Bashir Abdi a établi un nouveau record d'Europe du marathon en 2h03:36 dimanche à Rotterdam. La médaillée de bronze olympique des JO de Tokyo, qui abaissé de 40 secondes, soit près d'une seconde au kilomètre de mieux, le précédent record (2h04:16), a ensuite réagi avec joie et fierté. "Je pense que ce chrono va tenir un certain temps", a-t-il déclaré.

"Je suis un homme heureux", a déclaré Abdi après coup. "Ma saison est plus que réussie et je peux enfin partir pour des vacances bien méritées". Le fait que le Gantois ait rêvé à haute voix du record européen était atypique. "C'était mon sixième marathon. Avant, je n'osais jamais exprimer une ambition, mais maintenant je la communique consciemment parce que je sais simplement que je l'ai en moi. L'objectif a été atteint et cela ne fait que me motiver à continuer à grandir. Je pense honnêtement que ce chrono va tenir encore un moment."

A Rotterdam, les choses ont été difficiles dès le départ. "Ma demande à l'organisation était de passer à mi-parcours en 1h02:20, mais nous sommes passés encore vingt secondes plus vite. Houlà, j'ai pensé," a avoué Abdi. "Après 25 km, je me suis retrouvé à l'arrière du groupe pour boire un verre. Trois gars du même management s'étaient entendus pour accélérer juste à ce moment-là et je n'étais pas parmi eux. J'ai essayé de revenir très progressivement, sans me presser. J'ai trouvé particulièrement étrange qu'il ait soudainement explosé comme ça. Je ne pensais pas que c'était sage de la part de ces hommes. C'était fou, mais il n'y avait pas besoin de paniquer".

Abdi a rattrapé tout le monde et notamment le leader après 32 km et a attaqué lui-même après 35 kilomètres. A la toute fin, il a eu du mal. "Ces deux derniers kilomètres, qu'est-ce que c'était ? On aurait dit qu'ils faisaient dix kilomètres de long", a-t-il conclu.

null, iStock
null © iStock

1 minute et 13 secondes de mieux que son record national

Bashir Abdi est le premier Européen à s'imposer dans ce marathon depuis 1998 et l'Espagnol Fabian Roncero et le deuxième Belge après Vincent Rousseau qui avait remporté l'édition 1994 en 2h07:51. Il efface des tablettes le record d'Europe du Turc d'origine keyane Kaan Kigen Özbilen de 2h04:16 réussi le 1er décembre 2019 à Valence. Il le fait progresser de 40 secondes. Abdi abaisse de 1 minute et 13 secondes son record national de 2h04:49 établi le 1er mars 2020 à Tokyo.

Le médaillé de bronze du marathon olympique le 8 octobre à Sapporo a filé seul vers la victoire après le 35e kilomètre pour s'offrir également le record du parcours qui appartenait depuis 2019 au double vainqueur kenyan (2016, 2019) Marius Kipserem en 2h04:11.

Celui-ci a dû se contenter de la 2e place dimanche mais s'est consolé avec un record personnel de 2h04:04. Wolde a pris la 3e place en 2h04:27. La victoire dans la course féminine est revenue à la Kenyane Stella Barsosio en 2h22:08 loin devant l'Ukrainienne Nataliya Lehonkova (2h30:28), deuxième, et la Kenyane Bornes Kitur, troisième (2h30:41). Dès le départ, le rythme de la course a été élevé, favorisé par des conditions de courses parfaites.

Pendant la première moitié du parcours, Abdi est resté à l'abri dans un grand groupe de tête de vingt-et-un coureurs. Le Gantois a passé la mi-course en 1h01:59, bien en avance sur le record d'Europe qui était son objectif dans la grande cité portuaire néerlandaise.

Après 25 km, Kipserem a accéléré emmenant avec lui le Kenyan Emmanuel Saina et l'Ethiopien Dawit Wolde. Abdi n'a pas paniqué et est revenu progressivement et à dix kilomètres de l'arrivée il rejoignait Kipserem parti seul. Trois kilomètres plus loin, alors que Wolde avait un moment rejoint le duo de tête, le Belge filait seul vers sa première victoire dans un marathon à sa 6e course.

Il avait débuté dans cette épreuve à Rotterdam en 2018. Il s'y était classé 7e en 2h10:46. Son meilleur résultat à l'arrivée d'un marathon était une 2e place à Tokyo en 2020.

