Jelle Wallays figurait dans une échappée matinale de cinq coureurs où il cotoyait Kenneth Van Bilsen (Topsport Vlaanderen), Jacob Rathe (Garmin Sharp), Reinier Honig (Crelan-Euphony) et Kevin Van Melsen (Accent-Jobs). L'avance des fuyards dépassa assez rapidement les 2 minutes, pour atteindre 4:10 à 40 kilomètres de l'arrivée, le peloton s'étant... trompé de chemin. Wallays entreprit de tenter seul l'aventure et aucun de ses quatre compagnons de fugue ne tenta de l'accompagner. Avec 1:30 d'avance à 20 kilomètres de l'arrivée, il pouvait croire en ses chances. Même si Lotto-Belisol chassait furieusement à l'avant de la meute avec le soutien d'Omega Pharma. Le Belge, déchaîné, réussit pourtant à creuser l'écart, et à finalement contraindre les sprinters à s'expliquer pour la 2-ème place 26 secondes après son passage sous la banderole d'arrivée. Un exercice où s'imposa l'Allemand Andre Greipel (Lotto Belisol), plus rapide que l'Italien Alessandro Petacchi (Omega Pharma-Quick Step). Nicolas Maes (Omega Pharma-Quick Step) et Michael van Staeyen (Topsport Vlaanderen-Baloise) étaient 8-ème et 9-ème. C'est la deuxième victoire de Jelle Wallays en élites, après son succès à la kermesse de Houthalen-Helchteren l'an dernier. Il a 28 secondes d'avance sur Greipel au classement général à la veille de l'arrivée à Anvers. (Belga)

Jelle Wallays figurait dans une échappée matinale de cinq coureurs où il cotoyait Kenneth Van Bilsen (Topsport Vlaanderen), Jacob Rathe (Garmin Sharp), Reinier Honig (Crelan-Euphony) et Kevin Van Melsen (Accent-Jobs). L'avance des fuyards dépassa assez rapidement les 2 minutes, pour atteindre 4:10 à 40 kilomètres de l'arrivée, le peloton s'étant... trompé de chemin. Wallays entreprit de tenter seul l'aventure et aucun de ses quatre compagnons de fugue ne tenta de l'accompagner. Avec 1:30 d'avance à 20 kilomètres de l'arrivée, il pouvait croire en ses chances. Même si Lotto-Belisol chassait furieusement à l'avant de la meute avec le soutien d'Omega Pharma. Le Belge, déchaîné, réussit pourtant à creuser l'écart, et à finalement contraindre les sprinters à s'expliquer pour la 2-ème place 26 secondes après son passage sous la banderole d'arrivée. Un exercice où s'imposa l'Allemand Andre Greipel (Lotto Belisol), plus rapide que l'Italien Alessandro Petacchi (Omega Pharma-Quick Step). Nicolas Maes (Omega Pharma-Quick Step) et Michael van Staeyen (Topsport Vlaanderen-Baloise) étaient 8-ème et 9-ème. C'est la deuxième victoire de Jelle Wallays en élites, après son succès à la kermesse de Houthalen-Helchteren l'an dernier. Il a 28 secondes d'avance sur Greipel au classement général à la veille de l'arrivée à Anvers. (Belga)