Bashir Abdi est le lauréat de la 93e édition du Trophée National du Mérite Sportif 2021. Le médaillé de bronze du marathon aux Jeux Olympiques de Tokyo a été désigné par le jury qui s'est réuni jeudi à l'Hôtel de Ville de Bruxelles. Il succède au palmarès au cycliste Wout van Aert.

"C'est un choix cohérent une fois de plus de notre jury et cela lui donne beaucoup de sens. Bashir est récompensé non seulement pour sa performance à Tokyo, qui a ému beaucoup de monde, mais aussi pour ses records pulvérisés, au marathon avec le record d'Europe dans la foulée d'un record mondial sur le 20km l'an dernier. Il avait réussi aussi le deuxième meilleur chrono de l'histoire sur l'heure derrière Mo Farah", s'est réjoui Philippe Close, le bourgmestre de la Ville de Bruxelles qui "ne participe pas aux délibérations, je laisse ce soin-là aux sportifs", a-t-il précisé. "On aura ainsi l'occasion de recevoir une deuxième fois Bashir Abdi puisqu'il était apparu au balcon de l'Hôtel de Ville après les JO."

Bashir Abdi, 32 ans, a battu dimanche passé en effet, à Rotterdam, le record d'Europe du marathon avec un chrono de 2h03:36. L'an dernier, le 4 septembre au Memorial Van Damme, le Gantois avait battu le record du monde du 20km (56:20.02) améliorant de plus de cinq secondes le temps réalisé par l'Ethiopien Haile Gebrselassie (56:25.98) lors de son record de l'heure le 27 juin 2007 à Ostrava en République tchèque et, donc, lors de la même course, réussi la deuxième meilleure performance mondiale de l'heure (21,322 km) sur la piste du Memorial Van Damme derrière le Britannique Mo Farah avec 21,330 km courus en 60 minutes ce soir-là.

Bashir Abdi succède ainsi à Wout van Aert, couronné l'an dernier. Comme le cycliste n'avait pu recevoir son Trophée en raison de la crise sanitaire, la prochaine remise - organisée en principe fin décembre à une date à confirmer encore - "ils seront tous les deux invités à recevoir ce Trophée du Mérite Sportif", a annoncé encore Philippe Close. "Bashir a émergé d'une liste de 44 sportifs qui pouvaient entrer en ligne de compte sachant que le Trophée ne peut être remporté qu'une seule fois au cours d'une carrière", a ajouté l'ancienne judokate Ingrid Berghmans, ex- championne olympique et du monde de judo. "Ce qui est particulièrement remarquable par rapport aux autres années. Que ce soit des médaillés olympiques, mondiaux ou olympiques et sur base de performances internationales".

Réuni depuis 10h00 du matin, le jury a rendu son verdict peu après le coup de midi. "Il y a toujours débat, mais on arrive à une unanimité au bout du processus", a expliqué aussi Jean-Michel Saive, le nouveau président du COIB, le Comité Olympique et Interfédéral belge. "On en discute entre nous et on passe en revue les candidats possibles. Sur cette base de 44, on en élimine au fur et à mesure et on vote. Il y a eu 5 tours", a ajouté de son côté Eddy Merckx.

Depuis 1928, le Trophée National du Mérite Sportif récompense un/une athlète ou une équipe sportive belge qui s'est particulièrement bien comporté(e) au cours de l'année. Ce prix prestigieux ne peut être remporté qu'une seule fois dans une carrière. Un jury, composé d'anciens champions sportifs, élit chaque année le/la lauréat(e).

A Tokyo, Bashir Abdi avait offert le bronze à la Belgique., iStock
A Tokyo, Bashir Abdi avait offert le bronze à la Belgique. © iStock

Bashir Abdi: "Cette reconnaissance ne vient pas seulement du milieu de l'athlétisme, mais de l'ensemble du milieu sportif. Et ça c'est beau. "

"C'est impressionnant de voir mon nom s'inscrire au palmarès", a concédé Bashir Abdi, élu jeudi lauréat du Trophée du Mérite Sportif de l'année 2021. A 32 ans, le Gantois a appris la nouvelle peu après midi jeudi, de la bouche de l'un de ses élèves.

