Dans une interview accordée au quotidien suisse "20 Minutes", l'ancien arbitre de tennis Milan Sterba a réagi durement aux propos de Yannick Noah sur le dopage des sportifs espagnols. "Il (Yannick Noah) se permet de lancer des accusations sans avoir la moindre preuve de ce qu'il avance. Le pire, c'est que cela vient d'un homme qui n'a pas toujours été très honnête."

Sterba n'hésite pas à accuser l'ancien champion français. "C'était de notoriété publique que Noah prenait des produits. J'ai été témoin de ses pratiques lors de son succès à Roland-Garros. Une victoire qu'il n'aurait jamais dû conserver."

L'ex-arbitre prend pour exemple le quart de finale remporté par Noah face à Ivan Lendl, en 1983 à Roland Garros. "J'étais juge de ligne. Il s'est absenté du terrain à de nombreuses reprises et revenait à chaque fois avec les yeux explosés. C'était difficile de ne pas le remarquer", déclare encore le Suisse d'origine tchèque au journal helvète. "Quelque temps après le match, j'en ai directement parlé à Ivan Lendl. Il m'a dit : "Je ne comprends pas. A chaque fois qu'il revenait de pause, il cognait plus fort. Je ne sais pas ce qu'il a bien pu prendre"."

Milan Sterba, qui après sa carrière a gardé des relations dans le monde tennis, notamment avec le clan de Rafael Nadal, se refuse de croire à la théorie de Yannick Noah selon laquelle le dopage serait institutionnalisé en Espagne. "Je peine à y croire. Vraiment. Je suis un proche de Rafael Nadal, par exemple. Et les nombreuses suspicions qui planent sur lui sont folles."

Le quart de final de Yannick Noah face à Ivan Lendl :


Sportfootmagazine.be

Dans une interview accordée au quotidien suisse "20 Minutes", l'ancien arbitre de tennis Milan Sterba a réagi durement aux propos de Yannick Noah sur le dopage des sportifs espagnols. "Il (Yannick Noah) se permet de lancer des accusations sans avoir la moindre preuve de ce qu'il avance. Le pire, c'est que cela vient d'un homme qui n'a pas toujours été très honnête." Sterba n'hésite pas à accuser l'ancien champion français. "C'était de notoriété publique que Noah prenait des produits. J'ai été témoin de ses pratiques lors de son succès à Roland-Garros. Une victoire qu'il n'aurait jamais dû conserver." L'ex-arbitre prend pour exemple le quart de finale remporté par Noah face à Ivan Lendl, en 1983 à Roland Garros. "J'étais juge de ligne. Il s'est absenté du terrain à de nombreuses reprises et revenait à chaque fois avec les yeux explosés. C'était difficile de ne pas le remarquer", déclare encore le Suisse d'origine tchèque au journal helvète. "Quelque temps après le match, j'en ai directement parlé à Ivan Lendl. Il m'a dit : "Je ne comprends pas. A chaque fois qu'il revenait de pause, il cognait plus fort. Je ne sais pas ce qu'il a bien pu prendre"." Milan Sterba, qui après sa carrière a gardé des relations dans le monde tennis, notamment avec le clan de Rafael Nadal, se refuse de croire à la théorie de Yannick Noah selon laquelle le dopage serait institutionnalisé en Espagne. "Je peine à y croire. Vraiment. Je suis un proche de Rafael Nadal, par exemple. Et les nombreuses suspicions qui planent sur lui sont folles." Le quart de final de Yannick Noah face à Ivan Lendl : Sportfootmagazine.be