La Tchèque va vivre à 27 ans sa première demi-finale en Grand Chelem. Avant son arrivée à Londres, elle avait obtenu son meilleur résultat dans un tournoi majeur en atteignant les quarts de finale de l'Open d'Australie en 2007. Sur le gazon anglais, elle n'avait pas fait mieux que le deuxième tour lors des six dernières éditions. "C'est incroyable. Je suis tellement heureuse. C'est un rêve qui se réalise. J'ai vraiment très bien servi aujourd'hui. J'étais très agressive", a affirmé la native de Brno après sa victoire expéditive (58 minutes de jeu). Face à Makarova, qui avait créé la surprise en éliminant la Polonaise Agnieszka Radwanska, N.4 mondiale, au tour précédent, Safarova a multiplié les coups gagnants (24) et n'a laissé filer que 10 points sur sa mise en jeu. Son parcours est d'autant surprenant cette année, qu'elle avait été éliminée dès son entrée en lice à Birmingham, puis à Eastbourne, deux tournois sur herbe qui précèdent Wimbledon. Elle avait été battue à chaque fois par une compatriote: Barbora Zahlavova Strycova dans le premier et Petra Kvitova dans le second. Comme un pied de nez au destin, elle affrontera l'une ou l'autre pour une place en finale. . (Belga)

La Tchèque va vivre à 27 ans sa première demi-finale en Grand Chelem. Avant son arrivée à Londres, elle avait obtenu son meilleur résultat dans un tournoi majeur en atteignant les quarts de finale de l'Open d'Australie en 2007. Sur le gazon anglais, elle n'avait pas fait mieux que le deuxième tour lors des six dernières éditions. "C'est incroyable. Je suis tellement heureuse. C'est un rêve qui se réalise. J'ai vraiment très bien servi aujourd'hui. J'étais très agressive", a affirmé la native de Brno après sa victoire expéditive (58 minutes de jeu). Face à Makarova, qui avait créé la surprise en éliminant la Polonaise Agnieszka Radwanska, N.4 mondiale, au tour précédent, Safarova a multiplié les coups gagnants (24) et n'a laissé filer que 10 points sur sa mise en jeu. Son parcours est d'autant surprenant cette année, qu'elle avait été éliminée dès son entrée en lice à Birmingham, puis à Eastbourne, deux tournois sur herbe qui précèdent Wimbledon. Elle avait été battue à chaque fois par une compatriote: Barbora Zahlavova Strycova dans le premier et Petra Kvitova dans le second. Comme un pied de nez au destin, elle affrontera l'une ou l'autre pour une place en finale. . (Belga)