Bashir Abdi a établi un nouveau record d'Europe du marathon en 2h03:36 dimanche à Rotterdam. La médaillée de bronze olympique des JO de Tokyo, qui abaissé de 40 secondes, soit près d'une seconde au kilomètre de mieux, le précédent record (2h04:16), a ensuite réagi avec joie et fierté. "Je pense que ce chrono va tenir un certain temps", a-t-il déclaré."Je suis un homme heureux", a déclaré Abdi après coup. "Ma saison est plus que réussie et je peux enfin partir pour des vacances bien méritées". Le fait que le Gantois ait rêvé à haute voix du record européen était atypique. "C'était mon sixième marathon. Avant, je n'osais jamais exprimer une ambition, mais maintenant je la communique consciemment parce que je sais simplement que je l'ai en moi. L'objectif a été atteint et cela ne fait que me motiver à continuer à grandir. Je pense honnêtement que ce chrono va tenir encore un moment." A Rotterdam, les choses ont été difficiles dès le départ. "Ma demande à l'organisation était de passer à mi-parcours en 1h02:20, mais nous sommes passés encore vingt secondes plus vite. Houlà, j'ai pensé," a avoué Abdi. "Après 25 km, je me suis retrouvé à l'arrière du groupe pour boire un verre. Trois gars du même management s'étaient entendus pour accélérer juste à ce moment-là et je n'étais pas parmi eux. J'ai essayé de revenir très progressivement, sans me presser. J'ai trouvé particulièrement étrange qu'il ait soudainement explosé comme ça. Je ne pensais pas que c'était sage de la part de ces hommes. C'était fou, mais il n'y avait pas besoin de paniquer". Abdi a rattrapé tout le monde et notamment le leader après 32 km et a attaqué lui-même après 35 kilomètres. A la toute fin, il a eu du mal. "Ces deux derniers kilomètres, qu'est-ce que c'était ? On aurait dit qu'ils faisaient dix kilomètres de long", a-t-il conclu.Bashir Abdi est le premier Européen à s'imposer dans ce marathon depuis 1998 et l'Espagnol Fabian Roncero et le deuxième Belge après Vincent Rousseau qui avait remporté l'édition 1994 en 2h07:51. Il efface des tablettes le record d'Europe du Turc d'origine keyane Kaan Kigen Özbilen de 2h04:16 réussi le 1er décembre 2019 à Valence. Il le fait progresser de 40 secondes. Abdi abaisse de 1 minute et 13 secondes son record national de 2h04:49 établi le 1er mars 2020 à Tokyo.Le médaillé de bronze du marathon olympique le 8 octobre à Sapporo a filé seul vers la victoire après le 35e kilomètre pour s'offrir également le record du parcours qui appartenait depuis 2019 au double vainqueur kenyan (2016, 2019) Marius Kipserem en 2h04:11. Celui-ci a dû se contenter de la 2e place dimanche mais s'est consolé avec un record personnel de 2h04:04. Wolde a pris la 3e place en 2h04:27. La victoire dans la course féminine est revenue à la Kenyane Stella Barsosio en 2h22:08 loin devant l'Ukrainienne Nataliya Lehonkova (2h30:28), deuxième, et la Kenyane Bornes Kitur, troisième (2h30:41). Dès le départ, le rythme de la course a été élevé, favorisé par des conditions de courses parfaites. Pendant la première moitié du parcours, Abdi est resté à l'abri dans un grand groupe de tête de vingt-et-un coureurs. Le Gantois a passé la mi-course en 1h01:59, bien en avance sur le record d'Europe qui était son objectif dans la grande cité portuaire néerlandaise. Après 25 km, Kipserem a accéléré emmenant avec lui le Kenyan Emmanuel Saina et l'Ethiopien Dawit Wolde. Abdi n'a pas paniqué et est revenu progressivement et à dix kilomètres de l'arrivée il rejoignait Kipserem parti seul. Trois kilomètres plus loin, alors que Wolde avait un moment rejoint le duo de tête, le Belge filait seul vers sa première victoire dans un marathon à sa 6e course. Il avait débuté dans cette épreuve à Rotterdam en 2018. Il s'y était classé 7e en 2h10:46. Son meilleur résultat à l'arrivée d'un marathon était une 2e place à Tokyo en 2020.