Kevin Vandenbergh est connu pour ne pas avoir sa langue dans sa poche. Peu après le match de dimanche, l'attaquant de 27 ans n'y allait pas de main morte à propos du point acquis par le Lierse face au Club de Bruges. Un point qui condamne Eupen à disputer les PO3.

"Bizarre, ce point abandonné par le Club au Lierse...Surtout pour une équipe qui empilait les buts ces derniers temps...J'espère que les liens qui unissent Sollied (NDLR : l'entraîneur du Lierse précédemment en fonction à Bruges) aux Blauw en Zwart n'ont aucun rapport", déclarait-il à la Dernière Heure.

Un avis que ne partageait pas son coéquipier eupenois Marc Hendrikx : "Certes c'est rageant, mais, si on va par là, nous avons aussi pris un point contre Anderlecht. Non, clairement, regardons dans notre assiette avant tout."

Jules Monnier (stg)

Kevin Vandenbergh est connu pour ne pas avoir sa langue dans sa poche. Peu après le match de dimanche, l'attaquant de 27 ans n'y allait pas de main morte à propos du point acquis par le Lierse face au Club de Bruges. Un point qui condamne Eupen à disputer les PO3. "Bizarre, ce point abandonné par le Club au Lierse...Surtout pour une équipe qui empilait les buts ces derniers temps...J'espère que les liens qui unissent Sollied (NDLR : l'entraîneur du Lierse précédemment en fonction à Bruges) aux Blauw en Zwart n'ont aucun rapport", déclarait-il à la Dernière Heure. Un avis que ne partageait pas son coéquipier eupenois Marc Hendrikx : "Certes c'est rageant, mais, si on va par là, nous avons aussi pris un point contre Anderlecht. Non, clairement, regardons dans notre assiette avant tout." Jules Monnier (stg)