Wasilewski avait déjà eu droit à quelques minutes de temps de jeu lors du dernier match des play-offs contre Saint-Trond, au mois de mai dernier et avait également été introduit sur le terrain à l'occasion du récent duel contre le Sporting Charleroi. Mais il aura finalement dû patienter 15 longs mois avant de livrer enfin un match complet, agrémenté de surcroît du but d'ouverture pour ses couleurs.

Le joueur et l'homme reviennent assurément de très loin. Opéré à six reprises, la détermination de celui que l'on surnomme 'Schwarzenegger' dans son pays, a suscité l'admiration générale au Parc Astrid où chacun s'accorde à dire que beaucoup, confrontés à une situation similaire, auraient sans doute abandonné le football depuis longtemps. La direction du club bruxellois, qui entendait se prononcer sur une éventuelle prolongation de contrat du joueur après le traditionnel stage hivernal à La Manga, en Espagne, pourrait fort bien prendre les devants plus tôt à présent et offrir dès cette année encore un nouveau bail à Wasyl. C'est tout le bien qu'on lui souhaite!

Bruno Govers

Wasilewski avait déjà eu droit à quelques minutes de temps de jeu lors du dernier match des play-offs contre Saint-Trond, au mois de mai dernier et avait également été introduit sur le terrain à l'occasion du récent duel contre le Sporting Charleroi. Mais il aura finalement dû patienter 15 longs mois avant de livrer enfin un match complet, agrémenté de surcroît du but d'ouverture pour ses couleurs. Le joueur et l'homme reviennent assurément de très loin. Opéré à six reprises, la détermination de celui que l'on surnomme 'Schwarzenegger' dans son pays, a suscité l'admiration générale au Parc Astrid où chacun s'accorde à dire que beaucoup, confrontés à une situation similaire, auraient sans doute abandonné le football depuis longtemps. La direction du club bruxellois, qui entendait se prononcer sur une éventuelle prolongation de contrat du joueur après le traditionnel stage hivernal à La Manga, en Espagne, pourrait fort bien prendre les devants plus tôt à présent et offrir dès cette année encore un nouveau bail à Wasyl. C'est tout le bien qu'on lui souhaite! Bruno Govers