"En tant que coach, voir ton joueur remporter un tournoi du Grand Chelem de cette manière impressionnante, c'est fantastique", a déclaré Ivanisevic qui travaille avec Cilic depuis novembre 2013. "Maintenant, je peux prendre ma retraite", a-t-il plaisanté alors qu'il entend bien sûr poursuivre leur fructueuse collaboration. Cilic, qui disputait à 25 ans sa première finale d'un tournoi majeur, a livré un match plein en s'appuyant sur son point fort, le service, et en obligeant son adversaire à commettre beaucoup de fautes directes. "Je lui ai dit de prendre du plaisir à jouer et il l'a fait devant 20.000 personnes, c'est fantastique", a apprécié Ivanisevic qui a remporté dans sa carrière un titre du Grand Chelem (Wimbledon 2001). "Il a joué aujourd'hui comme s'il avait déjà joué 20 finales du Grand Chelem. Il était beaucoup plus relax que Nishikori et c'était la clé. Je suis fier de lui, et fier de moi aussi parce que ce n'est pas facile d'être coach", a-t-il reconnu. "Maintenant je comprends tous mes entraîneurs, et je dois leur demander pardon parce que je sais que j'étais parfois difficile à gérer", a-t-il conclu, tout sourire. (Belga)