Milos Raonic affrontera au prochain tour le Suisse Roger Federer, victorieux de son compatriote Stan Wawrinka en quatre manches 3-6, 7-6 (7-5), 6-4, 6-4. Impressionnant sur son service, le colosse canadien au visage poupin a bouclé la rencontre, comme un symbole, sur un ace, son 39e du match, lors de sa quatrième balle de match. Il n'a cédé que vingt points sur sa mise en jeu et n'a été breaké qu'une seule fois. Il a aussi réussi la bagatelle de 73 coups gagnants. Raonic devient, à 23 ans, le premier Canadien à atteindre le dernier carré dans un tournoi majeur depuis 1923. C'est aussi le premier Canadien à atteindre ce stade à Wimbledon en... 106 ans! Robert Powell était jusqu'alors le dernier à avoir réussi cette prouesse en 1908. Il a imité sa compatriote Eugenie Bouchard, qui a rallié les demi-finales en début d'après-midi en dominant l'Allemande Angelique Kerber. Nick Kyrgios, 144e mondial, qui avait fait sensation mardi en sortant le roi Nadal, s'est bien battu mais a manqué de solutions sur les jeux de service de son adversaire et de justesse dans les moments-clés. . (Belga)

Milos Raonic affrontera au prochain tour le Suisse Roger Federer, victorieux de son compatriote Stan Wawrinka en quatre manches 3-6, 7-6 (7-5), 6-4, 6-4. Impressionnant sur son service, le colosse canadien au visage poupin a bouclé la rencontre, comme un symbole, sur un ace, son 39e du match, lors de sa quatrième balle de match. Il n'a cédé que vingt points sur sa mise en jeu et n'a été breaké qu'une seule fois. Il a aussi réussi la bagatelle de 73 coups gagnants. Raonic devient, à 23 ans, le premier Canadien à atteindre le dernier carré dans un tournoi majeur depuis 1923. C'est aussi le premier Canadien à atteindre ce stade à Wimbledon en... 106 ans! Robert Powell était jusqu'alors le dernier à avoir réussi cette prouesse en 1908. Il a imité sa compatriote Eugenie Bouchard, qui a rallié les demi-finales en début d'après-midi en dominant l'Allemande Angelique Kerber. Nick Kyrgios, 144e mondial, qui avait fait sensation mardi en sortant le roi Nadal, s'est bien battu mais a manqué de solutions sur les jeux de service de son adversaire et de justesse dans les moments-clés. . (Belga)