"Cette campagne de qualification n'est pas encore terminée", prévient de suite Marc Wilmots. "Mes joueurs vont recevoir un peu de temps libre pour pouvoir fêter ça. Mais dimanche, je veux que toute l'attention soit sur le match face au Pays de Galles mardi." L'entraînement prévu initialement samedi a été annulé. Les Diables Rouges seront dimanche de retour sur la pelouse du stade Roi Baudouin (17h00) pour un entraînement ouvert au public. "Je veux prendre les 3 points mardi et réussir un 28 sur 30. Ce serait unique. Nous voulons écrire l'histoire. Mardi sera sans aucun doute une fantastique soirée. C'est à nous de rendre au public tout ce qu'il nous a donné pour clôturer cette campagne en beauté. Je suis très fier de la manière dont ce groupe, avec ses valeurs, a représenté la Belgique. Je suis aussi quelqu'un de loyal. Je le suis envers le groupe des joueurs, mais laissez nous au moins jusqu'en mai pour savoir qui ira au Brésil. Il peut y avoir des blessures, et si des joueurs ne jouent plus pendant six mois dans leur club, le discours va être différent. On verra tout cela plus tard." (Belga)

"Cette campagne de qualification n'est pas encore terminée", prévient de suite Marc Wilmots. "Mes joueurs vont recevoir un peu de temps libre pour pouvoir fêter ça. Mais dimanche, je veux que toute l'attention soit sur le match face au Pays de Galles mardi." L'entraînement prévu initialement samedi a été annulé. Les Diables Rouges seront dimanche de retour sur la pelouse du stade Roi Baudouin (17h00) pour un entraînement ouvert au public. "Je veux prendre les 3 points mardi et réussir un 28 sur 30. Ce serait unique. Nous voulons écrire l'histoire. Mardi sera sans aucun doute une fantastique soirée. C'est à nous de rendre au public tout ce qu'il nous a donné pour clôturer cette campagne en beauté. Je suis très fier de la manière dont ce groupe, avec ses valeurs, a représenté la Belgique. Je suis aussi quelqu'un de loyal. Je le suis envers le groupe des joueurs, mais laissez nous au moins jusqu'en mai pour savoir qui ira au Brésil. Il peut y avoir des blessures, et si des joueurs ne jouent plus pendant six mois dans leur club, le discours va être différent. On verra tout cela plus tard." (Belga)