L'Argentin Juan Jose Haedo (Saxo-Bank) a remporté au sprint mardi la 16e étape de la Vuelta, entre Villa Romana La Olmeda et Haro (203,6 km), l'Espagnol Juan Jose Cobo (Geox) conservant le maillot rouge de leader.

Haedo a été le plus adroit à l'issue d'un sprint perturbé par un rond-point dans le dernier kilomètre que certains coureurs, comme Peter Sagan (Liquigas), ont pris du mauvais côté.

Sur la ligne, l'Argentin a devancé en équilibriste les Italiens Alessandro Petacchi (Lampre) et Daniele Bennati (Leopard). Le classement général ne change pas, à part deux secondes perdues par le deuxième, le Britannique Chris Froome (SKY).

Le final à Haro aura été à l'image de toute la course, très nerveuse. L'étape a été marquée par plusieurs chutes : dans l'une d'elles se trouvait notamment l'Espagnol Joaquim Rodriguez (Katusha), leader du classement par points et qui a terminé l'étape en grimaçant, plus de 10 minutes après le peloton. Il a immédiatement pris la direction de l'hôpital pour passer des examens.

Alessandro Spezialetti (Lampre), victime d'une fracture de la clavicule, a abandonné.

Le rouleur suisse Fabian Cancellara (Leopard) a annoncé son intention de rentrer chez lui, mais pour un autre motif : il veut se préparer spécifiquement pour le Mondial de Copenhague.

Trois coureurs avaient animé l'étape depuis les premiers kilomètres. Le Français Julien Fouchard (Cofidis) et les Espagnols de l'équipe Andalucia Antonio Cabello et Jesus Rosendo ont compté jusqu'à 8 minutes d'avance, mais le parcours, extrêmement roulant, tentait trop les équipes de sprinteurs.

A 15 kilomètres de l'arrivée, Rosendo décidait de poursuivre l'aventure en solitaire, mais était repris à 7 kilomètres du but.

Ce mercredi, la 17e étape entre Faustino V - Pena Cabarga (211 km), au profil accidenté et à l'arrivée en côte, devrait offrir un terrain propice aux baroudeurs ou aux finisseurs.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

L'Argentin Juan Jose Haedo (Saxo-Bank) a remporté au sprint mardi la 16e étape de la Vuelta, entre Villa Romana La Olmeda et Haro (203,6 km), l'Espagnol Juan Jose Cobo (Geox) conservant le maillot rouge de leader. Haedo a été le plus adroit à l'issue d'un sprint perturbé par un rond-point dans le dernier kilomètre que certains coureurs, comme Peter Sagan (Liquigas), ont pris du mauvais côté. Sur la ligne, l'Argentin a devancé en équilibriste les Italiens Alessandro Petacchi (Lampre) et Daniele Bennati (Leopard). Le classement général ne change pas, à part deux secondes perdues par le deuxième, le Britannique Chris Froome (SKY). Le final à Haro aura été à l'image de toute la course, très nerveuse. L'étape a été marquée par plusieurs chutes : dans l'une d'elles se trouvait notamment l'Espagnol Joaquim Rodriguez (Katusha), leader du classement par points et qui a terminé l'étape en grimaçant, plus de 10 minutes après le peloton. Il a immédiatement pris la direction de l'hôpital pour passer des examens. Alessandro Spezialetti (Lampre), victime d'une fracture de la clavicule, a abandonné. Le rouleur suisse Fabian Cancellara (Leopard) a annoncé son intention de rentrer chez lui, mais pour un autre motif : il veut se préparer spécifiquement pour le Mondial de Copenhague. Trois coureurs avaient animé l'étape depuis les premiers kilomètres. Le Français Julien Fouchard (Cofidis) et les Espagnols de l'équipe Andalucia Antonio Cabello et Jesus Rosendo ont compté jusqu'à 8 minutes d'avance, mais le parcours, extrêmement roulant, tentait trop les équipes de sprinteurs. A 15 kilomètres de l'arrivée, Rosendo décidait de poursuivre l'aventure en solitaire, mais était repris à 7 kilomètres du but. Ce mercredi, la 17e étape entre Faustino V - Pena Cabarga (211 km), au profil accidenté et à l'arrivée en côte, devrait offrir un terrain propice aux baroudeurs ou aux finisseurs. Sportfootmagazine.be, avec Belga