L'Antwerp disputera donc son prochain match à domicile, le vendredi 4 avril contre Roulers, sans spectateurs. "Les faits sont très graves. On ne peut tolérer qu'une rencontre soit interrompue par les débordements de spectateurs mettant en danger l'intégrité physique des joueurs et des arbitres", a stipulé la commission dans sa motivation. "Ce n'est pas la première fois que l'Antwerp se rend coupable de tels faits. Par conséquent, il n'est plus question de ne lui infliger qu'une simple amende financière. Seule une rencontre à guichets fermés peut avoir un véritable effet." Avec cette victoire sur tapis vert, Saint-Trond se retrouve à quatre points d'Eupen et à trois de Westerlo. Comptant pour la 26-ème journée de la Belgacom League (D2), la rencontre avait été définitivement arrêtée après une demi-heure de jeu par l'arbitre Jonathan Lardot alors que le score était de 0-1 et que les supporters anversois avaient lancé des feux d'artifices sur la pelouse. M. Lardot a également été appelé à témoigner. (Belga)

L'Antwerp disputera donc son prochain match à domicile, le vendredi 4 avril contre Roulers, sans spectateurs. "Les faits sont très graves. On ne peut tolérer qu'une rencontre soit interrompue par les débordements de spectateurs mettant en danger l'intégrité physique des joueurs et des arbitres", a stipulé la commission dans sa motivation. "Ce n'est pas la première fois que l'Antwerp se rend coupable de tels faits. Par conséquent, il n'est plus question de ne lui infliger qu'une simple amende financière. Seule une rencontre à guichets fermés peut avoir un véritable effet." Avec cette victoire sur tapis vert, Saint-Trond se retrouve à quatre points d'Eupen et à trois de Westerlo. Comptant pour la 26-ème journée de la Belgacom League (D2), la rencontre avait été définitivement arrêtée après une demi-heure de jeu par l'arbitre Jonathan Lardot alors que le score était de 0-1 et que les supporters anversois avaient lancé des feux d'artifices sur la pelouse. M. Lardot a également été appelé à témoigner. (Belga)