Lukaku passeur et Witsel à la conclusion, c'est un peu le monde à l'envers. "Georges Leekens m'avait quand même confié un rôle assez offensif", faisait observer le buteur belge de la soirée en rejoignant le car.

"Un rôle qui m'a d'ailleurs beaucoup plu. Le ballon de Lukaku venait vraiment bien, et il aurait été impardonnable de ne pas le mettre au fond. On aurait dû en marquer d'autres, et c'est une des deux grandes leçons de ce match. On ne pourra plus se permettre de gaspiller autant d'occasions à l'avenir, si on veut obtenir des grands résultats. Et on doit aussi rester concentrés jusqu'au coup de sifflet final, pour éviter de prendre des buts évitables aux conséquences très ennuyeuses, dans les arrêts de jeu..."

Un avis partagé entre autres par Eden Hazard. "On aurait dû se mettre à l'abri", regrettait-il, "c'est vraiment dommage. Le résultat ne reflète évidemment pas la physionomie du match. Mais il est de un partout et plus personne ne pourra y changer quoi que ce soit. Il fallait faire la différence sur le terrain. J'ai pourtant pris beaucoup de plaisir. Notamment avec les deux nouveaux (Chadli et Mertens, ndlr). Mais maintenant je râle sec. Il va absolument falloir tirer très vite les leçons de ce deuxième scénario autrichien. Sinon on n'arrivera jamais à rien, malgré toutes nos qualités", prévient le phénomène du LOSC...

Avec Belga

Lukaku passeur et Witsel à la conclusion, c'est un peu le monde à l'envers. "Georges Leekens m'avait quand même confié un rôle assez offensif", faisait observer le buteur belge de la soirée en rejoignant le car. "Un rôle qui m'a d'ailleurs beaucoup plu. Le ballon de Lukaku venait vraiment bien, et il aurait été impardonnable de ne pas le mettre au fond. On aurait dû en marquer d'autres, et c'est une des deux grandes leçons de ce match. On ne pourra plus se permettre de gaspiller autant d'occasions à l'avenir, si on veut obtenir des grands résultats. Et on doit aussi rester concentrés jusqu'au coup de sifflet final, pour éviter de prendre des buts évitables aux conséquences très ennuyeuses, dans les arrêts de jeu..." Un avis partagé entre autres par Eden Hazard. "On aurait dû se mettre à l'abri", regrettait-il, "c'est vraiment dommage. Le résultat ne reflète évidemment pas la physionomie du match. Mais il est de un partout et plus personne ne pourra y changer quoi que ce soit. Il fallait faire la différence sur le terrain. J'ai pourtant pris beaucoup de plaisir. Notamment avec les deux nouveaux (Chadli et Mertens, ndlr). Mais maintenant je râle sec. Il va absolument falloir tirer très vite les leçons de ce deuxième scénario autrichien. Sinon on n'arrivera jamais à rien, malgré toutes nos qualités", prévient le phénomène du LOSC... Avec Belga