Encore à l'attaque samedi dans une 14e étape disputée sous la pluie et dans le froid, le champion du monde, qui défendra son titre le 29 septembre aux Mondiaux de Florence, était 61e du classement général à 1h14:17 du maillot rouge Vincenzo Nibali (Astana). "Hier, il faisait extrêmement froid. Aujourd'hui, j'étais toujours encore un peu refroidi et au départ, il y a eu de nouveau beaucoup de pluie, des temperatures très basses. Je n'ai pas voulu prendre de risques. Jai décidé d'arreter", explique Philippe Gilbert sur le site de son équipe BMC. "Ce n'est pas une surprise, c'était quelque chose de prévu", poursuit le Remoucastrien. "L'objectif quand je suis venu sur la Vuelta, c'était d'abord de prendre le depart, c'était assez incertain avec mon genou, puis de faire minimum deux semaines, ce que j'ai fait. Après, s'il y avait plus, c'était du bonus. Vu le nombre e transferts, vu le nombre de cols qu'il y a eu et le mauvais temps des derniers jours, j'ai préféré arrêter aujourd'hui (dimanche)", conclut Gilbert. Philippe Gilbert avait remporté jeudi à Tarragone la 12e étape de la Vuelta, signant en Catalogne sa première victoire de la saison, et son premier succès vêtu du maillot arc-en-ciel. Gilbert est le cinquième coureur belge à quitter la Vuelta, après Bart De Clercq, Thomas De Gendt, Kevin De Weert et Nick Nuyens. (Belga)

Encore à l'attaque samedi dans une 14e étape disputée sous la pluie et dans le froid, le champion du monde, qui défendra son titre le 29 septembre aux Mondiaux de Florence, était 61e du classement général à 1h14:17 du maillot rouge Vincenzo Nibali (Astana). "Hier, il faisait extrêmement froid. Aujourd'hui, j'étais toujours encore un peu refroidi et au départ, il y a eu de nouveau beaucoup de pluie, des temperatures très basses. Je n'ai pas voulu prendre de risques. Jai décidé d'arreter", explique Philippe Gilbert sur le site de son équipe BMC. "Ce n'est pas une surprise, c'était quelque chose de prévu", poursuit le Remoucastrien. "L'objectif quand je suis venu sur la Vuelta, c'était d'abord de prendre le depart, c'était assez incertain avec mon genou, puis de faire minimum deux semaines, ce que j'ai fait. Après, s'il y avait plus, c'était du bonus. Vu le nombre e transferts, vu le nombre de cols qu'il y a eu et le mauvais temps des derniers jours, j'ai préféré arrêter aujourd'hui (dimanche)", conclut Gilbert. Philippe Gilbert avait remporté jeudi à Tarragone la 12e étape de la Vuelta, signant en Catalogne sa première victoire de la saison, et son premier succès vêtu du maillot arc-en-ciel. Gilbert est le cinquième coureur belge à quitter la Vuelta, après Bart De Clercq, Thomas De Gendt, Kevin De Weert et Nick Nuyens. (Belga)