Le Zenit est 3e et Malmö 4e, après leur défaite respective.

Mardi à 21h, la Ligue des Champions proposait six affiches dans les groupes E, F, G et H. Plusieurs Belges sont entrés en action au cours de la soirée.Dans le groupe E, le match phare opposait le FC Barcelone et le Bayern Munich. Les Bavarois ont surclassé les Catalans en s'imposant 0-3 au Camp Nou. Müller a ouvert le score en frappant de l'extérieur de la surface pour prendre Ter Stegen à contrepied après une légère déviation d'Eric Garcia (0-1, 34e). Lewandowski a ensuite doublé la mise en reprenant un envoi de Musiala qui avait trouvé le poteau, et en poussant le ballon dans le but laissé vide par le portier des Blaugranas (0-2, 56e). Le buteur polonais a finalement enterré les espoirs du Barca en inscrivant un nouveau but après un numéro au coeur de la défense catalane (0-3, 85e).Le Dynamo Kiev accueillait le Benfica dans l'autre rencontre du groupe. Les deux équipes se sont quittées sur un nul blanc, 0-0. Jan Vertonghen était titulaire et a disputé l'entièreté de la rencontre dans la défense lisboète, gardant ses cages inviolées et permettant ainsi à son équipe de repartir d'Ukraine avec le point du nul. Après de nombreuses actions dangereuses, le Dynamo pensait avoir remporté la victoire dans les arrêts de jeu (90e+3), mais le but de Shaparenko a été refusé par l'assistance vidéo pour un hors-jeu à la base de l'action. Le Bayern prend donc l'avantage dans le groupe E, devant le Dynamo Kiev et Benfica qui précèdent le FC Barcelone, seul au fond du classement. Dans le groupe F, après la victoire des Young Boys face à Manchester United, Villarreal était opposé à l'Atalanta. Les Espagnols ont dû se contenter d'un match nul, 2-2, après avoir mené au score. Ce sont pourtant les Italiens qui avaient ouvert la marque via Freuler sur un service en retrait de Zapata (0-1, 6e). Villarreal a égalisé avant la mi-temps après une perte de balle de l'Atalanta, d'un centre dévié repris par Trigueros dans les six mètres (1-1, 39e), puis pris l'avantage grâce à un but de l'ancien Brugeois Danjuma sur une passe heureuse de Moreno (73e). Gosens s'est chargé de remettre les équipes à égalité d'une frappe puissante (2-2, 83e), peu avant que Coquelin n'écope d'un carton rouge suite à sa deuxième carte jaune (84e), sans impact sur le résultat final.A Berne, Manchester United pouvait compter sur son duo offensif portugais pour montrer la voie aux hommes de Solskjaer. En fin de premier quart d'heure, Bruno Fernandes trouvait Cristiano Ronaldo d'un centre de l'extérieur du pied droit que l'attaquant convertissait avec sang froid, entre les jambes du gardien (0-1, 13e). Les Red Devils allaient cependant voir la tâche se compliquer lorsque Wan-Bissaka écopait d'une carte rouge après un duel mal contrôlé contre Martins (35e). Alors que la pression s'intensifiait dans la moitié de terrain mancunienne en deuxième mi-temps, la défense cédait finalement face à Moumi Ngamaleu, qui reprenait victorieusement un centre dévié d'Elia venant de la droite de la surface (1-1, 65e). Les Young Boys allaient ensuite arracher la victoire dans les arrêts de jeu, après de multiples assauts, lorsque Siebatcheu recevait une offrande des pieds Lingard et remportait son duel face à De Gea (2-1, 90e+5) pour terrasser les visiteurs. Dans le même groupe, Villarreal et l'Atalanta s'affronteront à 21h00. Les Young Boys occupent donc la tête du groupe F, tandis que l'Atalanta et Villarreal partagent la deuxième place devant Manchester United, quatrième. Dans le groupe