En proie à des soucis financiers, le Beerschot ne répond pas à tous les critères pour l'obtention de sa licence la saison prochaine. Le club anversois ne pourra pas effectuer de transferts entrants tant qu'il n'aura pas régularisé sa situation. Sur son site internet, le Beerschot indique que cette interdiction de transferts est une étape dans la cure d'assainissement du club entamée il y a 6 mois.

Le club anversois n'a pas été épargné dernièrement puisqu'il a été condamné à 80.591 euros d'amende par l'Union belge pour ne pas avoir respecté un contrat le liant à l'Antwerp dans l'organisation de deux rencontres amicales. Le Beerschot attend par ailleurs toujours la décision du Comité d'appel (2e chambre) dans l'affaire Kawashima. Il avait été condamné à 16.400 euros d'amende en première instance et en appel, après que la Commission d'évocation ait renvoyé le dossier devant la 2e chambre du Comité d'appel.

Depuis quelques semaines, la direction anversoise cherche à alléger sa masse salariale: après avoir libéré Bart Goor (aujourd'hui à Westerlo) et Adnan Custovic, Mike Smet et Bavon Tshibuaba peuvent aussi quitter le club gratuitement.

Interdiction de transferts pour Charleroi et Eupen

Par ailleurs, la Commission des licences a aussi imposé une interdiction de transferts à dix clubs de division 2. Outre le Beerschot, seul pensionnaire de l'élite concerné par cette mesure, les dix clubs de Division 2, qui ne répondent pas aux conditions d'octroi de la licence sont : Boussu Dour, le Brussels, Charleroi, Dender, Alost, Eupen, Ostende, Roulers, Tubize et Wetteren.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

En proie à des soucis financiers, le Beerschot ne répond pas à tous les critères pour l'obtention de sa licence la saison prochaine. Le club anversois ne pourra pas effectuer de transferts entrants tant qu'il n'aura pas régularisé sa situation. Sur son site internet, le Beerschot indique que cette interdiction de transferts est une étape dans la cure d'assainissement du club entamée il y a 6 mois. Le club anversois n'a pas été épargné dernièrement puisqu'il a été condamné à 80.591 euros d'amende par l'Union belge pour ne pas avoir respecté un contrat le liant à l'Antwerp dans l'organisation de deux rencontres amicales. Le Beerschot attend par ailleurs toujours la décision du Comité d'appel (2e chambre) dans l'affaire Kawashima. Il avait été condamné à 16.400 euros d'amende en première instance et en appel, après que la Commission d'évocation ait renvoyé le dossier devant la 2e chambre du Comité d'appel. Depuis quelques semaines, la direction anversoise cherche à alléger sa masse salariale: après avoir libéré Bart Goor (aujourd'hui à Westerlo) et Adnan Custovic, Mike Smet et Bavon Tshibuaba peuvent aussi quitter le club gratuitement. Interdiction de transferts pour Charleroi et Eupen Par ailleurs, la Commission des licences a aussi imposé une interdiction de transferts à dix clubs de division 2. Outre le Beerschot, seul pensionnaire de l'élite concerné par cette mesure, les dix clubs de Division 2, qui ne répondent pas aux conditions d'octroi de la licence sont : Boussu Dour, le Brussels, Charleroi, Dender, Alost, Eupen, Ostende, Roulers, Tubize et Wetteren. Sportfootmagazine.be, avec Belga