La judoka de 23 ans, qui avait décroché la médaille de bronze en -48 kg aux Mondiaux de Rio, s'est rendue en Hongrie en compagnie de son avocat, Jean-Luc Flagothier, et du professeur de la KUL Jan Tytgat, qui avait procédé à l'examen toxicologique des cheveux de la Liégeoise. "Nous avons été très bien accueillis", a déclaré Charline Van Snick à sa descente d'avion à l'aéroport de Charleroi. "J'ai pu dire tout ce que j'avais à dire par rapport à mon ressenti et le caractère involontaire par rapport la prise de cocaïne". Charline Van Snick devrait être fixée sur son sort d'ici un mois. "La Commission médicale va rendre dans les 15 jours ses recommandations au Board de l'IJF, qui prendra ensuite sa décision. Avec les fêtes de fin d'année, je m'attends à ce qu'elle tombe d'ici un mois", a dit Jean-Luc Flagothier. (Belga)

La judoka de 23 ans, qui avait décroché la médaille de bronze en -48 kg aux Mondiaux de Rio, s'est rendue en Hongrie en compagnie de son avocat, Jean-Luc Flagothier, et du professeur de la KUL Jan Tytgat, qui avait procédé à l'examen toxicologique des cheveux de la Liégeoise. "Nous avons été très bien accueillis", a déclaré Charline Van Snick à sa descente d'avion à l'aéroport de Charleroi. "J'ai pu dire tout ce que j'avais à dire par rapport à mon ressenti et le caractère involontaire par rapport la prise de cocaïne". Charline Van Snick devrait être fixée sur son sort d'ici un mois. "La Commission médicale va rendre dans les 15 jours ses recommandations au Board de l'IJF, qui prendra ensuite sa décision. Avec les fêtes de fin d'année, je m'attends à ce qu'elle tombe d'ici un mois", a dit Jean-Luc Flagothier. (Belga)