Neuville, 26 ans, a devancé de 40 secondes son équipier espagnol Dani Sordo, Hyundai, constructeur sud-coréen dont le département "Motorsport" est basé en... Allemagne, signant ainsi un doublé en même temps que son premier succès en championnat du monde. Le Norvégien Andreas Mikkelsen, 3-ème, a sauvé l'honneur de Volkswagen. Le Français Sébastien Ogier (VW Polo-R) conserve la tête du championnat du monde malgré son abandon samedi. Il devance toujours son équipier finlandais Jari-Matti Latvala, lui aussi hors course, de 44 points. Neuville, qui devient le deuxième belge à s'imposer en WRC (après François Duval en 2005 en Australie), a bénéficié des abandons de Latvala et du Britannique Kris Meeke (Citroën DS3) dimanche matin. Confortable leader au départ de la dernière journée, Latvala a disparu dès la première des quatre dernières spéciales. Cet abandon a fait de Meeke un éphémère leader, le Britannique partant lui aussi à la faute quelques instants plus tard. "Les conditions étaient terriblement difficiles avec des virages gras et beaucoup de boue à la sortie. Il était facile de commettre une erreur", analysait après coup Neuville. Le pilote de Saint-Vith avait bien failli ne pas prendre le départ après avoir sérieusement endommagé sa voiture jeudi lors du "Shakedown". "Je dois vraiment féliciter l'équipe pour cet incroyable boulot", a-t-il d'ailleurs déclaré. Dixième manche le 11/09 à Coffs Harbour (Aus). (Belga)

Neuville, 26 ans, a devancé de 40 secondes son équipier espagnol Dani Sordo, Hyundai, constructeur sud-coréen dont le département "Motorsport" est basé en... Allemagne, signant ainsi un doublé en même temps que son premier succès en championnat du monde. Le Norvégien Andreas Mikkelsen, 3-ème, a sauvé l'honneur de Volkswagen. Le Français Sébastien Ogier (VW Polo-R) conserve la tête du championnat du monde malgré son abandon samedi. Il devance toujours son équipier finlandais Jari-Matti Latvala, lui aussi hors course, de 44 points. Neuville, qui devient le deuxième belge à s'imposer en WRC (après François Duval en 2005 en Australie), a bénéficié des abandons de Latvala et du Britannique Kris Meeke (Citroën DS3) dimanche matin. Confortable leader au départ de la dernière journée, Latvala a disparu dès la première des quatre dernières spéciales. Cet abandon a fait de Meeke un éphémère leader, le Britannique partant lui aussi à la faute quelques instants plus tard. "Les conditions étaient terriblement difficiles avec des virages gras et beaucoup de boue à la sortie. Il était facile de commettre une erreur", analysait après coup Neuville. Le pilote de Saint-Vith avait bien failli ne pas prendre le départ après avoir sérieusement endommagé sa voiture jeudi lors du "Shakedown". "Je dois vraiment féliciter l'équipe pour cet incroyable boulot", a-t-il d'ailleurs déclaré. Dixième manche le 11/09 à Coffs Harbour (Aus). (Belga)