Jelle Van Damme n'a jamais caché qu'il ressentait un manque, que cette expérience ratée l'avait poursuivi et qu'il continuait à rêver d'un bout de carrière chez les Anglais.

Il y a un an, il avait déjà l'impression d'avoir fait le tour de la question à Anderlecht et il avait proposé ses services au Standard. Aujourd'hui, cette impression perso est encore renforcée par le titre national avec les Mauves. Et donc, il pense plus que jamais à un départ. Il révèle dans la presse flamande qu'un club anglais est sur sa piste : le très discret West Bromwich Albion.

Mais il signale aussi que d'autres équipes de ce pays le suivent. Van Damme sait que s'il retourne aux îles, il ne jouera plus les premiers rôles. Mais le salaire qu'on lui proposera là-bas sera sans commune mesure avec les déjà très beaux chèques qu'il encaisse chaque mois à Anderlecht.

Pierre Danvoye

Jelle Van Damme n'a jamais caché qu'il ressentait un manque, que cette expérience ratée l'avait poursuivi et qu'il continuait à rêver d'un bout de carrière chez les Anglais. Il y a un an, il avait déjà l'impression d'avoir fait le tour de la question à Anderlecht et il avait proposé ses services au Standard. Aujourd'hui, cette impression perso est encore renforcée par le titre national avec les Mauves. Et donc, il pense plus que jamais à un départ. Il révèle dans la presse flamande qu'un club anglais est sur sa piste : le très discret West Bromwich Albion. Mais il signale aussi que d'autres équipes de ce pays le suivent. Van Damme sait que s'il retourne aux îles, il ne jouera plus les premiers rôles. Mais le salaire qu'on lui proposera là-bas sera sans commune mesure avec les déjà très beaux chèques qu'il encaisse chaque mois à Anderlecht. Pierre Danvoye