Le quotidien De Standaard a rapporté dans son édition de mercredi que des tournois de basket 3X3 auraient été organisés en Belgique, à Anvers, entre août et octobre 2019, de façon fictive, pour permettre aux Belgian Lions de récolter les points nécessaires au classement FIBA 3X3 afin de pouvoir participer aux tournois de qualifications en vue des Jeux Olympiques de Tokyo.

Les tournois de qualifications pour les Jeux Olympiques de Tokyo ont eu lieu à Graz en Autriche fin mai puis à Debrecen en Hongrie début juin. Ils avaient été reportés d'un an suite au report des JO en raison de la crise sanitaire. Et selon le site de la FIBA, les seize meilleures nations au ranking mondial par pays au 1er novembre 2019, non encore qualifiés pour les JO, pouvaient y prendre part (il fallait aussi que le pays n'ait participé à aucun des deux derniers tournois olympiques de basket 5X5 (hommes et dames confondus) aux JO de 2012 et 2016 donc).

Vingt et un pays (sans tenir compte du Japon qualifié d'office) ont participé à au moins l'une des deux éditions précédentes des JO, mais pas la Belgique qui figurait à la 14e place de ce classement avec plus de onze millions de points (11.435.665 points). Les Belgian Lions, invités aux tournois pré-olympiques, avaient manqué de peu une qualification pour Tokyo lors du premier rendez-vous en Autriche pour remporter le second en Hongrie, synonyme de billet pour la capitale japonaise. Au final, les Belgian 3X3 ont été jusqu'en demi-finales et pris la 4e place, au pied des médailles. Entre le 31 août et le 30 octobre 2019, selon De Standaard, des tournois fictifs auraient été renseignés à la FIBA, la fédération internationale, pour permettre aux Belges de récolter des points afin de grimper dans le classement mondial par pays en 3X3, et pouvoir entrer ainsi dans les tournois de qualifications olympiques de la FIBA.

null, belga
null © belga

Au total, rapporte toujours le journal flamand, ce seraient 27 tournois qui auraient ainsi été renseignés. Deux joueurs qui auraient joué respectivement, selon le site de la FIBA, 26 et 9 de ces tournois, ont affirmé au Standaard, sous couvert de l'anonymat, ne pas les avoir joués, renvoyant à Nick Celis, pour plus d'informations.

Nick Celis est l'un des quatre joueurs du team 3X3 Antwerpen ayant représenté la Belgique aux JO de Tokyo. Celui-ci a nié la semaine dernière le principe de ces tournois fictifs, affirme toujours De Standard.

SANS LES POINTS DE CES TOURNOIS, PAS DE BELGIQUE AU TOURNOI OLYMPIQUE ?

Difficile de déterminer combien de points la Belgique a récolté par ce supposé système. Le classement dépend en effet de l'accumulation de points de cent joueurs sur des tournois joués au cours des 12 derniers mois. Selon un expert cité par De Standaard , qui veut aussi rester anonyme, sans ces points, il est vraisemblable que la Belgique n'aurait pu se qualifier pour les JO de Tokyo.

Pour la fédération belge, selon De Standaard, c'est la FIBA qui est en charge des classements et de l'organisation des tournois qualificatifs et de ses participants pour les JO.

Le COIB affirme ne pas être au courant

Le Comité olympique et interfédéral belge (COIB) a expliqué "n'être pas au courant d'une possible manipulation dans l'organisation de tournois de 3X3" ayant pu aider la Belgique à disputer les tournois de qualifications en vue des Jeux Olympiques de Tokyo. Le COIB a ajouté se mettre en rapport avec la fédération belge de basket.

"Le COIB n'est pour le moment en aucune manière au courant de pratiques frauduleuses", a déclaré Matthias Van Baelen, le porte-parole de l'instance olympique belge mercredi à l'Agence BELGA. "Nous allons examiner cette affaire en interne et attendons. C'est une situation très complexe, mais en tout état de cause, la responsabilité d'enquêter sur toute manipulation incombe à la FIBA (la fédération internationale de basket, ndlr)." Le COIB a ajouté ne pas être pour le moment en contact avec Nick Celis, l'un des initiateurs de 3X3 Antwerpen qui a fini par représenter la Belgique à Tokyo. "Nous allons d'abord examiner cela avec la fédération belge de basket. C'est elle le premier point de contact avec les athlètes", a ajouté Matthias Van Baelen. "Quoiqu'il en soit, nous ne sommes actuellement pas au courant d'une quelconque manipulation. Et cela dit, les 3X3 ont terminé 4es sur le terrain. Ils y avaient donc leur place, les résultats l'ont démontré." L'équipe 3X3 Antwerpen avec Nick Celis, Rafael Bogaerts, Thierry Marien et Thibaut Vervoort, soit les quatre Olympiens, ont encore pris la 3e place du tournoi de Lausanne dimanche, épreuve comptant pour le World Tour et sont engagés cette semaine (avec Bryan De Valck à la place de Thierry Marien) au tournoi Challenger de Riga en Lettonie, qualificatif pour le Masters d'Abou Dhabi (World Tour), prévu fin octobre.

