Le Britannique Christopher Froome (Sky) s'est imposé en costaud au terme de la 17e étape de la Vuelta mercredi, entre Faustino V et Pena Cabarga (211 km). L'Espagnol Juan Jose Cobo (Geox) est arrivé dans sa roue et conserve le maillot rouge de leader. Le coureur Sky, qui est allé au bout de lui-même dans les rampes finales de Pena Cabarga, a devancé le leader du général, mais n'a pas réussi à s'emparer de sa toison rouge.

Cobo, natif de Cantabrie et qui se trouvait donc sur ses terres mercredi, aura serré les dents pour revenir dans la roue de Froome qui avait pourtant porté une attaque foudroyante dans les derniers kilomètres de l'ascension vers Pena Cabarga.

Le Britannique a toutefois réussi à lui grappiller une petite seconde, à laquelle s'ajoutent les secondes de bonifications. Froome a donc repris 9 secondes à Cobo et pointe désormais à 13 secondes de l'Espagnol au général, ce qui promet une fin de Vuelta pleine de suspense.

Le Néerlandais Bauke Mollema (Rabobank) est arrivé 3e, à 21 secondes des deux premiers. Jurgen Van den Broeck a tenté d'attaquer dans la dernière montée pour s'extirper du peloton. Le coureur d'Omega-Pharma Lotto est arrivé 8e à 31 secondes.

Plus tôt dans la journée, l'étape la plus longue de cette Vuelta avait été animée par de nombreuses attaques, à l'initiative notamment des Français Sylvain Chavanel (QuickStep) ou Guillaume Bonnafond (AG2R), qui passait en tête d'un groupe de huit hommes au col de Lunada, à 50 kilomètres de l'arrivée. Mais aucune de ces échappées n'aura réussi à se développer véritablement, le peloton les neutralisant à chaque fois.

Au général, Wiggins, qui a accusé mercredi un retard de 39 secondes, sauve pour l'instant sa 3e place, mais est désormais à 1 minute 41 secondes de Cobo. Maxime Monfort, 19e de l'étape à 1:22 de Froome, reste le premier belge au général avec une 6e place à 4:13 de Cobo. Jurgen Van den Broeck est 8e à 4:45.

Trois coureurs de l'équipe Movistar - les Espagnols Sergio Pardilla et David Lopez, et le Lituanien Ignatas Konovalovas - ont dû abandonner mercredi, victimes de problèmes gastriques qui semblent aussi perturber d'autres coureurs de la formation espagnole.

Ce Jeudi, la 18e étape assez vallonnée entre Solares et Noja (174,6 km) constituera une autre occasion pour le duo de tête de batailler pour le leadership.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Le Britannique Christopher Froome (Sky) s'est imposé en costaud au terme de la 17e étape de la Vuelta mercredi, entre Faustino V et Pena Cabarga (211 km). L'Espagnol Juan Jose Cobo (Geox) est arrivé dans sa roue et conserve le maillot rouge de leader. Le coureur Sky, qui est allé au bout de lui-même dans les rampes finales de Pena Cabarga, a devancé le leader du général, mais n'a pas réussi à s'emparer de sa toison rouge. Cobo, natif de Cantabrie et qui se trouvait donc sur ses terres mercredi, aura serré les dents pour revenir dans la roue de Froome qui avait pourtant porté une attaque foudroyante dans les derniers kilomètres de l'ascension vers Pena Cabarga. Le Britannique a toutefois réussi à lui grappiller une petite seconde, à laquelle s'ajoutent les secondes de bonifications. Froome a donc repris 9 secondes à Cobo et pointe désormais à 13 secondes de l'Espagnol au général, ce qui promet une fin de Vuelta pleine de suspense. Le Néerlandais Bauke Mollema (Rabobank) est arrivé 3e, à 21 secondes des deux premiers. Jurgen Van den Broeck a tenté d'attaquer dans la dernière montée pour s'extirper du peloton. Le coureur d'Omega-Pharma Lotto est arrivé 8e à 31 secondes. Plus tôt dans la journée, l'étape la plus longue de cette Vuelta avait été animée par de nombreuses attaques, à l'initiative notamment des Français Sylvain Chavanel (QuickStep) ou Guillaume Bonnafond (AG2R), qui passait en tête d'un groupe de huit hommes au col de Lunada, à 50 kilomètres de l'arrivée. Mais aucune de ces échappées n'aura réussi à se développer véritablement, le peloton les neutralisant à chaque fois. Au général, Wiggins, qui a accusé mercredi un retard de 39 secondes, sauve pour l'instant sa 3e place, mais est désormais à 1 minute 41 secondes de Cobo. Maxime Monfort, 19e de l'étape à 1:22 de Froome, reste le premier belge au général avec une 6e place à 4:13 de Cobo. Jurgen Van den Broeck est 8e à 4:45. Trois coureurs de l'équipe Movistar - les Espagnols Sergio Pardilla et David Lopez, et le Lituanien Ignatas Konovalovas - ont dû abandonner mercredi, victimes de problèmes gastriques qui semblent aussi perturber d'autres coureurs de la formation espagnole. Ce Jeudi, la 18e étape assez vallonnée entre Solares et Noja (174,6 km) constituera une autre occasion pour le duo de tête de batailler pour le leadership. Sportfootmagazine.be, avec Belga