Au petit matin, alors qu'un léger crachin s'est invité sur Francorchamps, une bagarre très serrée oppose l'autre BMW Z4 du Marc VDS Racing - pilotée par Dirk Werner-Lucas Luhr-Markus Palttala - à... quatre Audi R8 LMS, les trois voitures du team WRT (René Rast-Laurens Vanthoor-Markus Winkelhock, James Nash-Christopher Mies-Frank Stippler et Marcel Fässler-Benoît Tréluyer-André Lotterer) et celle du Sainteloc Racing (Stéphane Ortelli-Edward Sandström-Grégory Guilvert). Au gré des ravitaillements, les positions varient et aux deux tiers de la distance, rien ne permet d'avancer un pronostic solide dans l'explication entre ces cinq équipages qui évoluent quasi dans le même tour. Ils devancent Maximilian Götz-Maximilian Bühk-Jazeman Jaafar (Mercedes SLS) et Andrea Montermini-Stefano Gai-Andrea Rizzoli-Francesco Castellacci (Ferrari 458), leaders en catégorie Pro-Am. (Belga)

Au petit matin, alors qu'un léger crachin s'est invité sur Francorchamps, une bagarre très serrée oppose l'autre BMW Z4 du Marc VDS Racing - pilotée par Dirk Werner-Lucas Luhr-Markus Palttala - à... quatre Audi R8 LMS, les trois voitures du team WRT (René Rast-Laurens Vanthoor-Markus Winkelhock, James Nash-Christopher Mies-Frank Stippler et Marcel Fässler-Benoît Tréluyer-André Lotterer) et celle du Sainteloc Racing (Stéphane Ortelli-Edward Sandström-Grégory Guilvert). Au gré des ravitaillements, les positions varient et aux deux tiers de la distance, rien ne permet d'avancer un pronostic solide dans l'explication entre ces cinq équipages qui évoluent quasi dans le même tour. Ils devancent Maximilian Götz-Maximilian Bühk-Jazeman Jaafar (Mercedes SLS) et Andrea Montermini-Stefano Gai-Andrea Rizzoli-Francesco Castellacci (Ferrari 458), leaders en catégorie Pro-Am. (Belga)