Le N.1 mondial, qui s'est imposé 7-6 (7/4), 7-6 (7/4), 6-3 en près de trois heures face au 93e mondial, affrontera l'Ouzbek Denis Istomin au 2e tour.

Après deux jeux décisifs parfaitement maîtrisés, grâce à des mini-break rapides, Nadal a pris le service adverse à 3-3 dans le dernier set, sur sa 8e balle de break, pour se mettre définitivement sur la voie du succès.

"J'ai bien servi, s'est félicité le Majorquin. J'espère que ça va continuer comme ça. Le service n'est pas mon meilleur coup mais je sais que si je veux avoir une chance de gagner ce tournoi, il faut que je serve bien."

"Aucun match n'est facile en Grand Chelem, la pression est là, a ajouté l'Espagnol. J'ai eu un match difficile mais j'ai bien joué. Mon coup droit marche bien et mon revers va mieux que ces dernières semaines."

Avec une victoire en finale le 12 septembre, Nadal deviendrait le plus jeune joueur de l'histoire à faire le Grand Chelem en carrière (24 ans).

Contrairement à Nadal et à la Danoise Caroline Wozniacki (N.1), qui n'a fait qu'une bouchée de l'inconnue Américaine Chelsey Gullickson, 6-1, 6-1, les têtes d'affiche ont eu du mal mardi dans la fournaise de Flushing Meadows.

Le Serbe Novak Djokovic (N.3) a battu son compatriote et ami Viktor Troicki, 47e mondial, en cinq sets (6-3, 3-6, 2-6, 7-5, 6-3) et au bout d'un marathon de près de 4 heures dans lequel il a beaucoup souffert de la chaleur (42° sur le court central).

L'Argentin David Nalbandian (N.31), un des hommes en forme de l'été (victoire à Washington, quart de finale à Toronto), a bizarrement eu toutes les peines du monde à écarter (en cinq sets, avec un break de retard dans le dernier set) le modeste Sud-Africain Rik de Voest, issu des qualifications, 3-6, 6-4, 6-7 (6/8), 6-4.

Autre joueur marquant de l'été (finale à Washington, demi-finale à Cincinnati avec un succès sur Nadal), le Chypriote Marcos Baghdatis (N.16) a lui pris la porte dès le premier tour, battu par le surprenant trentenaire français Arnaud Clément en cinq sets étalés sur 3 h et 27 minutes: 6-3, 2-6, 1-6, 6-4, 7-5.

Chez les dames, les deux ex N.1 mondiales Jelena Jankovic (N.4) et Maria Sharapova (N.14) ont été poussées à un match en trois sets par des adversaires méconnues et totalement décomplexées, la Serbe contre la Roumaine Simona Halep (96e mondiale) 6-4, 4-6, 7-5 et la Russe face à l'Australienne Jarmila Groth (60e) 4-6, 6-3, 6-1.

Jankovic est une des deux seules joueuses qui peut détrôner l'Américaine Serena Williams de son rang de N.1 mondiale en s'imposant le 11 septembre à Flushing Meadows. L'autre joueuse en question est Wozniacki.

Sportmagazine, avec Belga


Le N.1 mondial, qui s'est imposé 7-6 (7/4), 7-6 (7/4), 6-3 en près de trois heures face au 93e mondial, affrontera l'Ouzbek Denis Istomin au 2e tour. Après deux jeux décisifs parfaitement maîtrisés, grâce à des mini-break rapides, Nadal a pris le service adverse à 3-3 dans le dernier set, sur sa 8e balle de break, pour se mettre définitivement sur la voie du succès. "J'ai bien servi, s'est félicité le Majorquin. J'espère que ça va continuer comme ça. Le service n'est pas mon meilleur coup mais je sais que si je veux avoir une chance de gagner ce tournoi, il faut que je serve bien." "Aucun match n'est facile en Grand Chelem, la pression est là, a ajouté l'Espagnol. J'ai eu un match difficile mais j'ai bien joué. Mon coup droit marche bien et mon revers va mieux que ces dernières semaines." Avec une victoire en finale le 12 septembre, Nadal deviendrait le plus jeune joueur de l'histoire à faire le Grand Chelem en carrière (24 ans). Contrairement à Nadal et à la Danoise Caroline Wozniacki (N.1), qui n'a fait qu'une bouchée de l'inconnue Américaine Chelsey Gullickson, 6-1, 6-1, les têtes d'affiche ont eu du mal mardi dans la fournaise de Flushing Meadows. Le Serbe Novak Djokovic (N.3) a battu son compatriote et ami Viktor Troicki, 47e mondial, en cinq sets (6-3, 3-6, 2-6, 7-5, 6-3) et au bout d'un marathon de près de 4 heures dans lequel il a beaucoup souffert de la chaleur (42° sur le court central). L'Argentin David Nalbandian (N.31), un des hommes en forme de l'été (victoire à Washington, quart de finale à Toronto), a bizarrement eu toutes les peines du monde à écarter (en cinq sets, avec un break de retard dans le dernier set) le modeste Sud-Africain Rik de Voest, issu des qualifications, 3-6, 6-4, 6-7 (6/8), 6-4. Autre joueur marquant de l'été (finale à Washington, demi-finale à Cincinnati avec un succès sur Nadal), le Chypriote Marcos Baghdatis (N.16) a lui pris la porte dès le premier tour, battu par le surprenant trentenaire français Arnaud Clément en cinq sets étalés sur 3 h et 27 minutes: 6-3, 2-6, 1-6, 6-4, 7-5.Chez les dames, les deux ex N.1 mondiales Jelena Jankovic (N.4) et Maria Sharapova (N.14) ont été poussées à un match en trois sets par des adversaires méconnues et totalement décomplexées, la Serbe contre la Roumaine Simona Halep (96e mondiale) 6-4, 4-6, 7-5 et la Russe face à l'Australienne Jarmila Groth (60e) 4-6, 6-3, 6-1. Jankovic est une des deux seules joueuses qui peut détrôner l'Américaine Serena Williams de son rang de N.1 mondiale en s'imposant le 11 septembre à Flushing Meadows. L'autre joueuse en question est Wozniacki. Sportmagazine, avec Belga