Cette année sera-t-elle celle de Rafael Nadal? A 24 ans, l'Espagnol a déjà inscrit Roland Garros et Wimbledon à son palmarès cette année et se présentera pour la première fois depuis longtemps en pleine possession de ses moyens à New York. Le dernier grand chelem de la saison a souvent été le tournoi de trop pour un Rafa épuisé physiquement et mentalement. Cette année, il veut que cela change pour combler ce manque à son palmarès. Eliminé en quarts à Cincinnati par Marcos Baghdatis en accumulant 30 fautes directes, Nadal a avoué: "Mon jeu devra s'améliorer rapidement sinon je n'aurai aucune chance à New York".

Nadal a expliqué il y a deux semaines pourquoi le ciment new-yorkais ne lui avait pas réussi pour l'instant: "Je mets toujours beaucoup d'énergie dans la saison sur terre battue et sur herbe. Je dispute de très nombreux matches en trois mois, ce qui met mon corps sous tension. C'est presque normal que je sois moins bon après. Si je n'ai pas encore remporté l'US Open, c'est que je n'étais probablement pas préparé."

Après ses septième et huit!ème titres en grand chelem au printemps, le citoyen de Majorque a pris un break d'un mois. Il est donc frais mentalement et physiquement. "Donnez-moi deux semaines pour mettre mon corps à mal", a plaisanté Nadal. Reste qu'avec Andy Murray, Nadal est peut-être le seul à pouvoir contrer Roger Federer à Flushing Meadows. "On ne sait jamais ce qui va se passer lors d'un tournoi. On peut arriver, se sentir bien et perdre quand même. Je me sens mieux que l'an dernier lorsque j'avais joué avec une petite déchirure aux abdos. Cette blessure avait empiré à chaque match et ma présence en demi-finale était donc en soi un résultat fabuleux."

Nadal entamera l'US Open en tant que n°1 mondial. Une différence de taille? "Numéro 1 ou numéro 5, peu m'importe. Je suis Rafa et j'essaie de jouer bien chaque tournoi."

Filip Dewulf

Cette année sera-t-elle celle de Rafael Nadal? A 24 ans, l'Espagnol a déjà inscrit Roland Garros et Wimbledon à son palmarès cette année et se présentera pour la première fois depuis longtemps en pleine possession de ses moyens à New York. Le dernier grand chelem de la saison a souvent été le tournoi de trop pour un Rafa épuisé physiquement et mentalement. Cette année, il veut que cela change pour combler ce manque à son palmarès. Eliminé en quarts à Cincinnati par Marcos Baghdatis en accumulant 30 fautes directes, Nadal a avoué: "Mon jeu devra s'améliorer rapidement sinon je n'aurai aucune chance à New York".Nadal a expliqué il y a deux semaines pourquoi le ciment new-yorkais ne lui avait pas réussi pour l'instant: "Je mets toujours beaucoup d'énergie dans la saison sur terre battue et sur herbe. Je dispute de très nombreux matches en trois mois, ce qui met mon corps sous tension. C'est presque normal que je sois moins bon après. Si je n'ai pas encore remporté l'US Open, c'est que je n'étais probablement pas préparé."Après ses septième et huit!ème titres en grand chelem au printemps, le citoyen de Majorque a pris un break d'un mois. Il est donc frais mentalement et physiquement. "Donnez-moi deux semaines pour mettre mon corps à mal", a plaisanté Nadal. Reste qu'avec Andy Murray, Nadal est peut-être le seul à pouvoir contrer Roger Federer à Flushing Meadows. "On ne sait jamais ce qui va se passer lors d'un tournoi. On peut arriver, se sentir bien et perdre quand même. Je me sens mieux que l'an dernier lorsque j'avais joué avec une petite déchirure aux abdos. Cette blessure avait empiré à chaque match et ma présence en demi-finale était donc en soi un résultat fabuleux." Nadal entamera l'US Open en tant que n°1 mondial. Une différence de taille? "Numéro 1 ou numéro 5, peu m'importe. Je suis Rafa et j'essaie de jouer bien chaque tournoi."Filip Dewulf