Victime d'une lourde chute dimanche passé sur les routes du Tour de France et rapatrié en Belgique seulement hier, Jurgen Van den Broeck doit en principe quitter l'hôpital d'Herentals cet après-midi. Une semaine de repos l'attendra alors, après quoi le docteur Toon Claes lui fera un nouveau scanner du thorax. S'il s'avère positif, le coureur d'Omega Pharma-Lotto, relevé avec une fracture de l'omoplate, un pneumothorax et quelques côtes cassées, pourra peut-être déjà remonter sur un vélo dans l'espoir de disputer le Tour d'Espagne (du 20 août au 11 septembre).

"Ce scanner nous en dira beaucoup, certainement en vue d'une éventuelle participation à la Vuelta", a expliqué le docteur Claes. "Jurgen souffre d'un pneumothorax partiel, le thorax n'est pas complètement abîmé. S'il fournit des efforts trop vite, le risque d'un pneumothorax complet existe. Mais les images montrent une amélioration."

"J'espère certainement être en Espagne, mais je dois être en condition", a rajouté Van den Broeck. "Mon poumon doit guérir sagement, je ne peux pas forcer." VdB souffre également d'une fracture de l'omoplate et de quelques côtes cassées. "Ces fractures sont heureusement stables", a clarifié le Dr. Claes. "Si ce n'était que cela, il prendrait le départ de la Vuelta (à coup sûr)."

Son équipier chez Omega Pharma-Lotto, Frederik Willems, qui lors de la même chute s'est fracturé la clavicule et souffre d'une commotion cérébrale, est lui aussi un patient du docteur Claes. "Encore plus important que le physique, c'est le moral de Jurgen et de Frederik qui est parfait. Ce n'est pas toujours le cas chez des patients avec des blessures semblables", a conclu le médecin.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Victime d'une lourde chute dimanche passé sur les routes du Tour de France et rapatrié en Belgique seulement hier, Jurgen Van den Broeck doit en principe quitter l'hôpital d'Herentals cet après-midi. Une semaine de repos l'attendra alors, après quoi le docteur Toon Claes lui fera un nouveau scanner du thorax. S'il s'avère positif, le coureur d'Omega Pharma-Lotto, relevé avec une fracture de l'omoplate, un pneumothorax et quelques côtes cassées, pourra peut-être déjà remonter sur un vélo dans l'espoir de disputer le Tour d'Espagne (du 20 août au 11 septembre). "Ce scanner nous en dira beaucoup, certainement en vue d'une éventuelle participation à la Vuelta", a expliqué le docteur Claes. "Jurgen souffre d'un pneumothorax partiel, le thorax n'est pas complètement abîmé. S'il fournit des efforts trop vite, le risque d'un pneumothorax complet existe. Mais les images montrent une amélioration." "J'espère certainement être en Espagne, mais je dois être en condition", a rajouté Van den Broeck. "Mon poumon doit guérir sagement, je ne peux pas forcer." VdB souffre également d'une fracture de l'omoplate et de quelques côtes cassées. "Ces fractures sont heureusement stables", a clarifié le Dr. Claes. "Si ce n'était que cela, il prendrait le départ de la Vuelta (à coup sûr)." Son équipier chez Omega Pharma-Lotto, Frederik Willems, qui lors de la même chute s'est fracturé la clavicule et souffre d'une commotion cérébrale, est lui aussi un patient du docteur Claes. "Encore plus important que le physique, c'est le moral de Jurgen et de Frederik qui est parfait. Ce n'est pas toujours le cas chez des patients avec des blessures semblables", a conclu le médecin. Sportfootmagazine.be, avec Belga