"J'étais à l'école de cross et un des élèves m'a dit que j'avais gagné un prix. Deux minutes après, Wilfried Meert (un des membres du jury présent à Bruxelles ce matin, ndlr) me téléphonait pour m'apprendre la nouvelle", a expliqué Bashir Abdi à l'Agence BELGA. "Je suis énormément heureux de cette belle reconnaissance", a ajouté Bashir Abdi, médaillé de bronze sur le marathon aux Jeux Olympiques de Tokyo cet été et détenteur, depuis dimanche du record d'Europe sur cette distance à Rotterdam. "Cette reconnaissance ne vient pas seulement du milieu de l'athlétisme, mais de l'ensemble du milieu sportif. Et ça c'est beau. C'est mon premier prix aussi prestigieux. J'ai vu le palmarès entre-temps et je suis impressionné de voir mon nom y figurer. C'est magnifique." S'il ne remet pas lui-même un prix (Bashir Abdi était au gala du Flandrien mardi), l'athlète belge en reçoit un. "J'avoue que mes journées sont chargées. Je rentre chaque fois tard à la maison. Je n'ai pas vraiment eu le temps encore de me reposer, mais ce sont de chouettes obligations. Ce n'est pas grave, je profite surtout du respect que l'on me porte. J'ai reçu une standing-ovation au Flandrien par exemple. Cela te fait prendre conscience du niveau de ta prestation." Bashir Abdi aspire à présent à un peu de vacances et pour lui cela signifie rester chez lui. "Être en vacances pour moi, c'est être à Gand sans devoir m'entraîner. Je n'ai pas besoin de plus, je suis déjà toute l'année à l'étranger." Bashir Abdi est aussi cité pour le titre de Sportif de l'année. "Je ne sais pas, d'autres sportifs le méritent aussi. Je trouve en fait déjà que c'est honneur d'être cité parmi les candidats."

