Le référé serbe Milorad Mazic a énervé le public du Stade Roi Baudouin et le staff de l'équipe nationale pendant toute la première mi-temps du match de vendredi contre le Kazakhstan. En quelques minutes, Eden Hazard - qui animait une bonne partie de notre jeu - s'est retrouvé trois fois au sol et ce Mazic n'a pas voulu sortir de cartons. Hazard a même dû se faire soigner une fois ou l'autre. L'arbitre n'a été vraiment conséquent qu'en deuxième mi-temps quand il a exclu un Kazakh coupable d'un petit attentat sur Dries Mertens.

Hier, les Diables se sont entraînés sans Hazard, qui souffre d'une petite blessure au pied. Vu ce qu'il a montré vendredi, son niveau de forme actuel et sa confiance totale après avoir enfin marqué pour la Belgique, devoir se priver de lui serait une très mauvaise chose.

En plus de cela, il y a aussi la suspension de Daniel Van Buyten à cause d'une carte jaune prise en fin de match. Pour une faute qui ne méritait certainement pas un avertissement : une phase anodine et une intervention qui n'avait rien de méchant ou dangereux - on a même l'impression que c'est son adversaire qui commet d'abord une faute. Le match de ce mardi à Düsseldorf, Van Buyten en rêvait. L'Allemagne et son équipe nationale, il connaît sur le bout des doigts. Il sait tout, aussi, sur le jeu de ses coéquipiers du Bayern.

La mission des Diables sera hyper compliquée. Compter sur un coup de pouce de la Mannschaft est une illusion. En cas de victoire, les Allemands signeront un nouveau record historique : 10 victoires en 10 matches. Ils auraient déjà pu lever le pied vendredi sur le terrain de leurs "amis" turcs, on a vu ce que cela a donné : une nouvelle prestation sans tache des Germains et une victoire les doigts dans le nez.

Pierre Danvoye, Sport / Foot Magazine

Le référé serbe Milorad Mazic a énervé le public du Stade Roi Baudouin et le staff de l'équipe nationale pendant toute la première mi-temps du match de vendredi contre le Kazakhstan. En quelques minutes, Eden Hazard - qui animait une bonne partie de notre jeu - s'est retrouvé trois fois au sol et ce Mazic n'a pas voulu sortir de cartons. Hazard a même dû se faire soigner une fois ou l'autre. L'arbitre n'a été vraiment conséquent qu'en deuxième mi-temps quand il a exclu un Kazakh coupable d'un petit attentat sur Dries Mertens. Hier, les Diables se sont entraînés sans Hazard, qui souffre d'une petite blessure au pied. Vu ce qu'il a montré vendredi, son niveau de forme actuel et sa confiance totale après avoir enfin marqué pour la Belgique, devoir se priver de lui serait une très mauvaise chose. En plus de cela, il y a aussi la suspension de Daniel Van Buyten à cause d'une carte jaune prise en fin de match. Pour une faute qui ne méritait certainement pas un avertissement : une phase anodine et une intervention qui n'avait rien de méchant ou dangereux - on a même l'impression que c'est son adversaire qui commet d'abord une faute. Le match de ce mardi à Düsseldorf, Van Buyten en rêvait. L'Allemagne et son équipe nationale, il connaît sur le bout des doigts. Il sait tout, aussi, sur le jeu de ses coéquipiers du Bayern. La mission des Diables sera hyper compliquée. Compter sur un coup de pouce de la Mannschaft est une illusion. En cas de victoire, les Allemands signeront un nouveau record historique : 10 victoires en 10 matches. Ils auraient déjà pu lever le pied vendredi sur le terrain de leurs "amis" turcs, on a vu ce que cela a donné : une nouvelle prestation sans tache des Germains et une victoire les doigts dans le nez. Pierre Danvoye, Sport / Foot Magazine