G, Wolfsbourg se déplaçait à Lille après le match nul entre Séville et Salzbourg plus tôt dans la soirée. Le match s'est également clôturé sur un score nul, 0-0. En début de deuxième mi-temps, les Lillois pensaient avoir marqué grâce à Jonathan David (48e) avant que le but ne soit annulé par l'assistance vidéo, car le ballon était sorti des limites plus tôt dans l'action. Brooks a été exclu pour deux cartes jaunes (63e) mais les Lillois ne sont pas parvenus à trouver la faille chez les Allemands réduits à 10. Koen Casteels était titulaire dans les cages et capitaine pour Wolfsburg, tandis que Bornauw, Lukebakio et Vranckx étaient sur le banc, au même titre qu'Onana côté lillois. Lukebakio est monté à la 62e avant Bornauw à la 66e mais Vranckx est resté assis jusqu'au coup de sifflet final. Onana a quant à lui eu l'occasion de disputer une quinzaine de minutes pour le LOSC en montant à la 83e minute. Toutes les équipes sont donc à égalité dans le groupe G avec 1 point mais Séville et Salzbourg occupent les deux premières places puisqu'elles ont chacune inscrit un but, au contraire de Lille et Wolfsbourg. Dans un stade Ramón Sánchez Pizjuán rafraîchi par les averses, le match entre le FC Séville et le RB Salzbourg a été avant tout marqué par une pluie de pénaltys. Adeyemi, 19 ans, manquait le cadre sur le premier pénalty pour Salzbourg (13e), avant que Sucic, 19 ans également, ne convertisse le deuxième pour donner l'avantage aux visiteurs (0-1, 21e). Les Autrichiens allaient bénéficier d'un troisième pénalty que le même Sucic allait néanmoins botter sur le poteau droit (37e), laissant l'occasion à Séville de revenir via un nouveau pénalty, le premier pour les Espagnols, envoyé au fond des filets par Rakitic (1-1, 42e). Le Sévillan En Nesyri se voyait exclu en début de deuxième mi-temps après avoir récolté une deuxième carte jaune (50e), mais les 40 dernières minutes n'allaient être rythmées, faute de buts ou de pénaltys supplémentaires, que par 6 cartons jaunes de plus. Les deux clubs se quittaient ainsi dos à dos, avant de laisser Lille et Wolfsburg se disputer la première place du groupe à 21h00.Dans le groupe H, Chelsea se retrouvait opposé au Zenit. Les Blues ont remporté la rencontre par le plus petit écart, 1-0. Dans un match cadenassé, avec peu de réelles occasions, c'est Romelu Lukaku qui a été l'homme providentiel pour Chelsea. Titulaire, il a profité d'un centre millimétré d'Azpilicueta pour surmonter son opposant direct et marquer le seul but de la rencontre d'une tête ajustée dans le coin du but de Kritsyuk (1-0, 69e). Il a terminé la rencontre sur le terrain et totalise 4 buts sur ses 4 premières sorties sous le maillot de Chelsea cette saison. Dans l'autre rencontre du groupe, la Juventus se rendait à Malmö. Les Turinois ont décroché une large victoire, 0-3, en Suède. La Vieille Dame a accompli le travail en première mi-temps. Alex Sandro a d'abord donné le ton en marquant de la tête sur un centre puissant venu de la droite et des pieds de Cuadrado (0-1, 23e). Dybala a ensuite rendu justice à Morata, fautivement accroché dans la surface, en inscrivant un pénalty (0-2, 45e), avant que l'Espagnol n'y aille de son propre but dans la foulée en profitant d'un cafouillage défensif chez les Suédois (0-3, 45e+1). Les joueurs de Max Allegri ont pu se contenter de gérer la rencontre en deuxième mi-temps pour repartir avec les trois points. Ainsi, la Juventus devance Chelsea à la différence de buts dans le classement du groupe. Le Zenit est 3e et Malmö 4e, après leur défaite respective.