Ce samedi Manchester City a rendez-vous avec son histoire. Face à Stoke, les Citizens tenteront de décrocher une Cup qui leur échappe depuis 1969. En demis, les hommes de Roberto Mancini ont peut-être fait le plus dur en écartant United (1-0), son prestigieux voisin. Ce jour-là, à Wembley déjà et en l'absence de Carlos Tevez, Vincent Kompany était capitaine de l'équipe. Transféré durant l'été 2008, Vince dispute une brillante saison, au point d'avoir été repris dans l'Equipe de l'Année par ses pairs. Une fameuse preuve de respect. SportFoot Magazine a recueilli une série de témoignages élogieux sur Kompany. Extraits.

Simon Mignolet, gardien (belge) de Sunderland
"Kompany émerge dans la défense de Manchester City. Il est costaud, fait pour le football anglais. Physiquement parfait, il est aussi capable de délivrer une passe mais bien sûr, tous ses coéquipiers jouent bien, même si, selon moi, l'équipe peut souffrir quand un de ses trois pions majeurs que sont Nigel De Jong, Carlos Tevez et lui ne joue pas. J'ai brièvement parlé à Vincent après le 5-0 qu'on s'est pris. Je n'avais pas le coeur de bavarder trop."

Mike Rigg, directeur technique de Manchester City
"Kompany est le meilleur défenseur axial du championnat anglais. Initialement, Kompany a été enrôlé pour jouer dans l'entrejeu et dépanner en défense. J'ai changé d'avis le soir du match Belgique-Espagne. Je l'ai vu évoluer au coeur de la défense, contre David Villa. Ce soir-là, celui-ci n'en a pas touché une. A mon retour, j'ai conseillé à Mark Hughes de s'en servir en défense. La classe mondiale. Il allie physique et technique. Jadis, on pouvait se contenter de défenseurs centraux qui récupéraient le ballon. Ce n'est plus possible, du moins parmi l'élite. Kompany a du flair. J'apprécie aussi sa consistance, sa régularité. Que l'adversaire s'appelle Southend, Scunthorpe, Stoke City ou Manchester United, peu importe. Il est égal à lui-même. C'est aussi le cas de joueurs comme John Terry ou Rio Ferdinand."

Ian Cheeseman, journaliste de la BBC
"Kompany est le Joueur de l'Année, la Rolls-Royce de l'équipe. De la poésie en mouvement. L'athlète parfait, la perfection en mouvement, un bel homme, honnête." Où est la critique journalistique? "J'essaie d'être critique. Je suis pratiquement tous les matches et je ne me souviens pas de nombreuses fautes. On pourrait dire qu'avec ses qualités, Kompany pourrait marquer un peu plus puisque jusqu'à présent, en quelque 120 matches, il a inscrit trois buts. Dans le derby de championnat contre United, peut-être était-il un rien trop éloigné de Wayne Rooney sur sa reprise de volée mais c'est vraiment chercher la petite bête."

Kevin Parker, secrétaire général du Manchester City FC Supporters Club"Kompany est une des meilleures versions de la Rolls-Royce. Il a beaucoup évolué depuis son arrivée. Je ne lui reprocherai pas le but de Rooney car ce serait ignorer la beauté de ce goal. Personne n'est coupable, c'était une perle." "Il a de la classe, il est costaud et il aide les autres à progresser. Je le trouve meilleur que Nemanja Vidic. Il n'y a pas de meilleur défenseur en Angleterre, actuellement."

Vu par Kolo Touré, ex-Arsenal
"Il est jeune, énergique, sérieux, travailleur, rapide. Il lit bien le jeu et est capable de tenir son homme. Que demander de plus? Je ne veux pas le comparer à Terry ou à Ferdinand et encore moins à des joueurs d'autres championnats. L'exercice est trop compliqué. Il a toutes les qualités requises pour l'élite et dispute une excellente saison. Le Barça? Vincent est capable de jouer dans n'importe quelle équipe."

Vu par le coach de Leicester City Sven-Goran Eriksson
Ancien sélectionneur de l'Angleterre, ex-entraîneur de Benfica, de la Lazio et de Manchester City, entre autres, Sven-Goran Eriksson en termine: "Il est brillant, vraiment! Brillant pour l'équipe. Cette année, il a joué en défense mais avant, je l'appréciais aussi dans l'entrejeu. Sa meilleure position? Je ne sais pas vraiment. Il faudrait que j'en discute avec Mancini, ce que je n'ai pas encore fait, du moins à propos de Kompany. (Rires). N'a-t-il pas un jumeau? Ce serait idéal: un Kompany dans l'entrejeu et un autre derrière. (...) Il est doué ballon au pied. Posséder un tel joueur pour relancer le jeu est le rêve de tout entraîneur. Il est capable de réussir dans n'importe quel grand championnat. Manchester City est une très bonne équipe de football et Kompany est un des meilleurs de ce onze."

