"Je suis contrôlée très souvent, à chaque compétition que je fais", a expliqué Charline Van Snick, médaillée de bronze aux Mondiaux de Rio de Janeiro en août où elle a été contrôlée positive. "J'ai encore été contrôlée le mois dernier, et les résultats ont toujours été négatifs. Là je suis perdue face à ce qui arrive. Je n'ai jamais pris de substance pour améliorer volontairement mes performances. Je vais tout faire pour prouver mon innocence". "Je suis perdue et je ne comprends pas", a répété Charline Van Snick, médaillée de bronze aux JO de Londres en 2012. "C'est aberrant. Je ne comprends pas comment j'aurais pu commettre une erreur aussi grossière en sachant que de toute façon j'allais être contrôlée en compétition. Et en sachant que cela risquerait de détruire ma carrière. Je vais me battre". La judokate attend davantage d'informations sur ce contrôle afin de "comprendre ce qui se passe" et préparer sa défense. "Parce que je n'ai jamais rien pris volontairement ou touché à une drogue", assène-t-elle. "Je ne veux jamais rentrer dans une logique de dopage. J'ai une hygiène de vie irréprochable et j'essaye d'être la plus professionnelle possible". (Belga)

"Je suis contrôlée très souvent, à chaque compétition que je fais", a expliqué Charline Van Snick, médaillée de bronze aux Mondiaux de Rio de Janeiro en août où elle a été contrôlée positive. "J'ai encore été contrôlée le mois dernier, et les résultats ont toujours été négatifs. Là je suis perdue face à ce qui arrive. Je n'ai jamais pris de substance pour améliorer volontairement mes performances. Je vais tout faire pour prouver mon innocence". "Je suis perdue et je ne comprends pas", a répété Charline Van Snick, médaillée de bronze aux JO de Londres en 2012. "C'est aberrant. Je ne comprends pas comment j'aurais pu commettre une erreur aussi grossière en sachant que de toute façon j'allais être contrôlée en compétition. Et en sachant que cela risquerait de détruire ma carrière. Je vais me battre". La judokate attend davantage d'informations sur ce contrôle afin de "comprendre ce qui se passe" et préparer sa défense. "Parce que je n'ai jamais rien pris volontairement ou touché à une drogue", assène-t-elle. "Je ne veux jamais rentrer dans une logique de dopage. J'ai une hygiène de vie irréprochable et j'essaye d'être la plus professionnelle possible". (Belga)