Bashir Abdi est le lauréat de la 93e édition du Trophée National du Mérite Sportif 2021. Le médaillé de bronze du marathon aux Jeux Olympiques de Tokyo a été désigné par le jury qui s'est réuni jeudi à l'Hôtel de Ville de Bruxelles. Il succède au palmarès au cycliste Wout van Aert. "C'est un choix cohérent une fois de plus de notre jury et cela lui donne beaucoup de sens. Bashir est récompensé non seulement pour sa performance à Tokyo, qui a ému beaucoup de monde, mais aussi pour ses records pulvérisés, au marathon avec le record d'Europe dans la foulée d'un record mondial sur le 20km l'an dernier. Il avait réussi aussi le deuxième meilleur chrono de l'histoire sur l'heure derrière Mo Farah", s'est réjoui Philippe Close, le bourgmestre de la Ville de Bruxelles qui "ne participe pas aux délibérations, je laisse ce soin-là aux sportifs", a-t-il précisé. "On aura ainsi l'occasion de recevoir une deuxième fois Bashir Abdi puisqu'il était apparu au balcon de l'Hôtel de Ville après les JO."Bashir Abdi, 32 ans, a battu dimanche passé en effet, à Rotterdam, le record d'Europe du marathon avec un chrono de 2h03:36. L'an dernier, le 4 septembre au Memorial Van Damme, le Gantois avait battu le record du monde du 20km (56:20.02) améliorant de plus de cinq secondes le temps réalisé par l'Ethiopien Haile Gebrselassie (56:25.98) lors de son record de l'heure le 27 juin 2007 à Ostrava en République tchèque et, donc, lors de la même course, réussi la deuxième meilleure performance mondiale de l'heure (21,322 km) sur la piste du Memorial Van Damme derrière le Britannique Mo Farah avec 21,330 km courus en 60 minutes ce soir-là. Bashir Abdi succède ainsi à Wout van Aert, couronné l'an dernier. Comme le cycliste n'avait pu recevoir son Trophée en raison de la crise sanitaire, la prochaine remise - organisée en principe fin décembre à une date à confirmer encore - "ils seront tous les deux invités à recevoir ce Trophée du Mérite Sportif", a annoncé encore Philippe Close. "Bashir a émergé d'une liste de 44 sportifs qui pouvaient entrer en ligne de compte sachant que le Trophée ne peut être remporté qu'une seule fois au cours d'une carrière", a ajouté l'ancienne judokate Ingrid Berghmans, ex- championne olympique et du monde de judo. "Ce qui est particulièrement remarquable par rapport aux autres années. Que ce soit des médaillés olympiques, mondiaux ou olympiques et sur base de performances internationales". Réuni depuis 10h00 du matin, le jury a rendu son verdict peu après le coup de midi. "Il y a toujours débat, mais on arrive à une unanimité au bout du processus", a expliqué aussi Jean-Michel Saive, le nouveau président du COIB, le Comité Olympique et Interfédéral belge. "On en discute entre nous et on passe en revue les candidats possibles. Sur cette base de 44, on en élimine au fur et à mesure et on vote. Il y a eu 5 tours", a ajouté de son côté Eddy Merckx. Depuis 1928, le Trophée National du Mérite Sportif récompense un/une athlète ou une équipe sportive belge qui s'est particulièrement bien comporté(e) au cours de l'année. Ce prix prestigieux ne peut être remporté qu'une seule fois dans une carrière. Un jury, composé d'anciens champions sportifs, élit chaque année le/la lauréat(e). "C'est impressionnant de voir mon nom s'inscrire au palmarès", a concédé Bashir Abdi, élu jeudi lauréat du Trophée du Mérite Sportif de l'année 2021. A 32 ans, le Gantois a appris la nouvelle peu après midi jeudi, de la bouche de l'un de ses élèves. "J'étais à l'école de cross et un des élèves m'a dit que j'avais gagné un prix. Deux minutes après, Wilfried Meert (un des membres du jury présent à Bruxelles ce matin, ndlr) me téléphonait pour m'apprendre la nouvelle", a expliqué Bashir Abdi à l'Agence BELGA. "Je suis énormément heureux de cette belle reconnaissance", a ajouté Bashir Abdi, médaillé de bronze sur le marathon aux Jeux Olympiques de Tokyo cet été et détenteur, depuis dimanche du record d'Europe sur cette distance à Rotterdam. "Cette reconnaissance ne vient pas seulement du milieu de l'athlétisme, mais de l'ensemble du milieu sportif. Et ça c'est beau. C'est mon premier prix aussi prestigieux. J'ai vu le palmarès entre-temps et je suis impressionné de voir mon nom y figurer. C'est magnifique." S'il ne remet pas lui-même un prix (Bashir Abdi était au gala du Flandrien mardi), l'athlète belge en reçoit un. "J'avoue que mes journées sont chargées. Je rentre chaque fois tard à la maison. Je n'ai pas vraiment eu le temps encore de me reposer, mais ce sont de chouettes obligations. Ce n'est pas grave, je profite surtout du respect que l'on me porte. J'ai reçu une standing-ovation au Flandrien par exemple. Cela te fait prendre conscience du niveau de ta prestation." Bashir Abdi aspire à présent à un peu de vacances et pour lui cela signifie rester chez lui. "Être en vacances pour moi, c'est être à Gand sans devoir m'entraîner. Je n'ai pas besoin de plus, je suis déjà toute l'année à l'étranger." Bashir Abdi est aussi cité pour le titre de Sportif de l'année. "Je ne sais pas, d'autres sportifs le méritent aussi. Je trouve en fait déjà que c'est honneur d'être cité parmi les candidats."