Laura Barquero Jimenez a été contrôlée positive à un test anti-dopage lors des Jeux Olympiques d'hiver de Pékin en patinage artistique, a annoncé mardi l'ITA, l'agence internationale de contrôle anti-dopage.

La patineuse espagnole, 20 ans, concourrait dans l'épreuve par couple dans la capitale chinoise et a été testée à des métabolites de clostebol, un stéroïde anabolisant interdit par l'Agence mondiale antidopage (AMA), lors d'un contrôle effectué le 18 février, jour du programme court. Le lendemain, avec Marco Zandron, Laura Barquero Jimenez prenait la 11e place à l'issue du programme libre pour ses premiers JO. La patineuse madrilène peut demander l'analyse de l'échantillon B et le dossier est transmis au TAS, le tribunal arbitral du sport.

Laura Barquero Jimenez a été contrôlée positive à un test anti-dopage lors des Jeux Olympiques d'hiver de Pékin en patinage artistique, a annoncé mardi l'ITA, l'agence internationale de contrôle anti-dopage. La patineuse espagnole, 20 ans, concourrait dans l'épreuve par couple dans la capitale chinoise et a été testée à des métabolites de clostebol, un stéroïde anabolisant interdit par l'Agence mondiale antidopage (AMA), lors d'un contrôle effectué le 18 février, jour du programme court. Le lendemain, avec Marco Zandron, Laura Barquero Jimenez prenait la 11e place à l'issue du programme libre pour ses premiers JO. La patineuse madrilène peut demander l'analyse de l'échantillon B et le dossier est transmis au TAS, le tribunal arbitral du sport.