Le quotidien De Standaard a rapporté dans son édition de mercredi que des tournois de basket 3X3 auraient été organisés en Belgique, à Anvers, entre août et octobre 2019, de façon fictive, pour permettre aux Belgian Lions de récolter les points nécessaires au classement FIBA 3X3 afin de pouvoir participer aux tournois de qualifications en vue des Jeux Olympiques de Tokyo. Les tournois de qualifications pour les Jeux Olympiques de Tokyo ont eu lieu à Graz en Autriche fin mai puis à Debrecen en Hongrie début juin. Ils avaient été reportés d'un an suite au report des JO en raison de la crise sanitaire. Et selon le site de la FIBA, les seize meilleures nations au ranking mondial par pays au 1er novembre 2019, non encore qualifiés pour les JO, pouvaient y prendre part (il fallait aussi que le pays n'ait participé à aucun des deux derniers tournois olympiques de basket 5X5 (hommes et dames confondus) aux JO de 2012 et 2016 donc).Vingt et un pays (sans tenir compte du Japon qualifié d'office) ont participé à au moins l'une des deux éditions précédentes des JO, mais pas la Belgique qui figurait à la 14e place de ce classement avec plus de onze millions de points (11.435.665 points). Les Belgian Lions, invités aux tournois pré-olympiques, avaient manqué de peu une qualification pour Tokyo lors du premier rendez-vous en Autriche pour remporter le second en Hongrie, synonyme de billet pour la capitale japonaise. Au final, les Belgian 3X3 ont été jusqu'en demi-finales et pris la 4e place, au pied des médailles. Entre le 31 août et le 30 octobre 2019, selon De Standaard, des tournois fictifs auraient été renseignés à la FIBA, la fédération internationale, pour permettre aux Belges de récolter des points afin de grimper dans le classement mondial par pays en 3X3, et pouvoir entrer ainsi dans les tournois de qualifications olympiques de la FIBA.Au total, rapporte toujours le journal flamand, ce seraient 27 tournois qui auraient ainsi été renseignés. Deux joueurs qui auraient joué respectivement, selon le site de la FIBA, 26 et 9 de ces tournois, ont affirmé au Standaard, sous couvert de l'anonymat, ne pas les avoir joués, renvoyant à Nick Celis, pour plus d'informations. Nick Celis est l'un des quatre joueurs du team 3X3 Antwerpen ayant représenté la Belgique aux JO de Tokyo. Celui-ci a nié la semaine dernière le principe de ces tournois fictifs, affirme toujours De Standard.Difficile de déterminer combien de points la Belgique a récolté par ce supposé système. Le classement dépend en effet de l'accumulation de points de cent joueurs sur des tournois joués au cours des 12 derniers mois. Selon un expert cité par De Standaard , qui veut aussi rester anonyme, sans ces points, il est vraisemblable que la Belgique n'aurait pu se qualifier pour les JO de Tokyo.Pour la fédération belge, selon De Standaard, c'est la FIBA qui est en charge des classements et de l'organisation des tournois qualificatifs et de ses participants pour les JO. Le Comité olympique et interfédéral belge (COIB) a expliqué "n'être pas au courant d'une possible manipulation dans l'organisation de tournois de 3X3" ayant pu aider la Belgique à disputer les tournois de qualifications en vue des Jeux Olympiques de Tokyo. Le COIB a ajouté se mettre en rapport avec la fédération belge de basket."Le COIB n'est pour le moment en aucune manière au courant de pratiques frauduleuses", a déclaré Matthias Van Baelen, le porte-parole de l'instance olympique belge mercredi à l'Agence BELGA. "Nous allons examiner cette affaire en interne et attendons. C'est une situation très complexe, mais en tout état de cause, la responsabilité d'enquêter sur toute manipulation incombe à la FIBA (la fédération internationale de basket, ndlr)." Le COIB a ajouté ne pas être pour le moment en contact avec Nick Celis, l'un des initiateurs de 3X3 Antwerpen qui a fini par représenter la Belgique à Tokyo. "Nous allons d'abord examiner cela avec la fédération belge de basket. C'est elle le premier point de contact avec les athlètes", a ajouté Matthias Van Baelen. "Quoiqu'il en soit, nous ne sommes actuellement pas au courant d'une quelconque manipulation. Et cela dit, les 3X3 ont terminé 4es sur le terrain. Ils y avaient donc leur place, les résultats l'ont démontré." L'équipe 3X3 Antwerpen avec Nick Celis, Rafael Bogaerts, Thierry Marien et Thibaut Vervoort, soit les quatre Olympiens, ont encore pris la 3e place du tournoi de Lausanne dimanche, épreuve comptant pour le World Tour et sont engagés cette semaine (avec Bryan De Valck à la place de Thierry Marien) au tournoi Challenger de Riga en Lettonie, qualificatif pour le Masters d'Abou Dhabi (World Tour), prévu fin octobre.