"Le 'reviewteam' sera composé de personnes d'expérience qui ont eu une carrière dans le monde de l'arbitrage. Ceux qui n'ont que quelques années d'expérience en D1 n'entreront pas en ligne de compte. Il s'agira de véritables experts", précise Sneyers. "Ils regarderont chaque rencontre et l'analyseront. S'ils estiment qu'un arbitre n'a pas suffisamment sanctionné une faute, ils peuvent décider de confier au parquet fédéral la mission de poursuivre le joueur fautif." Contrairement à avant, un joueur qui reçoit une carte jaune pourra donc être poursuivi et être sanctionné davantage. Jusqu'à présent, la sanction décidée sur le terrain ne pouvait plus être augmentée par la suite. "Si le 'reviewteam' décide de sanctionner davantage une phase, le parquet sera obligé de poursuivre. En première instance, une proposition à l'amiable sera proposée. Si le joueur refuse celle-ci, il passera devant la commission des litiges", a conclu Sneyers. Le Standard avait plaidé pour un nouveau système de sanction après l'incident du tackle de Bjorn Ruytinx (OHL) sur Mehdi Carcela la saison dernière. Ruytinx n'avait été sanctionné que par un défaut du règlement. (Belga)

"Le 'reviewteam' sera composé de personnes d'expérience qui ont eu une carrière dans le monde de l'arbitrage. Ceux qui n'ont que quelques années d'expérience en D1 n'entreront pas en ligne de compte. Il s'agira de véritables experts", précise Sneyers. "Ils regarderont chaque rencontre et l'analyseront. S'ils estiment qu'un arbitre n'a pas suffisamment sanctionné une faute, ils peuvent décider de confier au parquet fédéral la mission de poursuivre le joueur fautif." Contrairement à avant, un joueur qui reçoit une carte jaune pourra donc être poursuivi et être sanctionné davantage. Jusqu'à présent, la sanction décidée sur le terrain ne pouvait plus être augmentée par la suite. "Si le 'reviewteam' décide de sanctionner davantage une phase, le parquet sera obligé de poursuivre. En première instance, une proposition à l'amiable sera proposée. Si le joueur refuse celle-ci, il passera devant la commission des litiges", a conclu Sneyers. Le Standard avait plaidé pour un nouveau système de sanction après l'incident du tackle de Bjorn Ruytinx (OHL) sur Mehdi Carcela la saison dernière. Ruytinx n'avait été sanctionné que par un défaut du règlement. (Belga)