Le Slovaque Peter Sagan (Liquigas) s'est adjugé jeudi son deuxième sprint victorieux sur le 66e Tour d'Espagne cycliste, lors de la 12e étape entre Ponteareas et Pontevedra. Le jeune coureur de 21 ans s'était déjà révélé à Cordoue en l'emportant également au sprint, au terme de la 6e étape.

"J'ai vraiment eu un peu de chance de mon côté pour pouvoir obtenir ces deux succès", a déclaré le vainqueur du jour. "La première fois, j'avais eu un peu de réussite de savoir revenir sur la tête de course après avoir reculé dans le peloton lors de la dernière difficulté à trois kilomètres de l'arrivée." "Cette fois-ci, à cent mètres de l'arrivée, j'ai sauté sur un ralentisseur. A la réception, ma chaîne est passée sur un développement plus important, alors que je poussais déjà gros. J'ai heureusement pu garder ma place dans le sprint. Le plus beau de tout, c'est que Vincenzo Nibali soit le vainqueur final de ce Tour", a-t-il conclu.

Au terme d'un parcours essentiellement plat, où les sprinters était assuré de tenir le haut de l'affiche, le champion de Slovaquie s'est montré le plus rapide du peloton en devançant dans l'ordre l'Allemand John Degenkolb, et les Italiens Daniele Bennati et Alessandro Petacchi.

Premier Belge, Tom Boonen s'est classé 6e, devant Greg Van Avermaet, alors que Nicolas Maes finissait 9e du sprint massif.

Le peloton a repris à quelque 5 km de l'arrivée les deux derniers rescapés (l'Ukrainien Ruslan Pydgornyy et l'Espagnol Luis Mardones) d'une échappée à quatre, où figuraient aussi un autre Espagnol, Jose Carmona, et le Danois Adam Hansen, lâchés à l'approche du final.

Dans un sprint en côte, Sagan, 21 ans, n'a connu aucune difficulté pour déborder Bennati dans les cinquante derniers mètres et ainsi décrocher son deuxièmes succès d'étape sur la Vuelta, après la 6e étape de Cordoba.

Au classement général, Wiggins devance toujours son équipier et compatriote Christopher Froome de 7 secondes. Le Suédois Fredrik Kessiakoff a profité de bonifications en cours de route pour remonter à la 3e place, à 9 secondes, devant l'Italien Vincenzo Nibali, à 11 secondes. Maxime Monfort est 7e à 1:06 et Van den Broeck 11e, à 2:01.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Le Slovaque Peter Sagan (Liquigas) s'est adjugé jeudi son deuxième sprint victorieux sur le 66e Tour d'Espagne cycliste, lors de la 12e étape entre Ponteareas et Pontevedra. Le jeune coureur de 21 ans s'était déjà révélé à Cordoue en l'emportant également au sprint, au terme de la 6e étape. "J'ai vraiment eu un peu de chance de mon côté pour pouvoir obtenir ces deux succès", a déclaré le vainqueur du jour. "La première fois, j'avais eu un peu de réussite de savoir revenir sur la tête de course après avoir reculé dans le peloton lors de la dernière difficulté à trois kilomètres de l'arrivée." "Cette fois-ci, à cent mètres de l'arrivée, j'ai sauté sur un ralentisseur. A la réception, ma chaîne est passée sur un développement plus important, alors que je poussais déjà gros. J'ai heureusement pu garder ma place dans le sprint. Le plus beau de tout, c'est que Vincenzo Nibali soit le vainqueur final de ce Tour", a-t-il conclu. Au terme d'un parcours essentiellement plat, où les sprinters était assuré de tenir le haut de l'affiche, le champion de Slovaquie s'est montré le plus rapide du peloton en devançant dans l'ordre l'Allemand John Degenkolb, et les Italiens Daniele Bennati et Alessandro Petacchi. Premier Belge, Tom Boonen s'est classé 6e, devant Greg Van Avermaet, alors que Nicolas Maes finissait 9e du sprint massif. Le peloton a repris à quelque 5 km de l'arrivée les deux derniers rescapés (l'Ukrainien Ruslan Pydgornyy et l'Espagnol Luis Mardones) d'une échappée à quatre, où figuraient aussi un autre Espagnol, Jose Carmona, et le Danois Adam Hansen, lâchés à l'approche du final. Dans un sprint en côte, Sagan, 21 ans, n'a connu aucune difficulté pour déborder Bennati dans les cinquante derniers mètres et ainsi décrocher son deuxièmes succès d'étape sur la Vuelta, après la 6e étape de Cordoba. Au classement général, Wiggins devance toujours son équipier et compatriote Christopher Froome de 7 secondes. Le Suédois Fredrik Kessiakoff a profité de bonifications en cours de route pour remonter à la 3e place, à 9 secondes, devant l'Italien Vincenzo Nibali, à 11 secondes. Maxime Monfort est 7e à 1:06 et Van den Broeck 11e, à 2:01. Sportfootmagazine.be, avec Belga