Radwanska avait atteint les demi-finales l'an passé. En début de saison, elle avait brillé en Grand Chelem en se hissant dans le dernier carré à l'Open d'Australie. Mais la native de Cracovie, 25 ans, peine depuis Roland-Garros où elle avait quitté le tournoi dès le troisième tour. Une semaine avant Wimbledon, elle avait été sortie dès son entrée en lice à Eastbourne par une autre Russe, Anastasia Pavlyuchenkova. Lundi, elle a manqué de punch sur son service face à une adversaire solide dans ce domaine et a surtout multiplié les coups gagnants (57). L'interruption par la pluie à 5-0 dans le deuxième set n'aura rien changé. Makarova, 26 ans, n'avait encore jamais atteint les quarts de finale de Wimbledon. Elle avait néanmoins accédé à ce stade dans d'autres tournois majeurs, à l'Open d'Australie (2012, 2013) et à l'US Open (2013). Elle rencontrera au prochain tour la Tchèque Lucie Safarova (N.23), tout aussi expéditive face à sa compatriote Tereza Smitkova (6-0, 6-2). Une autre finaliste, mais cette fois gagnante, la Tchèque Petra Kvitova, victorieuse en 2011, a passé sans encombre les huitièmes de finale. Elle s'est facilement débarrassée en 1h01, 6-3 et 6-2, de la Chinoise Peng Shuai, la N.1 actuelle du double. En quarts, Kvitova sera opposée à sa compatriote Barbora Zahlavova Strycova (WTA-43), qui a elle dominé la Danoise Caroline Wozniacki (WTA-16) par 6-2 et 7-5. . (Belga)

Radwanska avait atteint les demi-finales l'an passé. En début de saison, elle avait brillé en Grand Chelem en se hissant dans le dernier carré à l'Open d'Australie. Mais la native de Cracovie, 25 ans, peine depuis Roland-Garros où elle avait quitté le tournoi dès le troisième tour. Une semaine avant Wimbledon, elle avait été sortie dès son entrée en lice à Eastbourne par une autre Russe, Anastasia Pavlyuchenkova. Lundi, elle a manqué de punch sur son service face à une adversaire solide dans ce domaine et a surtout multiplié les coups gagnants (57). L'interruption par la pluie à 5-0 dans le deuxième set n'aura rien changé. Makarova, 26 ans, n'avait encore jamais atteint les quarts de finale de Wimbledon. Elle avait néanmoins accédé à ce stade dans d'autres tournois majeurs, à l'Open d'Australie (2012, 2013) et à l'US Open (2013). Elle rencontrera au prochain tour la Tchèque Lucie Safarova (N.23), tout aussi expéditive face à sa compatriote Tereza Smitkova (6-0, 6-2). Une autre finaliste, mais cette fois gagnante, la Tchèque Petra Kvitova, victorieuse en 2011, a passé sans encombre les huitièmes de finale. Elle s'est facilement débarrassée en 1h01, 6-3 et 6-2, de la Chinoise Peng Shuai, la N.1 actuelle du double. En quarts, Kvitova sera opposée à sa compatriote Barbora Zahlavova Strycova (WTA-43), qui a elle dominé la Danoise Caroline Wozniacki (WTA-16) par 6-2 et 7-5. . (Belga)