"J'ai toujours été prêt à affronter ce genre de joueurs", a expliqué Kei Nishikori après son exploit. "Surtout cette année où j'ai très bien joué. J'ai disputé la finale d'un Masters 1000 (Madrid, NDLR) et j'ai déjà battu des joueurs de ce calibre. J'étais un peu tendu de disputer ma première demi-finale, mais je dirais aussi que ma confiance m'a aidé. J'ai très bien joué de manière très agressive. Je n'ai pas attendu la balle. Même si l'adversaire s'appelait Novak, j'ai joué mon tennis. Et tout a très bien marché aujourd'hui. Michael (Chang, son entraîneur, NDLR) m'a été d'une grande aide depuis la fin de l'année dernière. Il m'a aidé mentalement aussi, tout comme Dante (Bottini, son autre entraîneur, NDLR). Je sens que mon tennis change, je suis plus agressif et je joue avec davantage de confiance. Michael est dur, mais quelquefois j'en ai bien besoin. Certaines personnes peuvent me pousser de manière efficace, et c'est le cas avec Michael. Notre association est très fructueuse. Quand sur le court je me sens fatigué ou frustré, ça m'aide de le voir si calme dans la tribune." (Belga)

"J'ai toujours été prêt à affronter ce genre de joueurs", a expliqué Kei Nishikori après son exploit. "Surtout cette année où j'ai très bien joué. J'ai disputé la finale d'un Masters 1000 (Madrid, NDLR) et j'ai déjà battu des joueurs de ce calibre. J'étais un peu tendu de disputer ma première demi-finale, mais je dirais aussi que ma confiance m'a aidé. J'ai très bien joué de manière très agressive. Je n'ai pas attendu la balle. Même si l'adversaire s'appelait Novak, j'ai joué mon tennis. Et tout a très bien marché aujourd'hui. Michael (Chang, son entraîneur, NDLR) m'a été d'une grande aide depuis la fin de l'année dernière. Il m'a aidé mentalement aussi, tout comme Dante (Bottini, son autre entraîneur, NDLR). Je sens que mon tennis change, je suis plus agressif et je joue avec davantage de confiance. Michael est dur, mais quelquefois j'en ai bien besoin. Certaines personnes peuvent me pousser de manière efficace, et c'est le cas avec Michael. Notre association est très fructueuse. Quand sur le court je me sens fatigué ou frustré, ça m'aide de le voir si calme dans la tribune." (Belga)