Il a rangé ses spikes en 2017 et il a fait de même avec ses crampons il y a peu, après un test aux Central Coast Mariners, en Australie, mais Usain Bolt n'en reste pas moins une machine à sous. En 2016, quand il a signé un nouveau contrat avec Puma, pour 8,8 millions d'euros par an, les deux parties ont imaginé un filet de secours : au terme de sa carrière, le sprinter jamaïcain allait rester l'ambassadeur de la marque, en échange de quelque 3,5 millions par an.
...