Peter t'Kint

Ce samedi Manchester City a rendez-vous avec son histoire. Face à Stoke, les Citizens tenteront de décrocher une Cup qui leur échappe depuis 1969. En demis, les hommes de Roberto Mancini ont peut-être fait le plus dur en écartant United (1-0), son prestigieux voisin. Ce jour-là, à Wembley déjà et en l'absence de Carlos Tevez, Vincent Kompany était capitaine de l'équipe. Transféré durant l'été 2008, Vince dispute une brillante saison, au point d'avoir été repris dans l'Equipe de l'Année par ses pairs. Une fameuse preuve de respect. SportFoot Magazine a recueilli une série de témoignages élogieux sur Kompany. Extraits.Simon Mignolet, gardien (belge) de Sunderland "Kompany émerge dans la défense de Manchester City. Il est costaud, fait pour le football anglais. Physiquement parfait, il est aussi capable de délivrer une passe mais bien sûr, tous ses coéquipiers jouent bien, même si, selon moi, l'équipe peut souffrir quand un de ses trois pions majeurs que sont Nigel De Jong, Carlos Tevez et lui ne joue pas. J'ai brièvement parlé à Vincent après le 5-0 qu'on s'est pris. Je n'avais pas le coeur de bavarder trop." Mike Rigg, directeur technique de Manchester City "Kompany est le meilleur défenseur axial du championnat anglais. Initialement, Kompany a été enrôlé pour jouer dans l'entrejeu et dépanner en défense. J'ai changé d'avis le soir du match Belgique-Espagne. Je l'ai vu évoluer au coeur de la défense, contre David Villa. Ce soir-là, celui-ci n'en a pas touché une. A mon retour, j'ai conseillé à Mark Hughes de s'en servir en défense. La classe mondiale. Il allie physique et technique. Jadis, on pouvait se contenter de défenseurs centraux qui récupéraient le ballon. Ce n'est plus possible, du moins parmi l'élite. Kompany a du flair. J'apprécie aussi sa consistance, sa régularité. Que l'adversaire s'appelle Southend, Scunthorpe, Stoke City ou Manchester United, peu importe. Il est égal à lui-même. C'est aussi le cas de joueurs comme John Terry ou Rio Ferdinand." Ian Cheeseman, journaliste de la BBC "Kompany est le Joueur de l'Année, la Rolls-Royce de l'équipe. De la poésie en mouvement. L'athlète parfait, la perfection en mouvement, un bel homme, honnête." Où est la critique journalistique? "J'essaie d'être critique. Je suis pratiquement tous les matches et je ne me souviens pas de nombreuses fautes. On pourrait dire qu'avec ses qualités, Kompany pourrait marquer un peu plus puisque jusqu'à présent, en quelque 120 matches, il a inscrit trois buts. Dans le derby de championnat contre United, peut-être était-il un rien trop éloigné de Wayne Rooney sur sa reprise de volée mais c'est vraiment chercher la petite bête."Kevin Parker, secrétaire général du Manchester City FC Supporters Club"Kompany est une des meilleures versions de la Rolls-Royce. Il a beaucoup évolué depuis son arrivée. Je ne lui reprocherai pas le but de Rooney car ce serait ignorer la beauté de ce goal. Personne n'est coupable, c'était une perle." "Il a de la classe, il est costaud et il aide les autres à progresser. Je le trouve meilleur que Nemanja Vidic. Il n'y a pas de meilleur défenseur en Angleterre, actuellement."Vu par Kolo Touré, ex-Arsenal "Il est jeune, énergique, sérieux, travailleur, rapide. Il lit bien le jeu et est capable de tenir son homme. Que demander de plus? Je ne veux pas le comparer à Terry ou à Ferdinand et encore moins à des joueurs d'autres championnats. L'exercice est trop compliqué. Il a toutes les qualités requises pour l'élite et dispute une excellente saison. Le Barça? Vincent est capable de jouer dans n'importe quelle équipe." Vu par le coach de Leicester City Sven-Goran Eriksson Ancien sélectionneur de l'Angleterre, ex-entraîneur de Benfica, de la Lazio et de Manchester City, entre autres, Sven-Goran Eriksson en termine: "Il est brillant, vraiment! Brillant pour l'équipe. Cette année, il a joué en défense mais avant, je l'appréciais aussi dans l'entrejeu. Sa meilleure position? Je ne sais pas vraiment. Il faudrait que j'en discute avec Mancini, ce que je n'ai pas encore fait, du moins à propos de Kompany. (Rires). N'a-t-il pas un jumeau? Ce serait idéal: un Kompany dans l'entrejeu et un autre derrière. (...) Il est doué ballon au pied. Posséder un tel joueur pour relancer le jeu est le rêve de tout entraîneur. Il est capable de réussir dans n'importe quel grand championnat. Manchester City est une très bonne équipe de football et Kompany est un des meilleurs de ce onze."Peter t'Kint